Au terme d’un match très compliqué, les Gones se sont imposés sur le fil ce vendredi soir face à Bordeaux. Grâce à un but venu d’ailleurs de Léo Dubois qui a même fait réagir la NASA… Avec ces trois points, l’OL reprend provisoirement la tête de la Ligue 1.

« On ne change pas une équipe qui gagne », tel est l’adage de Garcia. Malgré le retour de suspension de Paqueta et de blessure d’Aouar, le coach de l’OL décidait de reconduire la même équipe qui s’était imposée à Geoffroy-Guichard. Un pari qui aura finalement réussi mais non sans mal…

Face à un bloc bas, aux lignes resserrées, l’OL éprouve, dès l’entame du match, des difficultés à se créer des occasions. D’autant plus que Bordeaux faisant bien circuler le ballon, les Lyonnais ne réussissent pas à mettre Costil sous pression ; c’est même les Girondins qui, par un pressing efficace, parviennent le plus à gêner la relance lyonnaise… Il faut attendre la 16e minute pour voir Toko-Ekambi sur le côté mettre en bonne position de frappe Guimaraes dont le tir, à l’entrée de la surface, est bien détourné par Costil. Mais à part sur cette occasion, l’OL ne trouve pas la clef pour contourner ce 4-2-3-1 bien compact et le match se cantonne à une bataille au milieu. Les passes ne trouvent pas de verticalité, le jeu manque de rythme. 32e, sur un centre de Memphis adressé à Diomandé (entré à la place de Denayer sorti sur blessure), le ballon revient vers Toko-Ekambi qui ne rate pas l’opportunité d’inscrire le premier but de la rencontre. OL 1-0 Bordeaux. Sur leur première opportunité, les Lyonnais en profitent. Ce but libère un peu les espaces. Bordeaux devant revenir au score se découvre un peu. Le pressing plus efficace de l’OL gênent la relance bordelaise, les offensifs commencent enfin à être trouver et à mettre en difficulté l’arrière-garde adverse. À la toute fin de la première période, le centre en retrait de Memphis est intercepté par Costil qui a bien jailli. À la pause, l’OL peut être satisfait de la tournure des événements. Sans dominer, il mène au tableau d’affichage.

À la reprise, Bordeaux et l’OL tentent de mettre du rythme à la rencontre. Les opportunités se multiplient devant les cages des deux équipes, les lignes se distendent et les espaces se libèrent. 51e, sur une passe en profondeur dans le dos de Marcelo, Bordeaux se procure une belle occasion mais l’attaquant girondin croise trop sa frappe devant un Lopes bien sorti à sa rencontre. Toujours 1-0 mais l’OL a plus de mal à ressortir le ballon devant le bon pressing bordelais. Sur une nouvelle récupération haute, le centre en retrait d’Oudin est repris par Kalu qui, d’une frappe en demi-volée, trouve le chemin des filets (55e). OL 1-1 Bordeaux. Le milieu de l’OL est battu et subit la pression adverse, il ne parvient plus à ressortir proprement le ballon. Trop rarement Dubois et Di Sciglio parviennent à se mettre en position de centrer, hélas, sans beaucoup de succès. Pour apporter du sang neuf, Cornet et Paqueta rentrent à la place de Toko-Ekambi et Caqueret peu après l’heure de jeu. Mais ces entrées ne changent pas à la physionomie de la rencontre. L’OL ne parvient toujours pas à se montrer dangereux devant la cage de Costil, c’est même plutôt Bordeaux qui l’est. Alors Garcia tente le tout pour le tout en faisant entrer Slimani et Aouar (à la place de Kadewere et Guimaraes) mais c’est encore Ben Arfa qui par ses dribbles et ses passes créent du danger…. L’OL se révèle impuissant. À part sur un coup franc de Paqueta (85e), Costil n’est toujours pas mis à contribution tandis que Lopes est contraint de s’employer face à Oudin (79e). Si la frappe de Diomandé fait passer quelques frissons aux Bordelais, l’OL s’achemine vers un piètre match nul lorsque, sur un centre de Cornet, Dubois fait une « Pavard » en décochant une reprise de volée énorme qui, après avoir frappé le poteau, vient terminer sa course au fond des filets girondins. On joue les arrêts de jeu de la rencontre et l’OL tient son succès. Score final 2-1 pour nos Lyonnais.

Provisoirement leader du championnat, les Lyonnais devront attendre les faux pas de ses rivaux pour espérer le demeurer. Quoi qu’il en soit, ils n’auront pas le temps de savourer ce succès car dès mercredi, l’OL se rendra à Dijon pour continuer à rêver. Allez l’OL !

La NASA qui répond à un tweet du compte officiel de l’OL suite au but fusée d’AstroLéo, une soirée unique en son genre…

Photos par Icon Sport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :