Ce dimanche, les Gones ont fait honneur aux couleurs en décrochant un nouveau Derby historique. Au terme d’une prestation maîtrisée collectivement, les hommes de Rudi Garcia s’offrent une Manita qui fait plaisir et qui permet à l’OL de s’accrocher au duo PSG-Lille. Retour sur ce Derby à sens unique

Entre deux équipes diminuées (9 absents côté stéphanois contre 3 titulaires pour nous), Garcia avait décidé de ne pas changer de système. Malgré les absences de Paqueta et d’Aouar au milieu, le 4-3-3 est reconduit (avec les entrées de Caqueret et Guimaraes pour les palier).

Dès la 1ère minute de jeu, les Verts se procurent une énorme occasion de but. Sur un centre venu de la gauche, Moueffek à la réception ne cadre pas son ballon. Ouf ! L’OL a failli se faire surprendre d’entrée de jeu. Kadewere et Memphis répondent aux Stéphanois par de belles frappes (en particulier celle du Néerlandais qui met en valeur Moulin sur sa ligne) dans un match qui démarre donc tambours battants. À chaque récupération de balle, les milieux cherchent la verticalité et les attaquants proposent des solutions qui mettent à mal les défenses adverses. Mais, rapidement, l’OL tend à mettre le pied sur le ballon.

Trouvant des intervalles, les Lyonnais se procurent quelques opportunités dont la frappe contrée de Guimaraes mais sans être à l’abri de contres (frappe écrasée à la 9e). À la fin du premier quart d’heure de jeu, la ligne de récupération des Lyonnais se fait dans les 35 mètres adverses. L’ASSE a toutes les peines du monde à ressortir le ballon proprement et, sur un centre contré, Kadewere peut ouvrir le compteur but de son équipe à la 16e (0-1). Ne relâchant pas leurs efforts à la récupération, les Lyonnais continuent à presser leur adverse du soir et à se procurer des occasions de buts. Se positionnant entre les lignes, les offensifs lyonnais créent des décalages. Bien aidé par un Dubois (et de Sciglio à un degré moindre) qui prend son couloir et propose des solutions, la défense stéphanoise est aux abois. Et sur une frappe de l’italien, Moulin est tout heureux de voir la transversale renvoyer la balle (22e). L’OL poursuit son pressing en mode rouleau compresseur, empêchant l’ASSE de ressortir de ses 40 mètres. Sur une nouveau récupération haute, Karl Toko Ekambi, bien servi sur le côté gauche, fait une touche de balle de trop… ce qui permet à Moulin de sortir dans ses pieds (32e). Mais sur un coup franc de Dubois, Moulin ne peut rien sur le coup de tête de Marcelo. On joue la 36e et l’OL a fait le break (0-2). À peine le ballon remis en jeu, Kadewere, bien lancé en profondeur, contourne Moulin mais ne peut trouver un Lyonnais au centre. Si les Stéphanois tentent bien de jouer plus haut après ce but, force est de constater qu’arrivés à la pause, ils n’ont pas réussi (hormis les toutes premières minutes de jeu) à mettre en danger Lopes.

Les Stéphanois sont revenus en seconde période avec d’autres intentions. Ils tentent de mettre en place un pressing haut. Malgré la pression, les Lyonnais par leur technique parviennent à s’en sortir. Seul un centre permet à l’ASSE de se procurer une vraie occasion mais la frappe de Nordin trouve la barre de Lopes (55e). Sinon, l’OL reprend le match en main. Les ailes sont bien exploitées, Dubois pose pas mal de problème aux Verts. Et sur une nouvelle faute subie, Dubois (sur coup franc) trouve à nouveau la tête de Marcelo (59e). 0-3 à Geoffroy Guichard. Avec un tel avantage au score, l’OL tend à contrôler la rencontre. Le tempo du match se ralentit ce qui n’empêche pas les attaquants lyonnais de se procurer de nouvelles occasions. Sur une passe magnifique de Memphis, Karl Toko Ekambi tente le lobe ; Moulin s’interpose. Quelques minutes plus tard, sur un nouveau centre, Kadewere seul face au gardien stéphanois, ne rate pas l’occasion de réaliser un nouveau doublé comme au match aller (68e). 0-4. Et comme Fekir n’est pas sur le banc et que Kadewere ne parvient à inscrire le coup du chapeau (72e), c’est Bouanga qui aide nos Lyonnais en détournant le coup franc de Memphis dans ses propres filets (82e). 0-5 ! Karl Toko Ekambi est même tout près de mettre le 6e, mais Moulin enlève le ballon d’une belle parade, main opposée (83e). Slimani tente bien une talonnade à son tour pour le tromper mais elle n’est pas assez puissante pour cela.

Score final 0-5 ! L’OL recolle à deux points de Lille et Paris au classement. Dès vendredi, les Lyonnais devront remettre le bleu de chauffe, ce sera cette fois à domicile contre les Girondins de Bordeaux. Merci les Gones, Merci l’OL !

Photos par Icon Sport.

Les buts en vidéo :

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :