Alignant son équipe-type (seul Guimaraes ayant pris la place de Thiago Mendes suspendu), Garcia avait voulu effacer le mauvais résultat de mercredi contre Brest. Organisé dans son habituel 4-3-3, l’OL aura réussi à le faire et de quelle manière en s’imposant à Nice 4 buts à 1… Zoom sur la rencontre

La bataille au milieu est âpre dès l’entame de la rencontre, Nice tente de mettre sous pression l’arrière-garde lyonnaise. Tel un roseau, l’OL plie mais ne rompt pas. Mais, les Lyonnais font mieux que cela… Memphis, sur une belle passe en profondeur, se crée même une belle opportunité sur le côté droit mais l’angle trop fermé l’empêche de conclure (7e). Les Lyonnais procèdent en contres, les Aiglons jouent haut en exerçant un pressing assez efficace pour gêner la relance lyonnaise. Défensivement l’OL est bien en place, son 4-5-1 à la perte du ballon lui permet de réduire les espaces entre les lignes et d’empêcher son adversaire de se créer de véritables occasions. A la récupération, même si elle éprouve des difficultés à se sortir du pressing niçois, l’équipe se crée quelques bonnes opportunités en contre comme sur cette bonne remontée de balle de Karl Toko Ekambi qu’Aouar, bien servi, ne peut transformer (19e). L’OL pose des problèmes à cette équipe de Nice qui tend au fur et à mesure des minutes à moins se projeter vers avant… par peur de se faire prendre dans le dos. Si Nice a près de 66 % de possession de balle, cette possession reste largement stérile à la demi-heure de jeu, Lopes n’ayant pas eu d’arrêt à faire.

Sur un bon jeu en triangle, Memphis remet le ballon à Kadewere dans la surface. L’attaquant de Zimbabwe est fauché, penalty pour Lyon. D’une Panenka, le capitaine de l’OL le transforme (32e). Nice 0-1 OL. Sur une récupération haute, Aouar est tout près de doubler la mise mais son tir passe trop à droite du poteau de Benitez. Menant d’un but, les Lyonnais continuent de jouer et à se créer des occasions par ses bonnes projections offensives. Monopolisant plus le ballon, ils ont tendance à contrôler le match en cette fin de première période. Si quelques pertes de balle font craindre des contres niçois, le milieu Lyonnais (Paqueta et Guimaraes en tête) parvient à empêcher les offensives adverses. Et sur une nouvelle récupération haute du ballon, Kadewere double la mise, en remportant son duel face au gardien niçois (39e). Nice 0-2 OL. Dommage qu’une faute d’attention de Dubois permet à Gouiri de réduire la marque à la 44e sinon, cette mi-temps aurait pu sembler presque parfaite. Nice 1-2 OL.

Après une entame volontaire des Aiglons, l’OL remet le pied sur le ballon et se crée quelques opportunités par l’intermédiaire de Kadewere et de Paqueta sur une frappe aux 25 mètres. Toujours bien positionné sur le terrain, le bloc lyonnais empêche les Niçois de s’approcher des cages de Lopes. L’OL maîtrise la rencontre sans trop de difficultés. Et sur une passe en profondeur, Kadewere adresse un caviar à Karl Toko Ekambi qui n’a plus qu’à conclure (63e). Nice 1-3 OL.

Bon en défense, se projetant bien vers l’avant à la récupération, les Lyonnais déroulent. Karl Toko Ekambi est tout près de doubler la mise quelques minutes plus tard mais sur ce coup, il était hors-jeu (70e). Sur un nouveau beau mouvement collectif, Kadewere décale pour Dubois qui centre fort devant le but, le gardien niçois fait une petite erreur qui profite à Aouar (73e). Nice 1-4 OL. Il reste un peu moins de 20 minutes à jouer, mais il n’y a plus vraiment de match. Le rythme de la rencontre tombe un peu, les Lyonnais gérant tranquillement leur fin de partie. Garcia peut faire tourner son effectif en vue de la rencontre de mercredi. Cornet, Kadewere et Denayer (puis Memphis et Aouar) sont mis au repos, laissant du temps de jeu à Di Sciglio, Dembélé, Benlamri (auxquels s’ajoutent Cherki et J. Lucas). 83e, sur un nouveau contre, Memphis rate cette fois son duel face à Bénitez sinon l’addition aurait pu être encore plus lourde pour les Aiglons. La frappe de Paqueta à la 93e vient conclure un match vraiment abouti et complet tant défensivement qu’offensivement pour une équipe de l’OL, largement au-dessus des Niçois ce samedi soir.

Une victoire qui permet à l’OL de prendre provisoirement la tête du championnat de Ligue 1 en attendant le choc de dimanche entre Lille et le PSG. Quoi qu’il en soit, les Lyonnais effacent un peu la contre-performance de mercredi passé et peuvent attendre sereinement Nantes.

Photos par Icon Sport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :