Ce mercredi, dans le cadre de la 15ème journée de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais a concédé le match nul 2-2 face au Stade Brestois à domicile… Les hommes de Rudi Garcia sont freinés dans leur élan après 5 victoires consécutives en Ligue 1. Retour en détails sur la rencontre…

Confronté à une série de 4 matchs en moins de 10 jours, Garcia est amené à faire tourner son effectif. S’ajoutant à l’absence de Thiago Mendes (suite à son carton rouge face au PSG), le coach lyonnais a décidé de laisser au repos Cornet, Paqueta et Memphis.

Grâce aux dons de toute la communauté OL (supporters, joueurs et joueuses, ex-joueurs, etc.), des milliers de peluches Lion ont été achetées et placées dans les travées du Groupama Stadium. Elles seront distribuées dès aujourd’hui à des enfants issus de familles dans le besoin. Une superbe initiative solidaire organisée par les Bad Gones et les Lyon 1950.

Face au 4-2-3-1 de son adversaire, l’OL est disposé dans un 4-3-3 classique. Chaque équipe essaie de s’imposer au milieu dès le coup d’envoi mais rapidement, c’est l’OL qui parvient à monopoliser le ballon. Même si Battocchio est bien servi dans la surface lyonnaise (sans pouvoir profiter de cette chance heureusement), c’est bien l’OL qui se procure les meilleures occasions que ce soit par l’intermédiaire de Kadewere sur son côté droit, de Karl Toko Ekambi à l’entrée de la surface voire de Dembélé sur une tentative lointaine. Si les Lyonnais parviennent à trouver des espaces dans la défense bretonne, ils ne se montrent pas assez précis dans le dernier geste à l’image de cette tête de Marcelo sur corner qui passe au-dessus de la barre (31e). L’animation lyonnaise est intéressante au milieu de terrain. Faisant preuves de pas mal de maîtrise, les Lyonnais manquent néanmoins de précision et d’imagination à l’approche du but adverse. Trop souvent les centres sont balancés sans beaucoup de convictions dans la surface. Sans ses meilleurs techniciens (restés sur le banc), l’OL éprouve à nouveau des difficultés pour contourner un bloc bas. Et sur une mauvaise relance de Di Sciglio, Brest profite de l’opportunité puisque le tir de Philippoteaux frappe le poteau avant de rebondir sur le dos de Lopes (40e). L’OL contre le cours du jeu est mené 0-1 sur ce but gag. Les Lyonnais tentent bien de revenir au score avant la pause mais c’est bien trop décousu.

Au retour des vestiaires, Brest essaie de faire tourner le ballon, de le conserver le plus longtemps possible pour éviter de trop subir. Une stratégie qui marche assez bien en ce début de seconde période, repoussant les Lyonnais loin du but de Larsonneur. Il faut les entrées en jeu de Cornet, Paqueta et Memphis (à la place de Caqueret, Di Sciglio, Karl Toko Ekambi) pour que la situation change. Sur une belle passe de Paqueta, Dembélé en pivot, se retourne et sa frappe est hélas repoussée par le gardien (56e). Faisant suite à cette action, Paqueta glisse le ballon à Kadewere dont le tir est également repoussé. À peine le temps de souffler que Dubois enroule une magnifique frappe qui vient se fracasser sur la barre transversale (58e). Les changements, et surtout Paqueta, apportent enfin de la verticalité au jeu de l’OL. Les Lyonnais tendent à s’installer dans la moitié de terrain adverse et à mettre une forte pression. Les actions dangereuses se multiplient devant la cage brestoise mais l’OL n’est pas l’abri d’un contre ; heureusement Marcelo puis Lopes veillent (66e). 68e, Memphis s’infiltre dans la surface obligeant Duverne à commettre une faute dans la surface ; pénalty que Memphis se charge de transformer sans trembler (69e) 1-1. L’OL domine et se retrouve en plus rapidement en supériorité numérique suite à l’exclusion de Lasne pour un tacle dangereux (72e).

La joie des Gones après le but de Maxwel Cornet.

Il reste un peu moins de 20 minutes à l’OL pour forcer son destin. Avec la sortie de Dembélé pour Cherki, Garcia tente d’apporter encore plus de percussions et ça marche ! Sur le côté droit, le jeune attaquant repique et trouve Aouar au centre, celui-ci talonne pour Cornet qui marque (81e). L’OL prend l’avantage 2-1. Il reste dix minutes à jouer et Garcia décide de faire entrer Diomandé à la place de Guimaraes. Sans changer de système, il espère apporter un peu plus d’impact physique au milieu. On se dit que l’OL n’a plus qu’à gérer tranquillement sa fin de match, d’assurer le coup pour valider ces trois points si importants pour la suite de la compétition. Mais, sur une mauvaise passe en retrait de Cornet, Lopes percute Mounié, pénalty pour Brest. Le gardien lyonnais s’élance du bon côté et l’arrête en deux temps. Ouf ! L’OL va une nouvelle fois s’en sortir… quand l’arbitre décide de le faire retirer. Lopes, comme tous les gardiens sur les péno’, n’avait pas les pieds sur sa ligne au moment de la frappe, une décision bien difficile à admettre. Sur la seconde tentative, Faivre ne laisse pas passer sa chance. 2-2. La tentative de Cornet comme celle de Cardona ne donnant rien, ce sera le score final.

Avec ces deux points de perdus à domicile, l’OL rétrograde à la 3e place du classement à 3 points du leader Lillois et à 2 points du PSG, son dauphin. Puisque les deux premiers du championnat doivent s’affronter prochainement, les Lyonnais se devront de faire un résultat à Nice s’ils veulent rester dans la course… Rendez-vous samedi à 21h ! Allez l’OL !

Le tifo en l’honneur de Gérard Houllier

Photos par Icon Sport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :