Dimanche, c’est le dernier match de Ligue 1 à domicile de l’année ! L’occasion pour nous d’en savoir un peu plus sur le futur adversaire lyonnais. À quelques heures du match entre l’OL et le Stade Rennais, c’est Romain de Radio Roazhon qui a répondu à nos questions. Entretien.

Pouvez-vous nous présenter @RadioRoazhon ?

Radio Roazhon est une webradio sur les sports rennais créée en août 2016. Notre émission principale se nomme “le débrief”. C’est une émission de débats sur les performances du Stade Rennais. Entre 1.000 et 1.500 auditeurs nous retrouvent en moyenne sur une heure chaque dimanche soir en direct, de 20h à 21h. Nous avons une seconde émission multisport, où nous revenons sur les performances des clubs de sport locaux; en se basant sur nos 3 clubs partenaires. Plus largement, nous publions un large contenu (réseaux sociaux, articles, micros trottoirs) sur le sport rennais et principalement le Stade Rennais.

La saison dernière, le Stade Rennais a gagné la Coupe de France et été en 8e de finale de Ligue Europa, racontez-nous cette saison historique côté supporters ?

C’était absolument incroyable ! Tout simplement la plus belle saison du club, on pourra dire qu’on y était ! J’étais au Benito, à l’Emirates et au Stade de France (pour ma première finale d’ailleurs). Vivre ça de l’intérieur, c’était complètement dingue. Battre le Bétis dans ce contexte était surréaliste. Ce but de Niang à la 92′ reste pour le moment ma plus grosse émotion, mon meilleur souvenir ! Pour pas mal de supporters présents à Séville d’ailleurs, le souvenir de ce match est au dessus du tir au but de Nkunku.

Le match aller contre Arsenal avec ce 3-1 était fou et l’ambiance était magnifique. Contre Astana également pour la qualification avec le doublé de Isma ! On sait qu’une saison comme celle là ne se représentera pas de si tôt, alors tout le monde se devait de profiter comme il le fallait. Nous étions sur notre nuage. Et au delà de ça, nous avons remarqué au sein de la radio que beaucoup de supporters se réjouissaient du fait que Rennes se détache de cette étiquette d’éternel looser. C’était vraiment quelque chose qui pesait sur les épaules des supporters. Maintenant, c’est fini ! Rennes était le dernier représentant Français à ce moment là en Europe. Tout le monde a commencé à avoir une sympathie et une reconnaissance envers les Rouge et Noir, c’était appréciable.

“Julien Stéphan a un avenir tout tracé. Il est discret, réfléchi et humble”

Rennes est 4e du championnat et même potentiellement 3e avec le match en retard, comment estimez-vous votre première partie de saison en L1 ?

C’est très compliqué… Oui, nous sommes à 1 point du podium mais également à 4 points de la 13e place. Ce championnat ne veut absolument rien dire : Angers qui était au top depuis le début perd 10 places en 3 journées. Rien n’est figé, mais c’est tout de même bien d’être placé si haut à l’approche de la trêve. Tout cela est dû à deux bonnes séries (3 victoires pour commencer la saison puis 5/6 dernièrement). La contrariété reste tout de même la défaite à la Beaujoire…

Malgré sa victoire contre la Lazio, jeudi (2-0), le Stade Rennais est sorti dans briller de la Ligue Europa, comment l’expliquez-vous ?

Tout d’abord, il faut avouer que le groupe était moins facile que l’an passé. La Lazio, qui faisait office de grandissime favori, en a également fait les frais. Le Celtic est une équipe habituée des compétitions européennes et à ce niveau tout se joue sur des détails. Contre Cluj, le scénario à domicile était cruel : Mendy expulsé après seulement 5 minutes de jeu, puis,un second rouge plus tard… Au retour on perd également 1-0, et là un manque cruel d’envie s’est fait ressentir. C’est surtout ce qui a été ciblé dans cette campagne. En alignant les jeunes lors des deux derniers matchs, nous avons pu voir des remplaçants qui ont envie de chambouler les plans du coach. Nous avons vu un vrai sursaut d’orgueil ce jeudi avec l’ambition de sortir la tête haute.

On parle beaucoup de Julien Stéphan comme l’un des tous meilleurs entraîneurs du championnat, quel est votre avis sur lui ?

Julien Stéphan est un très bon coach, proche de ses joueurs et qui jouit d’une belle côte ici. Certains l’ont remis en cause à l’arrivée de l’automne (période qui réussit mal aux coach rennais depuis 2 ans), mais la petite crise a été surmontée. Il a su tirer le meilleur de Mbaye Niang qui était un tout autre joueur sous Sabri Lamouchi. Lui aussi avait une bonne côte ici surtout après la qualification obtenue et cette place de 5e en championnat. Mais nous savions que les relations avec le président étaient devenues invivables. Du coup, nous avons fait confiance à un entraîneur qui offrait déjà certaines garanties des suites de son expérience très positive avec l’Académie et notamment l’équipe réserve. Personne ne connaît mieux que lui les jeunes qui arrivent, c’est ce qui fait l’ADN du club ! Il est discret, très réfléchi et humble. C’est un jeune coach qui a un avenir tout tracé.

Le Lyon-Rennes en Coupe de France avec le but de Bensebaini ? “Un très bon souvenir !”

Il y a pas mal d’anciens Lyonnais à Rennes, dont Jérémy Morel qui a quitté Lyon l’été dernier, comment le trouvez-vous cette saison ?

Oui, on en a eu plein ! Mais dans l’autre sens aussi ! Concernant Morel, j’ai récemment fait un article sur notre site sur son début de saison. Son intégration a été réussie. Dès le premier match, il marque un but qui nous donne la victoire en ouverture du championnat contre Montpellier. Il a bien commencé la saison puis se fait plus discret aujourd’hui. Il fait ses matchs et se retrouve dans la moyenne des joueurs. On se moquait un peu de lui à son arrivée, mais le choix de le faire signer une saison n’était pas si bête. Il répond présent et a l’air en plus d’être un bon gars dans le vestiaire donc c’est tout bénéf !

Jeremy Morel face à Rennes, en 2017, au Roazhon Parc (Photo by Eddy Lemaistre/Icon Sport)

La dernière fois que Rennes est venu à Lyon, c’était en demi-finale de Coupe de France. L’après-match avait été marqué par la conférence de presse Aulas-Genesio mais aussi par beaucoup de messages remerciant Bensebaini, le dernier buteur rennais. Comment avez-vous vécu cette soirée ?

Je me rappelle de la hype autour de ce match. L’année dernière, avec les déplacements européens notamment, nous avons créé un groupe Facebook d’entraide entre supporters rennais qui rassemble aujourd’hui la plus grosse communauté de supps rennais. Et beaucoup s’étaient arrangés pour aller à ce match. C’était un très bon souvenir qui amenait à la potentialité de réussir notre saison et la finir en apothéose !

Comment est vu l’OL depuis Rennes ?

Honnêtement, je ne sais pas vraiment. Là c’est très subjectif mais personnellement j’ai énormément de potes qui sont fans de l’OL. Je suis encore à la fac et perso j’en vois pleins ! L’image de Lyon est beaucoup reliée à Depay j’ai l’impression. À celui d’un génie quand il veut, celui qui peut te faire basculer un match ou être à côté de ses pompes. Mais c’est vraiment très subjectif. Je ne pense pas qu’il y ait de haine particulière.

“Oui, bien sûr que le Stade Rennais peut finir devant l’OL”

Lyon vient de se qualifier en 8e de finale de Ligue des Champions quelques jours avant de recevoir Rennes, comment le futur adversaire appréhende-t-il sa venue à Lyon ?

Contrairement à vous, nos cadres ont été préservés ! À l’exception de Mbaye Niang, Camavinga et Del Castillo entrés en jeu, tous nos titulaires habituels étaient au repos. Nous restons sur une dynamique très positive en championnat et une note de fin positive tout de même en Europe. Nous savons que nous pouvons vous poser des problèmes comme il en est souvent question. Pour vous en revanche, le climat est tout autre ! Le match pour la qualif était très spécial, notamment en tribune avec cette fin de match et ces événements contraires au bon fonctionnement d’une équipe. Je crois que pas mal de Rennais feront le déplacement donc j’ai hâte de voir le climat dans lequel les joueurs vont évoluer.

Le Stade Rennais peut-il finir devant l’Olympique Lyonnais, selon vous ?

C’est très difficile à dire. Nous avons deux des équipes les plus irrégulières. Vous comme nous pouvons faire des gros matchs contre des grosses écuries et se casser les dents contre Dijon ou Nîmes. Votre budget vous impose de finir plus haut mais est ce que pouvez-vous vraiment tenir sur la longueur ? Je pense que, vous comme nous, devez avoir quelques ajustements lors du mercato hivernal. Donc en théorie, vous devez finir devant mais comme on le sait tous, tout est possible dans le foot et oui, bien-sûr que c’est possible !

Si vous deviez choisir un joueur de l’OL pour jouer à Rennes, qui serait-il ? Et quel joueur rennais aurait sa place à Lyon ?

Il y a eu pas mal de rumeurs comme Cornet ou Terrier dernièrement. Dans la mesure du possible, beaucoup auraient aimé récupérer Reine-Adélaïde ! Sinon, personnellement, j’ai toujours aimé Denayer et je le prenais à chaque fois dans mes carrières FIFA il y a quelques années. Et vous ? Attention ! Camavingrack n’est pas à vendre !!

Quel est votre pronostic pour ce OL-SRFC ?

Je vois un 2-2 avec notre duo Niang – Raphinha de nouveau à l’oeuvre.

Un grand merci à Romain, animateur du Débrief et vice-président de Radio Roazhon, de nous avoir accordé cette interview.

Photos par IconSport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Idèr Nabili

Idèr Nabili

Supporter lyonnais et rédacteur pour coeur-de-gone.fr

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :