[MHSC 1-1 OL] Les Lyonnais n’y arrivent toujours pas…

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Que retenir de ce match, le point pris à l’extérieur chez une des bonnes équipes de notre championnat ou la prestation une nouvelle fois en demi-teinte de notre équipe, surtout en première mi-temps ?

Car au cours de cette première période, l’OL s’est montré une nouvelle fois beaucoup trop timoré dans les duels. Positionnés très haut, les Lyonnais ont laissé beaucoup trop d’espaces dans leur dos au point de se mettre en danger trop facilement sur les contres montpelliérains. Une première fois, cela fut sans conséquence ; la seconde, non. Sur un ballon perdu dans le camp adverse, c’est tout le milieu de terrain et la défense qui se font transpercer en deux passes pour permettre à Mbenza de marquer. Contre une équipe si repliée défensivement, c’est se mettre dès la 7e minute dans les pires conditions.

Au milieu de terrain, les Lyonnais monopolisent le ballon mais cette utilisation est finalement stérile. La circulation de balle est surtout latérale et manque de profondeur. Il y a pas de mouvement, très peu d’appels et la transmission du ballon est beaucoup trop lente au milieu pour déstabiliser l’arrière-garde de Montpellier. Seules les montées de Mendy et de Têté permettent à l’occasion de contourner la défense adverse avec des centres, car dans l’axe, les duels sont perdus et le manque de percussion empêche les attaquants Lyonnais d’être trouvés dans de bonnes conditions. À part quelques éclairs d’Aouar, que retenir… quelques frappes de 25m sans réel danger de Memphis et des centres maladroits ? En attaque, c’est le néant. Mariano ne touche pas le ballon et l’OL n’est pas dangereux. Comme un signe du faible impact collectif des Lyonnais, Montpellier lui abandonne le ballon et se recroqueville en défense ce qui permet à l’OL d’être enfin dangereux. La barre trouvée sur la seule frappe de Mariano en première est l’unique signe d’espoir à la mi-temps. Car, niveau score, l’OL est toujours mené 1-0.

Heureusement, Montpellier a décidé de reprendre la seconde mi-temps comme il a fini la première. Très bas sur le terrain, ses joueurs attendent le contre pour “tuer” le match comme on dit. Et lors des premières minutes, l’OL est tout prêt de se faire punir sur deux contres. Heureusement, Mbenza rate la balle 2-0 et la barre repousse la tentative de Lasne. L’OL peut encore y croire et compter sur le talent individuel de ses joueurs pour revenir au score. Car, à part sur des actions d’éclat, l’OL ne parvient pas à faire grand chose dans le jeu. Et effectivement sur une occasion de Mariano, celui-ci parvient à marquer pour l’OL. 1-1 à la 58ème minute, le match est définitivement relancé.

S’ouvre alors un match un peu fou où les milieux des deux équipes disparaissent complètement et se transforme en attaque-défense. Des espaces énormes se créent au milieu permettant à l’OL de trouver des intervalles et de mettre en place son jeu offensif. Mais, si l’approche du but est meilleur, l’OL ne parvient toujours pas à se mettre en position de frappe. Genesio (pour préparer au mieux le match de jeudi) décide alors de sortir un Memphis de plus en plus en jambe mais brouillon ainsi qu’Aouar et Traoré (cramés physiquement) pour faire rentrer Cornet / Maolida et Ferri. Si cela permet à l’OL de reconsolider son bloc défensif, ces changements ne lui permettent pas d’apporter plus de danger devant.

Finalement, sur une frappe montpelliéraine, c’est même Lopes qui se met en valeur et sauve le match nul de l’OL. 1-1, score final, l’OL ne s’en sort décidément toujours pas…

Partager

À propos de l'auteur

Avatar

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :