La League Europa était de retour ce jeudi au Groupama Stadium. Après trois défaites consécutives en championnat et une équipe dans le doute, l’OL a su redresser la tête en s’imposant contre les espagnols de Villarreal 3 buts à 1. Les buteurs du soir Ndombélé, Fekir et Memphis mettent les Lyonnais en position de force avant le retour décisif en Espagne prévu jeudi prochain…

Entre deux équipes assez proches dans l’organisation, l’OL essaye d’imposer son bloc équipe. Sérieux et appliqués, les joueurs font beaucoup d’efforts pour se replacer. En phase défensive, les ailiers travaillent beaucoup au même titre que les milieux défensifs. Villareal ne trouvant que très peu d’espaces, les Lyonnais parviennent à récupérer le ballon sans trop de difficultés. Par contre, offensivement, ils ne réussissent pas à se projeter rapidement vers l’avant. Le bloc remonte trop lentement pour déstabiliser Villareal. Que ce soit Traoré ou Fekir, ils sont contraints de tirer de trop loin pour pouvoir réellement mettre en danger le gardien espagnol. Au quart d’heure de jeu, les Lyonnais réussissent enfin à trouver des solutions sur le couloir droit. Par la percussion de Traoré et les appels en profondeur de Rafael, l’OL crée le danger. Mais, c’est finalement surtout par des balles en profondeur qu’on se procure nos meilleures opportunités (Mariano à la 13e surtout). Au fur et à mesure néanmoins, Villareal tend à prendre le dessus. Aouar et Marçal sont en difficulté et ont du mal à empêcher les centres de venir de leur côté. Plus grave, après la demi-heure de jeu, le bloc espagnol commence à s’imposer physiquement sur celui de Lyon. Contraints de reculer devant le pressing adverse, les Lyonnais ont de plus en plus de mal à ressortir proprement le ballon et sont au final plutôt heureux de revenir à la pause avec un 0-0.

Au vu de la première mi-temps, on se demande bien comment le match va pouvoir se décanter. Combien de temps les deux équipes vont pouvoir continuer à mettre en place des blocs aussi compacts ? On aura finalement pas le temps de se poser cette question trop longtemps puisque, à peine après avoir rejoint sa place ou son siège (ou pas pour Genesio !), Ndombélé ouvre la marque sur une tête à bout portant. Pour Villareal tout est remis en cause, il va falloir jouer plus haut pour tenter de marquer ce fameux but à l’extérieur. Peut-être encore sous le coup de ce but encaissé, Mariano fait subir de nouvelles misères à ses compatriotes et permet à Fekir d’inscrire un nouveau but. 2-0 à la 49e minute, qui l’aurait cru à l’entame de la seconde ? Les Lyonnais sont revenus avec beaucoup d’envie et cela a porté immédiatement ses fruits. La réussite qui les avait fuis contre Rennes est de retour… Avec deux buts d’avance, l’OL peut voir venir. Si redescendre son bloc équipe pour réduire au maximum les espaces est forcément une bonne idée, encore faut-il savoir ressortir le ballon et surtout ne pas le perdre trop rapidement. Hélas, l’OL ne sait pas encore bien gérer ses temps faibles et sur un ballon perdu par Marcelo, se fait prendre en contre… 2-1. Rageant ! Après ce troisième but, des espaces se créent au milieu et le ballon navigue d’un camp à l’autre. Le match est débridé et chacune des deux équipes souhaite prendre un avantage (décisif ?) avant le match retour. Si Mariano continue à en faire voir de toutes les couleurs aux défenseurs de Villareal, c’est Memmphis qui inscrit un superbe 3ème but pour l’OL. Mais, le match est loin d’être fini et Lopes, sur une reprise à bout portant… heureusement un peu sur lui, a le bon goût de sauver son équipe.

3-1. Après une seconde période un peu folle, l’OL est dans les meilleures dispositions avant le match retour jeudi prochain. Mais, comme le but de Villareal nous l’aura rappelé, il ne faudra pas que défendre en Espagne, cette équipe étant largement capable d’inscrire deux buts à nos Gones…

https://twitter.com/OL_Plus/status/964255284733595648

https://twitter.com/OL_Plus/status/964250270103490561

https://twitter.com/OL_Plus/status/964247980676190208

https://twitter.com/OL_Plus/status/964246905843789824

https://twitter.com/OL_Plus/status/964269242077057025

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :