À Lyon, le chantier défensif continue…

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après un grand chantier en défense l’été dernier, et un nombre colossal de buts encaissés, un premier bilan de la défense lyonnaise s’impose. L’OL a-t-il vraiment corrigé ses nombreux problèmes défensifs, récurrents depuis plusieurs saisons ? Après avoir encaissé 8 buts en 3 matchs (Monaco, Bordeaux, Monaco), un point s’impose.

Au niveau des statistiques, l’OL empire sa situation.
Avec 28 buts encaissés en 24 matchs de championnat, l’Olympique Lyonnais ne figure qu’à la septième place du classement des défenses de Ligue 1, devancé par des clubs comme Montpellier, Nantes, et même Amiens. 28 buts encaissés en 24 matchs, c’est beaucoup, c’est 1 de plus que l’an dernier à pareille époque. Un chiffre plus atteint depuis la saison 2013/2014 (30). Surtout, depuis le dernier titre de champion de France, en 2008, l’OL atteint son deuxième plus mauvais total. A titre de comparaison, lors de la saison 2014/2015, l’OL avait encaissé 18 buts en 24 matchs, soit 10 de moins que cette année. Pour une défense renforcée cet été, ça fait tâche. Aussi, l’OL a concédé 6 penalties sur les 8 derniers matchs de Ligue 1. Si “la campagne de presse” évoquée par Bruno Génésio ne doit pas être omise, le cœur du problème se situe bien loin des médias. Malgré des investissements estivaux dans ce secteur, l’OL défend plus mal que la saison dernière. Et ce n’était déjà pas fameux…

Mammana et Nkoulou, des ventes regrettables ?
Sur notre blog, on avait jugé la vente d’Emmanuel Mammana honteuse, l’été dernier. Celle de Nkoulou, bien que logique à la vue de son temps de jeu sur la deuxième partie de saison dernière, posait aussi question. L’OL se séparait de ses deux meilleurs relanceurs, sans pour autant s’offrir plus de garanties défensives. Difficile de voir en quoi les carences défensives du joueur du Torino étaient plus importantes que celles des défenseurs centraux actuels. Aujourd’hui, et s’il on en croit les médias italiens, Nicolas Nkoulou, prêté avec option d’achat par l’OL, intéresserait le Paris SG. Quant à Mammana, il enchaîne les matchs au Zenit Saint-Petersbourg, meilleure défense du championnat russe, avec 13 buts encaissés en 20 rencontres.

La défense centrale, une erreur de casting ?
Le pilier de la défense, cette saison, c’est Marcelo. Recruté 7 millions d’euros à Besiktas en juillet dernier, le Brésilien a du mal à faire taire les sceptiques, même si ce serait irréaliste de mettre tous les maux défensifs sur ces épaules. D’autant que s’il y a un nom à cocher, c’est bien celui de Jérémy Morel. Installé aux côtés de Marcelo en défense centrale, l’ancien marseillais est inconstant, capable du meilleur comme du pire. S’il est évident que son positionnement dans l’axe de la défense apporte plus de satisfaction qu’au poste de latéral gauche, Jérémy Morel a-t-il vraiment la capacité de tenir l’axe central d’un club aux ambitions de l’Olympique Lyonnais ? Entre erreurs défensives, relances hasardeuses et prises de risques inutiles, la question a le mérite de se poser.

Une défense en danger lors des contres adverses.
Bien jouer face à des blocs bas est un autre débat. Mais les matchs se suivent et se ressemblent. Ces derniers temps, face à des équipes regroupées derrière par choix (Angers), ou parce qu’elles sont en infériorité numérique (Bordeaux, Monaco), l’OL ne maîtrise pas le match, et fait tourner le ballon stérilement. Dès la perte de balle, l’équipe adverse se projette vite en contre. C’est comme ça qu’est venu le dernier but monégasque, dimanche dernier, ou le premier but bordelais, au Matmut Atlantique. La position de Bruno Génésio depuis la début de saison est claire : l’OL doit jouer avec un bloc bas et se projeter en attaque rapide. Si les buts sont au rendez-vous, le jeu produit laisse perplexe, et surtout, la défense, censée être mieux protégée, est loin d’être convaincante…

Copyright Photo en Une : Peggy D. / www.coeur-de-gone.fr

Partager

À propos de l'auteur

Supporter lyonnais et rédacteur pour coeur-de-gone.fr

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :