[MHSC-OL] Stopper l’hémorragie pour filer en quarts

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ce mercredi, à 21h, l’Olympique Lyonnais se déplace sur la pelouse du Stade de la Mosson, pour y affronter le Montpellier HSC, en huitième de finale de la Coupe de France. Après deux défaites consécutives en Ligue 1 et un podium perdu, l’OL se rend à Montpellier pour retrouver le chemin du succès, et filer en quart de finale de la Coupe de France, un niveau jamais atteint depuis le succès lyonnais dans la plus prestigieuse des coupes nationales, en 2012.

“Un accident” à Bordeaux, “une faute professionnelle” à Monaco, voilà le résumé, grossièrement, des dirigeants lyonnais, lorsqu’ils évoquent les deux dernières défaites du club rhodanien. Et elles font mal. Dimanche 25 janvier, au matin, une semaine après la victoire des Gones sur Paris, l’OL avait l’occasion de faire le trou avec Marseille et Monaco, qui s’affrontaient le soir-même. Dix jours plus tard, on se rend bien compte que rien ne s’est passé comme prévu. La défaite à Bordeaux, et malgré une erreur d’arbitrage scandaleuse en faveur des Bordelais, a laissé des traces. A Monaco, dimanche dernier, l’OL s’est écroulé à la 1/2 heure de jeu, alors que les hommes de Génésio menaient 2-0, avant la réduction du score, puis l’égalisation monégasque, en l’espace de cinq minutes. La seconde période, en supériorité numérique, n’y changera rien. L’OL ne se procure aucune occasion, bénéficie d’une possession stérile, et est en souffrance sur chaque contre du champion de France en titre. Résultat, l’OL prend un but en fin de match, laisse filer Marseille, et est éjecté du podium.

La dernière victoire de l’OL remonte donc…au seizième de finale de Coupe de France, à Monaco (3-2) ! Malgré une frayeur en fin de rencontre, l’OL avait su se montrer efficace et suffisamment performant pour passer un tour bien compliqué sur le papier. Pour féliciter l’OL de ce bon résultat, loin d’être écrit d’avance, le tirage au sort a donc donné…un nouveau déplacement pour le club de Jean-Michel Aulas. Qui plus est, chez la deuxième meilleure défense de championnat, qui a fait 0-0 au Groupama Stadium en Ligue 1, et éliminé l’OL au même tour, mais en Coupe de la Ligue, en décembre dernier. Non, Montpellier ne ressemble en rien à un bon tirage. Même s’il vaut sans doute mieux se déplacer à la Mosson qu’au Vélodrome ou au Parc des Princes…

La Coupe de France, seule opportunité de trophée ? Sauf improbable retournement de situation, le PSG monopolisera jusqu’au bout le titre de champion de France. Pour l’Europa League, et même si la finale se déroulera à Décines, cela semble forcément compliqué. Des clubs comme Arsenal, qui joue sa saison sur cette compétition, ou l’Atletico Madrid semblent au-dessus de l’Olympique Lyonnais. Alors, la Coupe de France paraît être l’unique chance de ne pas enchaîner une 6e année blanche. Et même si Paris, multiple tenant du titre, et Marseille, impressionnant depuis le début de l’année civile, ne manqueront pas d’être au rendez-vous, l’OL doit jouer le coup à fond. Les Gones n’ont rien d’un petit poucet, et ont surtout déjà battu les deux équipes précédemment citées, en décembre et en janvier. Mais avant d’espérer les éviter au tirage, il faut passer.

Montpellier, 6e du championnat, rêve forcément d’éliminer une deuxième fois l’OL en deux mois. Récents demi-finalistes de Coupe de la Ligue, logiquement battus par Monaco, le MHSC veut se relancer. Et pour l’OL, ce ne sera pas chose aisée. Le MHSC est la 2e meilleure défense du championnat, avec 20 buts encaissés en 24 matchs (28 pour l’OL). Les hommes de Michel Der Zakarian dominaient même ce classement avant de se déplacer à Paris il y a 10 jours. Aussi, aucun cador du championnat n’est venu s’imposer à la Mosson cette saison. Le PSG s’est cassé les dents (0-0), comme Monaco (0-0) et Marseille (1-1). Si l’OL ne s’est pas encore déplacé à Montpellier en Ligue 1, sa récente venue, en Coupe de la Ligue, laisse perplexe (4-1). Mais Montpellier, c’est aussi la 5e moins bonne attaque du championnat, avec 22 buts marqués (54 pour l’OL). Alors que l’OL a encaissé 8 buts lors des 3 derniers matchs TCC, affronter une équipe en difficulté devant les cages adverses n’est pas la moins bonne des choses. Montpellier, c’est aussi un rythme soutenu depuis la reprise de janvier. Les coéquipiers d’Hilton viennent d’enchaîner 9 matchs en 28 jours, sans une seule semaine complète de repos. Sacré rythme…

Le Stade de France est à trois matchs. La trophée à quatre. Dans une saison marqué par une lutte féroce pour la qualification en Ligue des Champions, l’OL doit rebondir, et marquer les esprits. Pour cela, la Coupe de France est l’idéal. Une élimination provoquerait une deuxième grosse tache sur cet exercice 2017/2018. Une qualification permettrait peut-être de relancer la machine. Et de ne pas avoir triompher au Louis II au tour précédent pour pas grand chose…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Partager

À propos de l'auteur

Supporter lyonnais et rédacteur pour coeur-de-gone.fr

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :