[OL-ESTAC] Comme au premier jour

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ce dimanche, à 16h30, l’Olympique Lyonnais reçoit l’ESTAC, dans le cadre de la 36e journée de Ligue 1, au Groupama Stadium. Après avoir récupéré la deuxième place samedi dernier, les Lyonnais veulent continuer à gagner afin de poursuivre la course en tête, dans la quête d’une qualification en Ligue des Champions. En face, Troyes joue sa survie dans l’élite, et malgré un calendrier compliqué, l’espoir est toujours là. Mais un Lyon-Troyes au Groupama Stadium, c’est aussi des souvenirs d’un match d’inauguration réussi…

Forts de leurs sept victoires consécutives en Ligue 1, les Lyonnais voient la Ligue des Champions se rapprocher tout doucement… Alors qu’on semblait se diriger vers une lutte entre l’OL et l’OM pour la troisième place, Monaco a calé, et n’avance plus depuis quelques semaines. A tel point que les champions de France 2017 se retrouvent, à 270 minutes de la fin de la saison, derrière des Lyonnais qu’ils distançaient pourtant d’une dizaine de points il y a deux mois. Une remontée fantastique des hommes de Génésio, certainement due, entre autres, à un calendrier allégé depuis l’élimination fort regrettable de la Ligue Europa.

Mais aussi au changement de système, au replacement de Memphis dans l’axe, au retour de Nabil Fekir, à un état d’esprit retrouvé… L’OL va mieux et enchaîne les victoires…mais cela ne servira pas à grand chose si le travail n’est pas fini. Avant de se déplacer à Strasbourg, pour ce qui pourrait être le match du maintien des Alsaciens, et de recevoir Nice pour une affiche compliquée, l’OL doit prendre les trois points face à l’ESTAC, une équipe que l’OL a battu 5-0 au match aller. Mais Troyes a des ressources, et croit toujours en son maintien. Actuellement barragistes, à deux points du premier non relégable, tous les espoirs sont permis, même si leur calendrier semble compliqué. En plus de ce déplacement à Lyon, ils joueront le MHSC et Monaco. Alors forcément, il y a urgence de points. L’OL est prévenu, contrairement à ses deux derniers adversaires (Dijon et Nantes), c’est cette fois une équipe pour qui chaque point compte qui s’avance face aux Gones…

Tandis que l’OL recevra Troyes, l’AS Monaco se déplacera à Caen. Un déplacement périlleux, pour une équipe qui n’a plus gagné à l’extérieur depuis le 9 mars. Le soir-même, l’Olympique de Marseille recevra Nice, pour une affiche, elle aussi, bien difficile pour les hommes de Garcia, qui sortent de 120 minutes de jeu en Autriche jeudi dernier. A la maison, face à un promu, l’OL n’a d’autre choix que de s’imposer, pour conforter sa deuxième place, et mettre, une nouvelle fois, une pression importante sur Monaco et Marseille.

Pour ce match face à Troyes, le groupe lyonnais n’est pas au complet. Manque à l’appel Anthony Lopes, suspendu jusqu’à la fin de saison. Si Mathieu Gorgelin assurera l’intérim, c’est Anthony Racioppi qui prendre le rôle de numéro 2. Cheikh Diop est une nouvelle fois mystérieusement absent, tout comme Amine Gouri. Myziane Maolida, lui, est blessé.

Souvenirs, souvenirs… Le 9 janvier 2016, l’Olympique Lyonnais inaugurait son nouveau bijou dans un stade comble. Depuis, des matchs se sont joués, des victoires ô combien importantes ont été célébrées, des défaites cruelles ont été subies. Et cette inauguration, c’était face à Troyes, pour une victoire 4 buts à 1, et le premier but dans le nouveau stade signé Alexandre Lacazette. Après le retour de Troyes au Groupama Stadium, on pourra dire que la boucle sera bouclée. On commence par un OL-ESTAC et on finit par la même affiche. Allez, c’est fini messieurs, on déconstruit le stade, avant le 16 mai, surtout. Et puis on verra après…

Désormais, et pour la première fois depuis le début du sprint final, l’OL a son destin entre ses mains. Trois victoires sur les trois derniers matchs assureraient à l’OL une deuxième place, et une qualification directe en phase de poules de Ligue des Champions. Des faux pas des adversaires seraient les bienvenus, mais ne compter que sur soi-même afin d’atteindre la place de dauphin est sans doute la meilleure chose qui pouvait arriver à l’OL…

Partager

À propos de l'auteur

Supporter lyonnais et rédacteur pour coeur-de-gone.fr

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :