[OL 2-0 TFC] L’OL reste dans la course

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ce dimanche, les Lyonnais se sont imposés 2 buts à 0 face à une faible équipe de Toulouse. Alors que de nombreuses banderoles contestataires fleurissaient au Groupama Stadium, c’est un doublé de Memphis qui a permis aux hommes de Bruno Genesio de se mettre à l’abri en première période. L’OL reste dans la course au podium, à deux points de l’OM. Récit du match.

En l’absence de Fekir, Genesio reconduit son 4-3-3, seule surprise Memphis est placé en pointe et Cornet sur le couloir gauche pour le remplacer. Hormis, ce changement de positionnement, le coach compte s’appuyer sur Mendy et Rafael, les deux latéraux, pour étirer un maximum la défense toulousaine qu’on imagine jouer très bas. Dès l’entame de la rencontre, l’OL prend le match par le bon bout. Avec un pressing très haut et une bonne agressivité, les Lyonnais réussissent à récupérer facilement le ballon dans le camp toulousain. Durant toute la première demi-heure, le TFC est asphyxié. Si Ndombele fait sentir la première frayeur à l’arrière garde toulousaine sur une frappe à la 6e, il est loin d’être le seul. Trouvant des intervalles grâce au travail de percussion de Ndombele et Aouar, aux mouvements des attaquants (avec appels et permutations) et à une circulation rapide du ballon, l’OL se procure de nombreuses occasions : en particulier Aouar par deux fois de la tête (13e et 16e) et sur une frappe (14e).

Au quart d’heure, preuve de cette emprise sur le match, l’OL a 75 % de possession de balle et a déjà réussi à toucher une dizaine de fois le ballon dans la surface adverse. Le TFC est à la peine. Il a de plus en plus de mal à récupérer le ballon et quand il y parvient, ne réussit pas à le conserver. Le TFC est au bord de la rupture. Et quand à la 23e minute, Memphis trouve le chemin des filets, on se dit que c’est largement mérité. Si à la 30e minute, les Lyonnais tendent un peu à ralentir le rythme du match, ils ne se désunissent pas, récupérant toujours très haut le ballon. Seul hic, à l’entame des dernières minutes de la première mi-temps, l’OL ne mène que 1-0. Mais, sur un double contact de Ndombele dans la surface adverse, les défenseurs toulousains sont acculés et concèdent un pénalty. Memphis ne se laisse pas prier pour inscrire un doublé, on joue la 43e minute du match. Symbole de toute la maîtrise lyonnaise au cours de cette première période, Lopes effectue son premier arrêt à la 45e minute… sur une frappe de Gradel.

Mais avec l’OL, on n’est jamais sûr de rien. Et au retour des vestiaires, les Toulousains reviennent avec d’autres intentions. Beaucoup plus agressifs dans les duels, Lopes est, dès la 49e minute, obligé de s’employer sur une tête. Une nouvelle fois, l’OL se relâche. L’équipe manque d’agressivité, et même simplement d’implication dans les duels. L’OL retombe dans ses travers et laisse le TFC revenir dans le match. Les actions se multiplient de part et d’autre mais au final, cette fois-ci, l’OL ne prend pas ce but qui aurait relancé le match. Offensivement aussi, par individualisme parfois et manque de justesse souvent, les Lyonnais ne sont pas parvenus à mettre ce troisième but qui nous aurait définitivement mis à l’abri. 2-0 score final.

Contre une bien faible équipe toulousaine, l’OL a joué un match à sa main pour revenir à 2 points des Marseillais. Une perf’ qui fait plaisir à tous les supporters de l’OL. Si l’équipe ne semble pas vouloir “gâcher” ses chances d’atteindre cette fameuse 3e place, il lui faudra néanmoins faire attention à rester concentrer 90 minutes pour s’éviter une nouvelle déconvenue à l’avenir. Toutes les équipes n’afficheront pas les mêmes carences techniques et tactiques que le TFC, hier soir.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

NOTEZ L'ÉQUIPE

Cliquez sur la jauge pour noter la performance de l'équipe lors de ce match entre 0 et 10. N'hésitez pas à compléter votre note en commentant l'article ci-dessous.

  • Note : (5 Votes) 6
Partager

À propos de l'auteur

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :