Olympique Lyonnais 1-1 Olympique de Marseille
C.Tolisso 78′                       R.Cabella 64′
Parc Olympique Lyonnais

Une nouvelle fois dominateurs dans le jeu, les Gones n’ont pas réussi à concrétiser leurs occasions et voient la Ligue des Champions s’éloigner…


La compo:
4 changements par rapport à la rencontre de Mercredi, Samuel Umtiti reprend sa place dans l’axe de la défense, Christophe Jallet son couloir droit, retour également de Rachid Ghezzal et Clément Grenier.

Lopes- Jallet, Mapou, Umtiti, Morel – Gonalons, Darder (Tolisso 67e) , Grenier (Kalulu 67e)  – Valbuena, Lacazette, Ghezzal (Cornet 85e)

Le match:

C’est toujours le même sentiment qui ressort des matchs de l’Olympique Lyonnais en ce moment, un goût d’inachevé.

Une équipe qui domine, qui a la possession mais qui ne gagne pas les matchs et stagne en championnat.
A ce titre, le match d’hier soir est un nouvel exemple criant.

  

Les lyonnais dominent globalement cette première mi-temps, mais ce sont les marseillais qui vont se procurer les plus belles occasions.
Tout d’abord sur corner avec le sauvetage sur la ligne de Darder après une bonne tête de Rolando (6e), puis une bonne intervention de Lopes sur N’Koudou (17e).
Les lyonnais sont trop stériles offensivement et la situation de Lacazette n’inquiète pas Mandanda (26e).
Des Gones qui frôlent la correctionnelle avec la frappe de Batshuayi qui s’écrase sur le poteau (26e).
Un poteau qui va sonner la révolte des locaux et Ghezzal oblige Mandanda à une bonne parade (35e).


La seconde mi-temps sera à l’image de la première, frustrante.
Les lyonnais reprennent la possession d’emblée sans toutefois se montrer dangereux à l’exception de la demi-volée de Valbuena qui oblige le portier marseillais à une belle détente (63e).
Mais c’est encore une fois pendant un temps fort que l’OL va être cueilli à froid.
Sur un contre, Batsuhayi remise pour Cabella qui ouvre le score et glace le Parc OL (64e).
On pense alors qu’une nouvelle fois les Gones vont voir la partie leur échapper, ne pas être récompensé d’une domination territoriale et d’une possession forte mais trop stérile, encore une fois.
A dix minutes du terme, un bon coup-franc de Valbuena permet à Corentin Tolisso d’égaliser et de faire oublier sa bévue du Derby (78e).

  

La fin de match est étouffante, l’OL pousse, aidé par son public, pour aller chercher la victoire et Tolisso encore une fois est proche d’offrir la victoire à l’OL (89e).

Les deux olympiques se quittent dos à dos, un nul qui n’arrange personne et encore moins l’Olympique Lyonnais qui voit l’Europe inexorablement s’éloigner et faire craindre une saison blanche pour les Gones.

Les “TOPS” Coeur de Gone:


Valbuena:
Passeur décisif, Mathieu Valbuena a signé une partie convaincante sur son couloir gauche.
Sa grosse activité et ses bons ballons peuvent être un des ressorts de l’OL dans cette fin de saison, du moins on l’espère.
Pour cela, il faudra toutefois être encore plus décisif et surtout s’entendre un peu plus avec Alexandre Lacazette.

Mapou:
Assez rare pour être souligné, Mapou a été solide défensivement, rarement battu et auteur de quelques bonnes relances.
On espère que cela permettra à Sam Umtiti d’avoir enfin un partenaire fixe à ses côtés.


Tolisso:
Sa partie à Geoffroy-Guichard fut décevante, son entrée ce Dimanche fut héroïque.
Corentin Tolisso à montré tout son caractère et offert le but de l’égalisation, il aurait même pu être le héros de ce match à la fin du match mais sa tête s’échoue à quelques centimètres des buts marseillais, une prestation qui pourrait lui permettre de revenir dans le onze de départ.

  
Les “FLOPS” Coeur de Gone:


Grenier:
C’est une des grandes déceptions de la partie, Bruno Génésio avait titularisé Grenier et Darder pour tenir le ballon mais force est de constater que la partie des deux milieux de terrain fut insuffisante.
Clément Grenier a quasiment tout loupé dans le match avec un faible apport offensif, un manque de précision technique couplé à une insuffisance défensive.
Sa sortie au profit d’ un Aldo Kalulu combatif et généreux, coïncide avec la bonne fin de match de l’OL.
On peut toutefois se dire qu’il s’agit d’une petite baisse de rythme pour un joueur qui revient d’une longue période d’inactivité.

Darder:
L’autre déception de ce match, auteur de bonnes prestations à Paris et Chambly, la titularisation de l’espagnol fut souhaitée par beaucoup de supporters mais ce dernier a déçu.
Son manque de puissance physique s’est une nouvelle fois ressenti sur l’entrevue lyonnais mais c’est surtout son insuffisance technique dans ce match qui a fait cruellement défaut.
On a pas retrouvé le Sergi Darder des derniers matchs et on peine définitivement à revoir celui de Malaga.
Une prestation qui lui coute peut être une place de titulaire pour le prochain match au profit d’un Corentin Tolisso ou Jordan Ferri.


Ghezzal:
Un petit flop pour le Gone de Décines.
Même si il a été virevoltant sur son couloir gauche en première mi-temps et proche d’ouvrir le score, Rachid Ghezzal a disparu en seconde période.
Totalement effacé de ce second acte, Rachid Ghezzal signe sa plus mauvaise prestation de l’année 2016 mais par rapport aux excellents matchs produits dernièrement, on lui pardonne.

Copyright photo : www.coeur-de-gone.fr 

Corentin Dupont

Corentin Dupont

Rédacteur pour le blog Coeur de Gone | "Bercé par Sonny Anderson, éduqué par Juninho, émancipé par Bako Koné." | @Corentin_Dupont

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :