Au terme d’une soirée plutôt tranquille face à Nîmes, les Gones ont décroché les 3 points, tout comme Monaco… Tout se jouera donc sur la dernière journée. Retour sur le match

Dans un 4-2-3-1 assez classique, l’OL offre un visage plutôt offensif avec pour soutenir Memphis, Aouar, Paqueta et Toko-Ekambi ; en défense Dubois, Marcelo, Denayer et Cornet seront protégés par Guimaraes et Caqueret.

3e minute, sur une belle transversale de Cornet, Dubois en première intention remise pour Paqueta dont la frappe est contrée. Les Lyonnais monopolisent le ballon en cette entame de match. Mais sur une passe complètement ratée de Marcelo, le défenseur brésilien offre un but à Koné (5e). NO 1-0 OL. Incroyable erreur. Heureusement, devant une défense un peu passive de Nîmes, la frappe de Cornet est contrée, Paqueta en profite pour égaliser (8e). NO 1-1 OL. Le ballon navigue d’un camp à l’autre, le match est très décousu. Les latéraux et milieux lyonnais jouent haut offrant pas mal de solutions aux offensifs. L’OL crée pas mal de dangers en attaque mais laisse beaucoup d’espaces dans son dos. Les frappes d’Aouar obligent le portier nîmois à s’interposer. Sur la frappe de Memphis, Reynier a toutes les peines du monde à repousser la frappe du Néerlandais, le ballon revient sur Toko-Ekambi qui rate complètement son tir (15e). Il y a des espaces dans cette défense nîmoise, l’OL en profite. Sur une belle intervention de Dubois, le latéral adresse un beau ballon à Memphis qui crochète avant trouver le chemin des filets (21e). NO 1-2 OL. Les occasions continuent à se multiplier devant la cage nîmoise. Par deux fois, Toko-Ekambi voit sa frappe détournée. Sur une nouvelle tentative de Dubois repoussée, Paqueta peut reprendre et inscrire son doublé (24e). NO 1-3 OL. Les Lyonnais continuent à jouer haut, à percuter, à proposer des solutions par des courses en profondeur… de bonnes dispositions qui créent toujours beaucoup de problèmes aux défenseurs adverses. À la perte du ballon, le pressing lyonnais est intéressant, permettant une reconquête rapide du ballon. Si Aouar ou Memphis se créent encore de bonnes positions de frappes, le rythme du match diminue après la demi-heure de jeu. Les Lyonnais gèrent.

Au retour, NO reprend tambour battant avec une frappe de Koné dans le petit filet. Les Nîmois sont revenus avec de bonnes intentions, ils jouent plus haut pour tenter de revenir au score. Les Lyonnais doivent resserrer les lignes et remettre de l’impact dans les duels, Lopes est obligé d’intervenir par trois fois. Mais sur un contre, Paqueta adresse une passe parfaite pour Aouar qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (55e). NO 1-4 OL. Nîmes a pris un énorme coup derrière la tête. Les joueurs n’y croient plus beaucoup, le match semble presque terminé. La rencontre retombe dans un petit rythme. L’OL gère, facile, un peu trop… Sur une perte de balle de Caqueret, Koné s’offre un doublé sur une belle frappe à ras de terre (52e). NO 2-4 OL. Les Lyonnais laissent le ballon aux Nîmois, attendant des contres… mais cela manque de percussion, de mouvements à la récupération. Comme souvent cette saison, quand l’OL mène au score, les joueurs arrêtent de jouer ! Heureusement, ce n’est que Nîmes en face. Le temps s’écoule sans que l’OL fasse preuve d’une suffisante maîtrise, laissant beaucoup trop d’espaces à ses adversaires du soir. Les Lyonnais ne se créent plus d’occasions. Il faut attendre les dernières minutes pour voir Slimani de la tête (sur un caviar de Cherki) conclure le match de la meilleure des manières en creusant un peu plus l’écart (88e). NO 2-5 OL.

Avec cette victoire, l’OL a fait le travail mais, comme dans le même temps Monaco s’est imposé contre Rennes, les Lyonnais restent au pied du podium.

Photos par Icon Sport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :