Héroïques ! Menés puis réduits à dix, les Gones ont tout donné pour s’imposer à Monaco grâce à des réalisations de Memphis, Marcelo et Cherki… Une victoire fédératrice qui relance les Gones dans la course à la Champions League. Il reste désormais 3 finales face à Lorient, Nîmes et enfin Nice. Retour sur la prestation Lyonnaise  

Dix jours après avoir affronté Monaco en Coupe, Garcia décidait de remettre son 3-4-1-2, une équipe sans surprise (à part peut-être la présence de Mendès à la place de Guimaraes). Au vu de la densité au milieu, la bataille est âpre entre deux équipes qui se craignent. Mais lorsque les Lyonnais parviennent à sortir du pressing monégasque, ils peuvent se créer de bonnes opportunités à l’image de ce centre de Memphis que Dubois ne peut reprendre correctement (4e). L’OL est sérieux et appliqué dans les duels, il faut attendre la 10e min pour que l’ASM fasse sa première incursion dans le camp adverse, une attaque conclue par une frappe trop croisée. Le bloc équipe lyonnais est compact, permettant une bonne circulation autant qu’une récupération rapide du ballon. 13e, sur une belle passe en direction de Memphis, ce dernier laisse passer pour Toko-Ekambi dont la frappe est trop écrasée pour tromper Lecomte. Mais, à part cette occasion, l’OL ne se crée plus beaucoup d’occasions par la suite. Si les Lyonnais parviennent à se mettre en position de centre (surtout de Dubois), ceux-ci sont trop imprécis pour créer du danger dans la surface. Et sur un joli mouvement, Denayer, pris par la vitesse de Volland, ne peut empêcher l’attaquant de l’ASM de fusiller à bout portant Lopes (25e) ASM 1-0 OL.
Comme souvent cette saison, l’OL se fait punir sur une erreur. Les Lyonnais ont pris un gros coup derrière la tête, le rythme du match baisse, une situation qui arrange les Monégasques. À part, un corner de Memphis, coupé au premier poteau par Paqueta (et encore… le ballon s’envole), l’OL ne parvient plus à se montrer dangereux dans ce dernier quart d’heure. L’ASM maîtrise et se crée même quelques belles situations, heureusement les tirs ne sont pas cadrés.

Les Lyonnais reviennent avec de bonnes intentions en seconde période, mais cela manque de précision pour réellement déstabiliser le bloc adverse. S’ils arrivent à contourner la défense de Monaco, Toko-Ekambi n’est pas plus précis dans ses centres que Dubois. Il faut attendre une frappe en pivot de Kadewere à la 54e pour voir un premier tir lyonnais en seconde période et surtout le talent de Depay… Sur un contre rapidement mené, Memphis s’infiltre pour décrocher une belle frappe qui trouve le chemin des filets (57e). ASM 1-1 OL. Il reste un peu plus d’une demi-heure à jouer et les Lyonnais peuvent encore espérer. Si le rythme n’est pas plus rapide, les Lyonnais continuent à se créer des occasions. 64e, sur un beau mouvement, Cornet est trouvé dans la surface, le contrôle est hélas trop long. Cette occasion suit une frappe de Memphis qui passe de peu à côté (62e) et précède un centre de Caqueret bien remis en première intention par Toko-Ekambi (65e). L’OL commence à y croire quand sur une nouvelle faute de Caqueret, le jeune Lyonnais prend un rouge.

Réduit à 10 une nouvelle fois contre l’ASM, que peut espérer l’OL ? Un contre ou un coup de pied arrêté pour créer l’exploit ? Sur un coup franc de Memphis justement, Marcelo s’envole, un timing parfait, pour délivrer une tête magnifique qui trompe Lecomte (72e) ASM 1-2 OL.
Le match se transforme en attaque-défense, les Lyonnais se recroquevillent dans leurs 25 mètres pour tenir le résultat. Sur une sortie ratée de Lopes, de Sciglio sauve sur sa ligne (83e). Le VAR intervient, penalty pour une faute de Lopes. D’une Panenka, Ben Yedder marque et égalise pour Monaco. ASM 2-2 OL. Sur la remise en jeu, Lopes s’interpose devant Geubbels pour éviter que l’ASM ne prenne l’avantage. Les rentrées de Cherki et Guimaraes sont décisives. Sur un beau mouvement de Guimaraes, ponctué par un centre de l’italien. Cherki est trouvé en retrait, celui-ci ne rate l’opportunité de conclure cette occasion d’une belle frappe (87e). But pour les Lyonnais. ASM 2-3 OL.

Au coup de sifflet les Lyonnais peuvent exulter… avant qu’une échauffourée ne viennent exclure deux nouveau joueurs de l’OL (de Sciglio et Marcelo). Revenu à seulement un point de Monaco, l’OL peut encore croire au podium… mais pour cela, il faudra s’imposer contre Lorient malgré l’absence de nombreux joueurs (Memphis en plus des expulsés…). Allez l’OL !

Photos par Icon Sport

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :