Avec Caqueret, Guimaraes au milieu, Cherki en attaquant sans oublier les rentrées de Bard, Diomandé et Pollersberck en défense, l’OL se présente sur la pelouse de Bauer avec une équipe très remodelée au coup d’envoi. Entre blessures et suspension, Garcia n’a au final que peu de choix pour affronter cette équipe de nationale (toujours en course pour la montée en L2).

Entame appliquée des Lyonnais, récupérant assez haut le ballon au milieu, ils maîtrisent leurs adversaires les empêchant de mettre en place leur jeu. Offensivement pourtant cela manque d’animation, la circulation du ballon reste trop lente pour déstabiliser le bloc adverse. Le jeu s’enlise au milieu, Memphis ayant du mal à être trouvé. Devant ce manque d’animation au milieu, le capitaine est même obligé de décrocher pour tenter de le faire… laissant encore plus le secteur offensif orphelin. 19e, sur une attaque rapide du côté droit, le centre du Red Star est bien repris de la tête mais le ballon s’envole au-dessus de la cage de Pollersberck. Un avertissement sans frais mais qui donne confiance au Red Star, les joueurs se montrant plus entreprenants.

Il faut attendre presque la 24e min pour voir un beau mouvement avec un bon une-deux avec Memphis… mais son centre est facilement intercepté par le gardien adverse. C’est quand même bien peu, surtout pour une équipe de L1 jouant contre une équipe de nationale. Heureusement, profitant d’une mauvaise relance, l’OL intercepte haut le ballon, Thiago Mendès offre un caviar à Paqueta qui ne rate pas l’occasion (28e) : Red Star 0-1 OL.

L’OL a eu le mérite de profiter des erreurs adverses car sinon dans le jeu, le Red Star fait jeu égal. Si la main dans la surface n’est pas sifflé, l’OL commence à trouver des décalages au niveau offensif. Les Lyonnais se procurent des bonnes positions de frappe mais les contres du Red Star font peser une menace. Le jeu de l’OL reste trop concentré dans l’axe, les couloirs ne sont pas exploités. Et quand le décalage est trouvé, Paqueta, Cherki ou Caqueret repiquent au centre… Il faut attendre la 37e pour voir un centre de Bard trouver la tête de Memphis dans la surface, le jeu offensif lyonnais manque de variétés.

L’OL reprend le contrôle de la partie et n’est plus mis en danger en cette fin de première mi-temps. Juste avant le retour à la pause, profitant d’une nouvelle erreur défensive, Paqueta, après un cafouillage des défenseurs adverses, peut adresser une passe décisive à Memphis qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (45e) Red Star 0-2 OL.

Le match reprend sur un petit rythme avant que Paqueta adresse à Cherki, une offrande que le jeune attaquant ne peut convertir. Mais à part cette occasion, l’OL gère son avance, faisant tourner le ballon. Le bloc coulisse bien empêchant le Red Star de déployer son jeu, cela permet à l’OL sur des récupérations hautes et de se créer de nouvelles occasions. Et comme la relation technique Paqueta-Memphis pose beaucoup de problème à leurs adversaires. Dès qu’une récupération haute est réalisée, ils se cherchent et percutent… Paqueta adresse un nouveau caviar mais le tir de Memphis est repoussé, cette fois sur la ligne. La balle du 0-3 est manquée ! Seules quelques pertes de balle au milieu ternissent la copie des Lyonnais. 61e, sur un bon pressing sur Memphis, Red Star, qui récupère le ballon, perfore la défense lyonnaise, Meïssa Ba trompe Pollersberck . Red Star 1-2 OL. Le match est relancé. Le Red Star joue plus haut et gêne la relance lyonnaise ce qui libère des espaces dans leur dos à l’image de Memphis qui ne peut en profiter en un contre un (62e). 67e, sur un centre mal repoussé par la défense lyonnaise, Pollersberck est même obligé de s’employer. L’OL ne maîtrise plus son sujet et n’est pas à l’abri. Les passes en profondeur du Red Star mettent à mal l’arrière-garde lyonnaise, Bard est souvent pris dans son dos.

Après une nouvelle faute, sur un coup franc bien enroulé de Roye, le gardien lyonnais est à nouveau battu (74e) Red Star 2-2 OL. Tout est à refaire. L’équipe de l’OL est coupée en deux, le milieu ayant de plus en plus de mal à faire la jonction entre l’attaque et la défense. Les erreurs de relance se multiplient pour un OL qui ne parvient plus à être serein face au pressing adverse. Offensivement, Cherki se procure de bonnes positions de frappes mais ses tirs sont repoussés. 82e, sur le centre de Caqueret, Paqueta est tout près d’inscrire son second but de la soirée mais le gardien s’interpose en deux temps. 86e, sur un corner, la tête de Marcelo est sauvée encore sur la ligne par un défenseur. Les Lyonnais poussent (enfin !) mais le Red Star recroquevillé dans ses 30 m, repousse les assauts un peu trop désorganisés des Lyonnais : la frappe de Paqueta est bien captée (90e) et la tête de Toko-Ekambi, sur le dernier corner, pas cadrée.

La séance des tirs au but décidera du sort de la rencontre. Ouf ! L’OL poursuit sa route et file en quart… par la plus petite des portes.

Le tirage au sort du prochain tour se fera ce vendredi soir.

Photos par Icon Sport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :