Ce dimanche en clôture de la 32ème journée de Ligue 1, les Lyonnais affrontaient le SCO Angers au Groupama Stadium. Les Gones, portés par un trio Caqueret / Paqueta / Memphis virevoltant, se sont imposés 3 buts à 0 et recollent au podium. Retour sur la rencontre

Après la piètre prestation de l’OL contre le Red Star, Garcia a bien été contraint de changer son fusil d’épaule au niveau des hommes mais pas au niveau tactique puisque le 4-2-3-1, déjà expérimenté en coupe, est reconduit par le coach lyonnais. Pour apporter du sang neuf devant Slimani était mis à la pointe du dispositif avec Memphis Depay, Paqueta et Toko-Ekambi pour lui délivrer de bons ballons. Défensivement par contre, Garcia avait décidé de ne pas changer, renouvelant sa confiance à Dubois, Marcelo, Denayer et Cornet devant Lopes, seul le pivot Guimaraes et Caqueret apporte une touche de nouveauté au milieu.

Devant un bloc angevin bien compact, l’OL trouve peu d’espaces. Monopolisant le ballon, les Lyonnais cherchent par des jeux en triangle à trouver la profondeur. Se servant de Slimani en point de fixation, Memphis peut s’intercaler entre les lignes pour trouver un peu d’espaces. 11e, sur un bon jeu en pivot, Slimani sert en retrait un Lyonnais qui sert Paqueta dans la surface mais celui-ci est hors-jeu de quelques centimètres hélas. Sur l’action suivante, un jeu en triangle déstabilise le bloc angevin mais cette fois, c’est Slimani qui est hors jeu. L’OL penche à droite en ce début de rencontre avec un Dubois très actif. L’OL en cette première demi-heure effectue de jolis mouvements mais cela manque de précision. Plus grave, son déchet technique au milieu le laisse sous la menace. 16e, sur un une-deux sur la gauche de l’attaque du SCO Angers, le centre trouve dans l’axe Bahoken, heureusement Lopes s’interpose. C’est la meilleure occasion de la rencontre et elle est angevine. Il faut un corner pour que l’OL sollicite Bernadoni, la frappe de Cornet étant difficilement repoussée en deux temps. 21e, sur une bonne combinaison de Slimani avec Memphis, l’OL obtient un corner. Joué en deux temps, le centre de Memphis trouve Paqueta dont la reprise atterrit sur le poteau heureusement Memphis suit bien et marque. OL 1-0 SCOA.

Les Lyonnais peuvent un peu respirer avec cette ouverture du score mais reste sous la menace du SCO Angers. Les multiples centres angevins font peser un grand danger sur la cage de Lopes. 28e, sur une frappe venant du côté gauche, le gardien Lyonnais est obligé de s’employer d’une belle détente. Les Lyonnais souffrent. Le double pivot défensif restant trop axial et les ailiers ne revenant pas assez défendre, les latéraux Dubois et Cornet sont à la peine. Le bloc Lyonnais est contraint de reculer. Il faut attendre la 32e pour voir à nouveau une bonne combinaison dans l’axe aboutir à une nouvelle frappe (de Guimaraes cette fois, hélas contrée). L’OL ne réussit pas à maintenir son emprise sur le match, le pressing n’est pas efficace, la récupération du ballon trop basse. L’équipe laisse trop opportunités à son adversaire surtout sur les côtés, les latéraux du SCO Angers ayant beaucoup d’espaces. 41e, Toko-Ekambi percute sur le côté gauche, son centre est bien coupé au second poteau par Paqueta. OL 2-0 SCO Angers. Les Lyonnais ont fait le plus dur… mais comme souvent, ils ne sont pas à l’abri comme les deux frappes à la toute fin de la première période le prouvent.

Le rythme du match est un peu retombé en cette seconde période, les Lyonnais étant plus dans l’attente. Avec un bloc plus compact, les joueurs veulent surtout réduire les espaces entre les lignes et pouvoir bien se projeter à la récupération. Une tactique qui va permettre à l’équipe de se procurer de nouvelles belles occasions. 50e, Memphis, bien lancé par Slimani, frappe mais son tir est repoussé. Après une entame un peu difficile, subissant de nombreux centres et situations dangereuses, l’OL reprend sa marche en avant. 55e, le centre de Caqueret sur une bonne percée dans la surface trouve Toko-Ekambi au second poteau qui hélas, ne peut mettre le ballon au fond. Toujours 2-0 pour l’OL. 58e, Paqueta bien servi sur la gauche, repique pour tenter d’enrouler sa frappe du gauche mais celle-ci s’éloigne du cadre. L’OL rate le coche mais continue à se procurer des occasions. Proposant des appels au porteur du ballon, les Lyonnais réussissent à faire reculer le bloc adverse, le SCO Angers ne se montrant dangereux que sur des contres sur lesquels Lopes veille. 66e, sur un bon changement d’aile, le centre angevin en première intention trouve Bahoken dans l’axe, sa reprise passe heureusement à côté des buts lyonnais. L’OL n’est toujours pas à l’abri, surtout que Le SCO Angers décide de jouer plus haut. Une situation qui lui permet de se créer de nouvelles opportunités mais qui laisse pas mal d’espaces dans son dos. Malheureusement, l’OL manque de précision sur ses contres. 73e, Caqueret adresse une très belle passe en profondeur à Toko-Ekambi fauché par le gardien… pas de penalty, l’attaquant était hors jeu. L’horloge tourne et l’OL tient toujours sa victoire à l’entame du dernier quart d’heure. Sur un nouveau joli mouvement, Toko-Ekambi est bien servi sur le côté, en deux temps, l’attaquant remise pour Slimani qui marque… mais une nouvelle fois, Toko-Ekambi était hors-jeu (77e). 83e, Paqueta adresse une belle passe en profondeur pour Memphis qui, d’un superbe lobe, inscrit un doublé. OL 3-0 SCO Angers. Les Lyonnais ont fait le plus dur et peuvent tranquillement gérer cette fin de match sans trembler (même si la barre sauve Lopes dans les arrêts de jeu).

C’était le match qu’on attendait. On a été bien, on a pris des risques aussi. On avait décidé d’en prendre pour marquer. C’est bien d’avoir marqué sur phase arrêtée et dans le jeu. On aurait même pu mettre plus de buts si ça ne s’était parfois pas joué à quelques centimètres. 

Rudi Garcia après la rencontre OL-SCO

L’OL a fait l’essentiel. En retrouvant le goût de la victoire, les Lyonnais restent dans la course au podium à seulement un point de Monaco. Dimanche prochain, il faudra poursuivre sur cette voie en allant l’emporter du côté de Nantes !

Photos par Icon Sport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :