Pour ce déplacement, seul Cherki pouvait apparaître comme une petite surprise (et encore… en remplacement de Kadewere) dans le onze, sinon le 4-3-3 était reconduit presque à l’identique pour ce match très important dans le course au titre.

Reims entame ce match en jouant haut, un pressing agressif qui gêne la circulation du ballon des Lyonnais. Ce n’est qu’au bout de 5 min que l’OL peut mettre en place son jeu… sans pouvoir se montrer dangereux pour autant. Le double rideau défensif rémois est efficace, empêchant les Lyonnais de trouver des décalages entre les lignes ou des espaces en profondeur. Il faut attendre la 14e pour voir de Sciglio se procurer la première occasion du match, son tir est hélas repoussé. Sur le contre, Reims rend la pareille d’une frappe que Lopes, en deux temps, stoppe. Devant le peu d’espace laissé entre les lignes et une bonne agressivité sur le porteur de leurs adversaires, les attaquants lyonnais ne parviennent pas à se mettre dans de bonnes conditions. Ce sont même plutôt les Rémois qui se montrent dangereux. À la 21e, Lopes est contraint à un bel arrêt, bien suppléé par Marcelo.

Peu mis en danger, Reims prend confiance et commence à se projeter vers l’avant se procurant quelques bonnes positions de frappe. Le match s’équilibre à la demi heure de jeu quand Cafaro, sur un centre venu de la droite, reprend de demi-volée, une frappe que Lopes ne peut arrêter (24e). Reims 1-0 OL. Manquant de justement et de précision dans les passes, l’OL ne réussit pas à se montrer efficace dans ce match, gêné par le pressing adverse. Il faut attendre la 42e et le tir de Paqueta pour que l’OL le soit un petit peu… Memphis est bien pris par la charnière centrale champenoise, Aouar et Cherki ne parviennent pas à le trouver, leurs prises de balle n’ayant pas assez de tranchant. L’ensemble manque de rythme, de mouvements pour réussir à déstabiliser la défense adverse. À la mi-temps, le score apparaît hélas logique.

Avec les entrées de Kadewere, Caqueret et Cornet, Garcia veut apporter du sang neuf. En moins de cinq minutes, cela lui donne raison puisque l’OL se procure deux occasions franches, soit plus qu’en première mi-temps. Les Lyonnais mettent enfin du rythme. Ils jouent plus vite vers l’avant et trouvent des espaces. Les opportunités devant la cage de Rajkovic se multiplient mais l’OL se découvre et sur des contres, Reims est par deux fois tout prêt de doubler la mise. 66e, Paqueta est touché dans la surface… penalty ! Non, l’arbitre siffle contre le brésilien. Mais, au bout de vingt minutes, les Lyonnais retombent dans leurs travers, ils font circuler le ballon mais sans verticalité. Pour palier ces manquements, Garcia décide de faire rentrer Slimani (à la place de Paqueta), transformant le 4-3-3 en 4-2-3-1 pour les 25 dernières minutes.

73e, le centre de Dubois ne trouve pas un Lyonnais dans la surface, la défense rémoise repousse. Heureusement Memphis est sur la trajectoire mais il ne peut prendre. L’apport de Slimani permet de trouver des solutions. En pivot, l’attaquant trouve des décalages. Quant à Memphis il peut se libérer du marquage et se placer entre les lignes ou se décaler sur le côté gauche… 82e, Cornet d’une frappe tendue pense égaliser mais Rajkovic sort une belle parade. L’OL pousse ; Reims est acculé dans ses cages, ne parvenant plus à ressortir proprement le ballon. 88e, sur un joli une-deux, Memphis, d’une frappe enroulée, voit son ballon s’éloigner du cadre. Dans les arrêts de jeu, les Lyonnais ne se découragent pas et sont enfin récompensés. Trouvé sur le coté, Memphis centre pour Kadewere qui d’une tête décroisée trouve le chemin des filets. Reims 1-1 OL. La volée de Slimani passe trop loin, l’OL ne gagnera pas ce match à la toute fin du temps additionnel.

Laissant échapper deux points dans la course au titre, l’OL peut voir ses concurrents (PSG et LOSC) s’envoler lors de leur match de dimanche prochain. L’équipe a perdu une bonne occasion de mettre la pression sur ses concurrents. Rendez-vous dimanche prochain pour le choc face au PSG !

Photos par Icon Sport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :