Ce mardi soir au Groupama Stadium, les Lyonnais se sont imposés facilement face à l’AC Ajaccio dans le cadre des 32èmes de finale de la Coupe de France (5-1). Une soirée plutôt tranquille pour l’OL avec notamment le premier but d’Islam Slimani sous les couleurs lyonnaises. Retour sur le match

Pour ce 1/32e de Coupe de France, Garcia avait décidé de faire du neuf, un 4-2-3-1 avec une large revue d’effectif avec un onze assez original mais qui a néanmoins encore de la gueule : Lopes – de Sciglio, Benlamri, Diomandé, Bard – Caqueret, Guimarares – Cherki, Memphis, Cornet, Slimani.

Dès l’entame du match, les Lyonnais se procurent une très belle occasion mais Cherki, bien trouvé dans la surface, ne cadre pas sa frappe hélas (1ère). L’OL monopolise le ballon, celui-ci circule bien, les offensifs en mouvement trouvent des décalages et des ouvertures qui mettent à mal l’arrière-garde corse et, à part sur cette perte de balle de Caqueret qui permet une frappe cadrée ajacienne, l’OL n’est pas mis en danger. Par contre, les Lyonnais se montrent de plus en plus pressants et sur une belle interception de Caqueret, Slimani sert parfaitement Memphis en profondeur qui ne rate pas l’opportunité d’ouvrir la marque (10e). OL 1-0 ACA. Avec ce but, Ajaccio tente bien de jouer plus haut, réussissant à se mettre en position de frappe mais cela entraîne une plus forte dislocation du bloc. Bénéficiant de beaucoup d’espaces entre les lignes, les milieux et attaquants de l’OL peuvent s’en donner à cœur joie ; les frappes successives de Slimani et Cherki le prouvent avec force (18e).

Sur un beau décalage côté droit de Guimaraes, de Sciglio centre pour Slimani qui coupe bien la trajectoire du ballon (20e). OL 2-0 ACA. À peine le temps de remettre en jeu le ballon et Guimaraes fait une ouverture lumineuse pour Cornet qui ne rate pas son face à face (24e) OL 3-0 ACA. Sérieux défensivement, l’OL se projette rapidement vers l’avant ce qui déstabilise complètement la défense corse. Memphis est surtout près de concrétiser un contre rondement mené (28e). Sur un centre de Cornet, Slimani de la tête oblige le gardien corse à un superbe arrêt réflexe pour éviter le naufrage de son équipe (34e). Récupérant haut les ballons, les Lyonnais continuent de mettre sous pression les pensionnaires de L2. Sur un nouveau contre, Cherki en une-deux avec Slimani trouve à son tour le chemin des filets (39e). OL 4-0 ACA. À la pause, on ne voit pas trop ce qui peut empêcher l’OL de continuer sa route en coupe de France.

Pour cette seconde mi-temps, Aouar remplace Memphis dans le système. Le match est reparti sur un rythme bien plus lent. Les Lyonnais semblent davantage gérer, les offensives sont moins tranchantes. Il faut attendre la 58e pour en voir une, Aouar obtenant un bon coup franc à l’entrée de la surface. Peu de mouvements, peu d’appels, le jeu de l’OL est devenu moins fluide, le déchet technique plus important. Dans la préparation du prochain match, Garcia gère les temps de jeu des uns et des autres, il fait entrer : Guimaraes et Diomandé laissant leur place respectivement à Dubois et Marcelo (puis Cornet pour Toko-Ekambi). À l’entame du dernier 1/4 d’heure, l’OL est toujours dans la gestion. Sans être génial offensivement, les joueurs font preuve de sérieux et d’application défensive même si la défense concède au final trop de tirs (11 à la fin du match tout de même). Les minutes s’écoulent sans que des grosses actions ne se produisent quand, sur une faute dans la surface, Aouar se fait justice lui-même (78e) OL 5-0 ACA.

À la 80e, le gardien corse évite une défaite plus lourde sur un corner, en repoussant en deux temps l’occasion lyonnaise. Sur des contres et frappes de loin, Lopes est souvent (trop) mis à contribution. Sur une nouvelle frappe, Belamri concède un nouveau penalty (tout aussi discutable que le premier) que Nouri transforme pour sauver l’honneur. OL 5-1 ACA. Prochain rendez-vous samedi 21h face à Montpellier !

Photos par Icon Sport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :