Devant un bloc nantais venu pour défendre, l’OL retrouvait son onze type avec le retour de Thiago Mendes au milieu. Au cours d’un match maîtrisé, les Lyonnais se sont imposés 3-0 devant une équipe du FC Nantes qui continue à s’enfoncer dans la crise.

Face à un bloc bas, replié dans sa moitié de terrain en 5-4-1, il est vital de marquer vite. Suite à un bon mouvement côté gauche entre Memphis et Aouar, Karl Toko Ekambi reprend le ballon dans les six mètres et trompe le gardien nantais (4e), l’OL entame la rencontre de la meilleure des façons. Imposant leur rythme, les milieux lyonnais par leur technique parviennent à trouver des espaces entre les lignes et des intervalles entre les défenseurs. Les occasions se succèdent sur le but de Lafont à l’image de la reprise de Memphis (7e) ou de cette frappe de Denayer hors du cadre (9e).

Le Virage Nord sublimé à l’occasion des 70 ans du club, un travail exceptionnel des Bad Gones

La relation milieu – attaquant est bonne, le FCN est acculé sur son but, ne trouvant que peu d’opportunités de contres à part sur quelques frappes lointaines. Il faut attendre la 21e minute pour que les Canaris soient enfin dangereux. Sur une remontée de balle rapide, la remise en retrait de Kolo Muani met Abeid en bonne position, heureusement, son tir manque de précision. Mais cette alerte montre que l’OL doit se mettre à l’abri. Sur un bel appel dans le dos des défenseurs nantais, Kadewere se retrouve en bonne position mais il rate à son tour sa frappe (23e).

À la demi-heure de jeu, les Lyonnais hésitent sur la stratégie à suivre. Continuer à attaquer en jouant haut (avec le risque que cela implique au vu des contres nantais) ou jouer un peu plus bas pour faire sortir le FCN et trouver un peu de profondeur dans le dos des défenseurs. C’est plutôt la seconde possibilité qui est choisie et sur un beau mouvement, Paqueta, dos au but, parvient à tirer en pivot, Kadewere suit bien le ballon repoussé par Lafont et double la mise (37e) OL 2-0 FCN. Quelques minutes avant la mi-temps sur une belle action côté gauche, Aouar trouve dans la surface Kadewere qui habilement donne à Paqueta. Ce dernier ne rate pas l’opportunité d’ouvrir son compteur but avec l’OL (44e). OL 3-0 FCN à la mi-temps.

Forcément, avec un tel score, le match reprend sur un rythme bien moindre. Il faut attendre la 50e pour voir Memphis, lancé en profondeur, perdre son duel devant un Lafont bien sorti à sa rencontre. Chaque accélération de l’OL pose de gros problèmes à la défense nantaise. 51e, sur une nouvelle passe tranchante dans les 25 mètres, Aouar à son tour perd son face à face comme Memphis une minute plus tard. L’OL domine complètement les débats et sans un Lafont des grands soirs, Nantes serait en train de concéder une très lourde défaite. Plus du tout mise en danger défensivement, l’équipe lyonnaise parvient à se montrer dangereuse sur presque chacune de ses prises de balles. Avec ses transmissions souvent verticales, les joueurs cassent les lignes adverses et mettent à mal la défense adverse. Il faut attendre la 59e pour retrouver une action digne de ce nom pour le FCN, un bon mouvement en triangle se terminant par une frappe de Bamba dans le petit filet extérieur de Lopes. Les Lyonnais gèrent tranquillement leur avance au tableau d’affichage. Faisant tourner le ballon, ils attendent l’ouverture pour en planter un quatrième mais laissent également des espaces. 63e, sur un corner, Lopes est tout heureux de récupérer une belle double tête de Castelletoa. Les Nantais se procurent bien quelques autres opportunités sur des contres mais dans l’ensemble l’arrière-garde de l’OL veille. Offensivement, les Lyonnais sont tout proches de creuser l’écart mais que ce soit Aouar qui voit sa frappe se dérober du cadre (69e), Cherki dont la frappe est contrée ou Kadewere qui perd son duel face à Lafont (70e), les Lyonnais manquent un peu de réussite. L’OL ne se décourage pas et continue de pousser, Cherki régale par ses dribbles et sur une belle passe en profondeur de Guimaraes, Aouar adresse un caviar à Memphis dans les 6 mètres, le gardien est battu… mais l’attaquant néerlandais vendange un but tout fait (84e). Garcia peut faire tourner et jouer au père n’OL pour Soumaré qui honore pour quelques minutes, son premier match en Ligue 1. Le score ne bougera pas.

Avec cette belle victoire 3-0, l’OL prend les commandes du championnat (grâce à une meilleure différence de but sur son dauphin lillois). Avec 36 points, les Lyonnais peuvent être satisfaits de leur première moitié de saison. Lors de leurs 17 premiers matchs, ils n’auront connu la défaite qu’une seule fois et restent sur une série de 14 matchs sans défaite.

Photos par Icon Sport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :