Ce dimanche en cloture de la 13ème journée de Ligue 1, les Lyonnais sOL se sont imposés avec maitrise grâce à Memphis et à un doublé de Toko Ekambi (1-3). L’OL continue sa très bonne phase (pour notre plus grand boneheur) et se place sur le podium à deux points du leader parisien. Retour sur la rencontre

Composition traditionnelle en 4-3-3 pour l’OL, si la ligne d’attaque est habituelle avec Kadewere, Memphis et Toko-Ekambi, la suspension de T. Mendes permet le retour d’Aouar dans le onze. Quant à de Sciglio, il prend la place de Dubois à droite de la défense. À peine le ballon mis en jeu, Paqueta lance idéalement Aouar dans la surface, le milieu lyonnais s’emmêle les crayons et passe en retrait à Memphis qui rate sa frappe. L’OL est rentré tambour battant dans ce match, recherchant la verticalité dés la récupération du ballon. Et comme en plus le pressing est bon, Metz semble aux abois en ces premières minutes à l’image de cette nouvelle frappe à la 4e. Mais sur la première offensive messine, Marcelo commet une faute dans la surface, penalty (7e). Heureusement, Lopes part du bon coté et arrête le tir de Boulaya. Un avertissement sans frais pour l’OL. Si l’équipe doit continuer à se projeter vers l’avant, elle ne doit pas oublier de conserver son équilibre. Les milieux ne doivent pas jouer trop haut car ils laissent beaucoup d’espaces entre eux et les défenseurs… en l’absence de T. Mendes, c’est un milieu joueur qui compose l’entre-jeu de l’OL.

Les occasions se multiplient. Sur une nouvelle offensive des Lyonnais, Toko-Ekambi sur le coté droit adresse un superbe centre en retrait pour Memphis qui plante un très beau but (17e). Metz 0-1 OL. Menant au score, les Lyonnais tentent de rééquilibrer leur bloc, les lignes sont plus resserrées. Mais, plus compact, les Lyonnais se projettent moins vers l’avant, faisant circuler latéralement le ballon. Une tactique qui permet aux Messins de récupérer plus haut le ballon et de se créer quelques opportunités. Quant à l’OL les attaquants ne se procurent plus d’occasions pendant de longues minutes. Il faut attendre une frappe de Memphis à la 33e et encore… pour trouver une offensive de notre équipe. Sans totalement maîtriser, l’OL gère son avance. Et puisque Aouar ne parvient pas à tromper le gardien messin, comme Memphis moins d’une minute plus tard (38e), les Lyonnais restent sous la menace. De Sciglio propose des solutions sur son coté ce qui permet aux lyonnais de se procurer quelques opportunités de contres. Un nouveau bel enchaînement Paqueta / Toko-Ekambi permet à ce dernier de se retrouver dans la surface avant d’être repris par un défenseur. Mais, malgré ses efforts dans le dernier quart d’heure, l’OL ne mène que par un but d’écart à la pause.

47e, sur une relance rapide de l’italien de Sciglio pour Memphis, l’attaquant batave talonne pour Kadewere qui transmet à Aouar, lui-même pour Toko-Ekambi dont la frappe trouve le cadre (0-2). L’OL ne pouvait pas mieux entamer sa seconde mi-temps. Le bloc lyonnais est positionné bas sur le terrain. Tentant d’attirer les joueurs messins, les Lyonnais essaient de lancer des contres-attaques rapides. Dés la récupération, on voit toujours 3-4 joueurs de l’OL se projeter vers l’avant ce qui leurs permet de se procurer de nouvelles occasions dangereuses. Toko-Ekambi, sur une nouvelle belle passe de Paqueta, trouve à nouveau le chemin des filets (60e). À l’heure de jeu, l’OL a fait le plus dur (0-3).

Garcia peut faire tourner. Kadewere, Aouar et de Sciglio laissent respectivement leur place à Dembélé, Caqueret et Dubois. Avec un tel retard au tableau d’affichage, Metz se montre plus prudent. Voulant éviter de se faire contrer, les Messins comptent bien fermer la boutique en laissant 4-5 joueurs constamment en défense. Les contres lyonnais s’accumulent mais cette fois les Messins, bien en place, empêchent Dembélé ou Memphis de creuser l’écart. Pendant ce temps l’OL n’est pas mis en danger, il faut attendre la 73e pour voir Lopes s’employer de nouveau, un arrêt de grande classe. Mais quelques minutes plus tard, il ne peut rien sur cette frappe de Boulaya bien servi en retrait (75e). Metz 1-3 OL. Le match n’est pas fini surtout lorsqu’on voit Lopes obliger de claquer une tête qui prenait le chemin de ses filets… Et si Toko-Ekambi est tout près de réaliser le coup du chapeau, trouvant la transversale (pour une fois que ce n’est pas le poteau !) sur une belle frappe enroulée, l’OL gère plutôt tranquillement cette fin de rencontre (les remplaçants n’apportant pas de réelle plus-value cette fois). Alors que Metz est réduit à 10, l’arbitre (par compensation ?) attribue un rouge bien injuste à Cherki dans les arrêts de jeu (remplaçant Memphis pour le dernier quart d’heure).

Au coup de sifflet final, les Lyonnais peuvent savourer leur nouvelle victoire. La semaine prochaine, ce sera une autre paire de manches puisqu’ils se rendront au Parc des Princes pour défier le PSG. Un choc entre le leader et l’actuel 3e du championnat où nos Gones n’auront au final rien à perdre.

Photos par Icon Sport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :