Ce dimanche, les Lyonnais affrontaient Angers dans le cadre de la 11e journée de Ligue 1. Tino Kadewere une nouvelle fois décisif, offre la victoire à l’OL après une prestation très mitigée. L’essentiel est là : les 3 points. L’Olympique Lyonnais poursuit sa remontée au classement et pointe à 4 points du leader… Retour sur la rencontre

Devant les absences de Cornet et Toko-Ekambi pour cause de suspension, Garcia fait confiance aux jeunes, Bard et Cherki (peut-être pour répondre à la vox populi des supporters de l’OL). Sinon, peu de surprises dans la composition de l’équipe, le coach lyonnais remettant son 4-3-3 avec Caqueret au milieu pour supplier un Aouar se remettant doucement de sa blessure aux adducteurs.

Après un round d’observation d’un petit quart d’heure, les Lyonnais tentent de jouer plus haut mais sans réellement se montrer dangereux au contraire des Angevins. Sur une bonne projection dans le dos des défenseurs lyonnais, Bahoken se montre le premier dangereux, sa frappe est heureusement trop écrasée pour vraiment inquiéter Lopes (12e). Tandis que Kadewere manque sa passe pour Memphis et que celui-ci rate son dribble, c’est à nouveau Angers qui se montre dangereux, en se mettant dans des positions de frappe par deux fois (15e et 16e). La densité du milieu et le bloc compact du SCO Angers empêchant les Lyonnais de s’approcher des buts, l’OL semble bien impuissant offensivement en cette première période. Il faut attendre un corner joué en deux temps par Memphis pour que, sur son centre, Kadewere se procure la première occasion du match pour son équipe. Hélas, trop court de la tête, l’attaquant ne peut rabattre le ballon dans les cages adverses (23e). Plus grave, les Angevins procèdent en contres et en attaques rapides dès la récupération du ballon. Une tactique qui pose pas mal de problèmes à l’arrière-garde de l’OL comme sur cette nouvelle frappe à la 28e, obligeant Lopes à une nouvelle parade au ras de son poteau, ou à la 38e, sur un centre tir où le gardien lyonnais bouche bien son angle. L’OL ne s’en sort pas, l’équipe ne trouve pas de réelles solutions au point de commencer à reculer sous la pression adverse. A part sur un centre de Dubois, repris d’une tête piquée par T. Mendès, on ne voit pas comment l’OL pourrait venir s’imposer à Angers. Avec seulement 2 tirs (contre 9 pour ses adversaires), les Lyonnais peuvent s’estimer plutôt heureux de revenir à la pause avec un score nul et vierge.

À l’entame de la seconde période, l’OL tente de jouer plus haut, d’imposer son pressing. Une tactique qui a du bon offensivement, les Lyonnais parvenant à se procurer des positions de centres et de frappes… mais qui continuent à laisser des espaces dans son dos ce qui met l’arrière-garde lyonnaise en difficulté. Par trois fois, Lopes est obligé de s’interposer sur de nouvelles frappes du SCO Angers (55e, 56e et 58e). Heureusement qu’il est là ! Il permet à l’OL de rester dans le coup. À l’heure de jeu, Garcia décide d’apporter du sang neuf en profitant de la profondeur de son banc. Il sort Bard et Cherki assez décevants au final (pour faire entrer Di Sciglio et Dembélé) ainsi que Paqueta pour son coéquipier en équipe nationale, Guimaraes. Avec Dembélé en pointe, l’OL retrouve un peu de profondeur dans le jeu. Dès la récupération du ballon, l’attaquant se projette vers l’avant et met à mal la charnière centrale angevine par ses courses. Mais, peu précis dans le dernier geste comme lors de son face à face devant Bernardoni, il n’est pas parvenu à faire la décision. Les deux équipes continuent à se neutraliser à l’entame du dernier quart d’heure, leur bloc compact et la rigueur de leur défense faisant la différence. Offensivement, cela manque de vitesse et de mouvements pour réussir à déstabiliser le dispositif adverse. 77e, alors que Dembélé vient de perdre son duel en un contre un, on se dit que l’OL vient peut-être de rater sa chance. En tout cas, c’était jusque-là sa meilleure occasion du match. Toujours 0-0 quand surgit Kadewere une minute plus tard. Sur une récupération haute, Dubois est bien trouvé dans le couloir droit, son centre trouve le jeune attaquant lyonnais dans la surface, celui-ci contrôle avant de fusiller le gardien angevin. L’OL prend l’avantage, il reste un petit quart d’heure à jouer. Angers a baissé le pied physiquement, les Lyonnais tiennent le bon bout. Faisant mieux que gérer son avance, l’OL est tout près de creuser l’écart sur deux-trois récupérations hautes… mais sans succès. Les Lyonnais ne sont pas à l’abri. Et quand, Lopes est battu c’est Diomandé qui le suppléait cette fois (90e). Ouf ! Angers ne reviendra plus.

L’OL prend trois points précieux dans sa course au podium. Avec 4 victoires lors des 5 derniers matchs de championnat, les Lyonnais peuvent savourer leur troisième place provisoire au classement (en attendant les matchs en retard de Marseille).

Photos par Icon Sport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :