Ce dimanche, les Lyonnais affrontaient l’AS Monaco dans le cadre de la 8ème journée de Ligue 1. Ultra réalistes en 1ère mi-temps (4-0 à la pause…), les hommes de Rudi Garcia ont décroché les 3 points à domicile. L’OL entame une remontée au classement et pointe désormais à la 6ème place à seulement 2 points du podium… Retour sur le match

Même schéma de jeu mis en place par Garcia pour cette rencontre que contre Strasbourg, seules les absences de Denayer oblige le coach à mettre Diomandé à sa place (Paqueta prenant celle de Guimaraes au milieu).

Dès le coup d’envoi, les deux équipes jouent avec un bloc haut, tentant d’imposer leur rythme à l’adversaire. La bataille du milieu est âpre mais une fois le rideau adverse franchi, les deux équipes se retrouvent avec beaucoup d’espaces à exploiter dans le dos des défenseurs, une situation qui favorise une succession d’occasions. L’ASM est la première à se mettre en valeur avec une tête de Jovetic que Lopes repousse sur sa ligne. 7e, Memphis profite d’une bonne passe en profondeur pour crocheter son vis-à-vis, il se retrouve en bonne position à l’entrée de la surface mais ouvre trop son pied. Une minute plus tard, dans la même situation, il glisse le ballon à Toko-Ekambi dont le tir oblige Lecomte à se coucher. Le ballon navigue d’un but à l’autre en ce premier quart d’heure même si c’est Monaco qui a mis le pied sur le ballon avec un jeu offensif technique et rapide fait de passes courtes vers l’avant. Quant à l’OL, il doit surtout se contenter de contres à la récupération du ballon. Alors que Lopes repousse une nouvelle tentative de la tête (de Fofana cette fois), Kadewere sur le côté droit percute et adresse une belle passe à destination d’Aouar qui instantanément remise pour Memphis, seul à l’entrée de la surface, l’attaquant de l’OL ne tremble pas et trompe le portier monégasque (12e). OL 1-0 ASM. Monaco ne se laisse pourtant pas abattre et continue à jouer haut.

L’OL recule mais, bien disposés en deux lignes de 4 compactes (Aouar et Memphis étant positionnés plus haut à la perte du ballon pour faire le pressing…), les Lyonnais réussissent plutôt bien à protéger leur but. Mieux que cela, sur des contres ils parviennent même à créer du danger en particulier par le jeu en percussion de Kadewere, la technique d’Aouar et le jeu en remise de Memphis… Sur une nouvelle offensive rondement menée à la récupération du ballon, Kadewere sur le côté prend de vitesse la défense adverse et adresse un bon centre en direction de Toko-Ekambi qui réussit à doubler la mise (34e). L’OL a fait le break mais n’est pas à l’abri, l’équipe continuant de subir les vagues offensives adverses. Pourtant, et contrairement à ce qu’ils proposent depuis le début de la saison, les attaquants font preuves de beaucoup de réalisme. Sur une nouvelle attaque rapide ponctuée par une magnifique talonnade de Memphis, Toko-Ekambi dans la surface est fauché par Sidibé. Penalty qu’Aouar transforme (43e). 3-0 pour l’OL et même 4-0 une minute plus tard ! Contrairement à Strasbourg où l’OL s’était laissé surprendre, l’OL creuse un peu plus l’écart. Profitant d’une grosse erreur de Badiashile, Toko-Ekambi trouve à nouveau le chemin des filets. En une mi-temps, l’OL a fait preuve d’un maximum de réussite.

Les Lyonnais reviennent à la pause avec un net avantage, mais le potentiel offensif de l’ASM, entrevue en première, ne laisse pas complètement serein. Monaco revient avec les mêmes intentions qu’en première et dès la 48e, obtient un penalty suite à une faute de Diomandé. Ben Yedder le transforme, l’OL ne mène plus que 4-1. Les Monégasques continuent à vouloir mettre du rythme, à pousser leurs offensives. Leur pressing est haut et efficace (avec un surcroît d’agressivité dans les duels… presque trop), ils gênent beaucoup la relance lyonnaise. L’OL recule et ne parvient plus à se créer des occasions en contre. Devant les difficultés du milieu lyonnais à résister à l’impact physique, Garcia décide d’apporter un peu de sang neuf avec la rentrée de Caqueret à la place d’Aouar (57e). Paqueta prenant la place d’Aouar un peu plus haut sur le terrain, le système tactique ne change pas (de même que la sortie de Paqueta pour Dembélé, Memphis reculant d’un cran quelques minutes plus tard). Il faut attendre la 60e min pour voir à nouveau l’OL se mettre en position de frappe…

L’ASM continue de monopoliser le ballon (près de 70 % de possession) et l’OL se contente de défendre. Aligné en deux lignes de 4, le système défensif lyonnais laisse peu d’espaces aux attaquants adverses. Sérieux dans le replacement et bons dans les duels, les Lyonnais parviennent à bien protéger la cage de Lopes qui n’a au final plus trop de travail à faire depuis le but de Ben Yedder. C’est même l’OL qui se montre le plus dangereux au fil des minutes. Après un contrôle parfait de Toko-Ekambi, celui-ci centre et trouve Dembélé dans l’axe, qui seul face au but, ne parvient pas à trouver le cadre. Toujours 4-1 pour l’OL, il reste moins d’un quart d’heure à jouer. 80e, Garcia fait tourner : Trois changements Dubois, Cornet et Kadewere sortent pour Di Sciglio, Bard et Guimarares. Et même si Dembélé vendange encore une bonne occasion, l’OL gère plutôt tranquillement sa fin de match. L’ASM s’est fait une raison, seul le rouge de Bard pour un pied haut vient un peu ternir la fin de rencontre.

Au coup de sifflet final, si on ne sait toujours pas si l’OL est capable de jouer contre des blocs bas, une chose est certaine quand ses attaquants ont un peu d’espaces, ils sont capables d’être très performants. Solide en défense (grâce à un bon Lopes en première, un bon bloc défensif en seconde), l’OL remporte une belle victoire et se replace dans le haut du classement avant d’aller défier Lille dimanche prochain.

Photos par Icon Sport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

2 commentaires

  • Avatar Anonyme dit :

    Bravo à L’OL pour sa performance de dimanche mais je voudrais dire un truc,j’ai regardé le Late Football Club de lundi dernier et ils n’ont pas dit un mot sur la rencontre de dimanche soir je leur ai d’ailleurs envoyé un tweet sur ça et il ne m’ont même pas répondu ce sont des incapables voilà sinon protégez-vous.
    Jean-François

    • Avatar Oreste dit :

      Merci pour ton message, protège-toi aussi.
      Contrairement à Late fc, nous on ne traite QUE de l’OL. 😁

      Sur le match de l’OL, on peut soit se ranger parmi les grincheux et dire que l’OL n’a eu que 30% de possession et n’a pas pu mettre en place son jeu OU faire partie des contents, heureux de voir son équipe bien exploiter ses ballons sur des contres.
      A voir maintenant si l’équipe est capable contre les blocs bas de trouver l’ouverture.

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :