Seulement quatre jours après sa victoire pleine d’abnégation et de courage contre la « Vieille dame », l’OL ne devait pas se rater contre l’ASSE après les victoires de Lille et de Rennes ce week-end. Devant des « Verts » bien pâles, les Lyonnais ont réussi une belle prestation collective pour s’imposer avec la manière (2-0).

Dès le coup d’envoi, les deux équipes tentent de mettre en place un pressing très haut sur le terrain. Mais, bien aidés par la technique de Guimarães et d’Aouar, les Lyonnais parviennent à s’en sortir et le bloc lyonnais s’installe rapidement dans le camp adverse. Exerçant un pressing très efficace, l’OL n’autorise à l’Asse que de faire deux ou trois passes avant de récupérer le ballon. Si l’on excepte le contre de Diony qui seul face à Lopes ne cadre pas sa frappe, l’OL domine très largement cette première période. Avec plus de 75 % de possession de balle, les Lyonnais multiplient les opportunités devant la cage de Moulin. Si le couloir droit de l’OL avec Traoré et Dubois permet d’étirer la défense (offrant le pendant à Marçal), l’OL ne parvient pas sur les centres à trouver l’ouverture. Il faut attendre la 27e min. pour, sur un coup franc de Terrier, voir Dembélé surgir et ouvrir le score de la tête (1-0). La suite de la première période ressemble à un remake de « fort Alamo », les Stéphanois campent dans leur surface de réparation. Maîtrisant complètement cette rencontre, l’OL peut être presque déçu de ne revenir aux vestiaires qu’avec un but d’avance au tableau d’affichage. Mais, au final, si l’OL a monopolisé le ballon, il n’a que peu réussi à se créer de réelles occasions de but. Emblématique de cet état de fait, Moulin n’a pas eu à faire beaucoup d’arrêts au cours de ces 45 premières minutes.

Complètement asphyxié en première période, l’Asse décidait de passer en 4-3-3 au retour des vestiaires (abandonnant le 4-4-2 de la première) et de tenter son va-tout dès la reprise de la rencontre. Le match change radicalement de physionomie, et les Stéphanois mettent en difficulté l’arrière-garde lyonnaise. Diony, d’une frappe, est tout près d’égaliser mais Lopes s’interpose. À peine quelques minutes plus tard, le portier est obligé à nouveau de s’employer, devant Bouanga cette fois, suite à un ballon perdu par Guimarães. Heureusement, l’OL n’est pas mis en danger trop longtemps, et, malgré la fatigue, retrouve son allant pour se porter vers l’avant. Par trois fois, les supporters exultent de joie pensant que le break est fait… Dembélé est ainsi à deux doigts de marquer son doublé mais son tir échoue à quelques centimètres du poteau. Puis, Tousart, après un tir de Terrier repoussé par Moulin, marque dans le but stéphanois… hélas la VAR annule le but pour une main involontaire. De même, Toko-Ekambi pense avoir délivré son équipe en inscrivant le second but de son équipe mais une nouvelle fois, l’arbitre et la VAR s’en mêlent et annulent le but pour une position de hors-jeu de Dembélé. Ne menant toujours que par un but d’avance, les Lyonnais ne sont toujours pas à l’abri. Et sans un grand gardien, il aurait pu connaître une nouvelle déconvenue cette saison… mais Lopes s’interpose sur un coup franc de Bouanga… et sauve son équipe. Échaudé par cette tentative, Garcia, devant la fatigue de Marçal, décide de repositionner son équipe en 5-4-1 pour préserver le score. Mais l’OL fait encore mieux. À la toute fin du temps réglementaire, Dembélé délivre enfin son équipe sur un penalty suite à une main de Kolodziejczak. D’une panenka (à moitié réussie), l’attaquant de l’OL s’offre un doublé (94e). Score final, 2-0 pour nos Gones !

Avec cette belle victoire contre son ennemi juré, les Gones accèdent à la 5e place du classement. Mais avant de jouer un match décisif à Lille ce dimanche, l’OL n’aura pas le temps de se reposer sur ses lauriers. Dès ce mercredi, l’OL aura fort à faire contre le PSG en 1/2 finale de la coupe de France. Même si JMA parle « d’une chance sur mille » pour se qualifier, les Lyonnais essaieront de la jouer à fond pour réaliser un nouvel exploit.

Photos par Icon Sport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :