Après la défaite concédée à Nice, l’OL devait absolument se reprendre afin de rester au contact du LOSC et de Rennes… mais après un match affligeant, les Lyonnais n’ont pu faire mieux qu’un bien piètre match nul.

Devant une équipe amiénoise volontaire, cherchant à mettre en place un pressing assez haut, l’OL a eu toutes les peines du monde à mettre en place son jeu. À la 3e min. une action très litigieuse voit Marcelo accrocher son adversaire direct, l’arbitre ne siffle pas… heureusement car, durant de très longues minutes, les Lyonnais se montrent incapables de poser le pied sur le ballon. Avec une ligne de récupération assez basse, l’OL s’est révélé incapable de construire des offensives dignes de ce nom. Peu aidés par des latéraux et des ailiers ne prenant que très peu les couloirs, la circulation de balle est beaucoup trop lente pour déstabiliser le bloc amiénois. Il faut attendre la toute fin de la première mi-temps pour voir, sur un coup franc de Traoré et une tête de Toko-Ekambi, les attaquants se montrer dangereux sur le but de Gurtner. Pire encore, sans un bon Denayer et une envolée de Lopes (sur une frappe de Guirassy), le score aurait pu tourner à la catastrophe à la pause. Au coup de sifflet, les Lyonnais peuvent se montrer presque satisfait du résultat.

Secoués à la mi-temps par Garcia et par les sifflets de son public, les Lyonnais se devaient de montrer un tout autre visage en seconde période. Mais au final, à part les cinq premières minutes où l’équipe semble montrer de l’allant offensif, l’OL retombe dans un faux rythme. Multipliant les touches de balle et les passes latérales, son jeu se révèle rapidement trop mou pour espérer quoi que ce soit. Même si les joueurs monopolisent un peu plus le cuir, c’est fait de façon beaucoup trop stérile puisque les offensifs ne proposent aucun appel, ne font aucune course pour se démarquer… Amiens attend son heure pour lancer un contre et faire le bon coup de la soirée. On sent poindre ce but assassin mais heureusement, Denayer une nouvelle fois, se jette bien dans la surface pour empêcher Guirassy de l’inscrire.

Devant une telle léthargie, Garcia ne peut que procéder à des changements. Si la rentrée de Mendès à la place de Lucas ne change pas grand-chose, la rentrée de Cherki produit immédiatement de l’effet. Enfin, un Lyonnais trouve de la verticalité et percute avec le ballon, enfin le bloc amiénois est mis sous pression… Il aura fallu attendre les vingt dernières minutes du match ! Cherki trouve même le poteau sur un bon centre venu de la droite et peu après oblige Gutner à une magnifique parade pour empêcher le but. L’OL semble prendre le match par le bon bout. Aouar réussit même à inscrire un but, logiquement refusé, le ballon étant sorti avant que Tete puisse adresser son centre (vu ma position dans la tribune… y avait pas besoin de la VAR!). Les Lyonnais avaient raté leur chance, Amiens, par l’intermédiaire de Mendoza, échouait d’un rien à saisir la leur, sa frappe frôlant le poteau d’un Lopes visiblement battu sur ce coup.

0-0 score final, l’OL ne peut que s’en prendre à lui-même. Avec une telle prestation, on ne peut pas espérer grand-chose pour la suite de la saison. Est-ce un manque de physique, un manque de mentalité ou tout simplement un manque de talents ? Avec trois entraîneurs en moins d’un an… la troisième hypothèse prend de l’ampleur.

Photos par Icon Sport

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :