En ouverture de la 26ème journée de Ligue 1 ce vendredi, l’OL a assuré l’essentiel en ramenant les 3 points du Stade Saint-Symphorien. L’OL a peiné mais l’OL a gagné avec un Bruno Guimarães prometteur… Une victoire qui fait du bien avant les grandes échéances à venir…

Retour au 3-4-3, un système déjà utilisé à Nice, un système pouvant coulisser en 5-4-1 en phrase défensive. Les deux latéraux Dubois / Cornet devant jouer les pistons pour bien occuper leurs couloirs respectifs.

Entame équilibrée en ce début de rencontre où les deux équipes s’observent. Avec ces trois lignes, l’OL a du mal à jouer entre les intervalles et à trouver des décalages pour déstabiliser le bloc messin. Au bout d’un quart d’heure, à part sur un corner, les Lyonnais n’ont pas réussi à se procurer de réelles occasions, à peine quelques frappes aux 25m bien peu dangereuses… L’OL a toujours autant de mal à créer du jeu. Dembélé trop esseulé n’a touché qu’un seul ballon à la 30e min, montrant la stérilité offensive lyonnaise. L’OL parvient peu à peu à faire reculer le bloc messin. Sans être génial, les Lyonnais parviennent à exercer un pressing plus haut qui gêne la relance des défenseurs messins. Mais le jeu reste trop stéréotypé pour créer du danger. Cela manque encore et toujours de mouvement, de percussions balle au pied, de vitesse dans l’exécution des passes… Devant l’impuissance offensive de l’OL, Metz prend confiance et tente de jouer les coups à fond, sans heureusement prendre à défaut la charnière centrale pour le moment. Il faut attendre la 44e pour voir Cornet jouer en une-deux avec Terrier avant d’adresser une bonne frappe. Une minute plus tard, sur un centre, Udol commet une main dans la surface. Il faut 5 minutes pour que l’arbitre siffle enfin penalty. Cornet s’élance mais rate… Oukidja s’est trop avancé. Le penalty est à retirer, Dembélé s’en charge finalement et le transforme cette fois. Metz 0-1 OL à la pause.

Pas beaucoup plus de rythme dans cette seconde période même si les Messins tentent de jouer plus haut. Les attaquants percutent un peu plus mais Denayer, Marcelo et Marçal veillent. Les Lyonnais basculent en 5-4-1 offrant une certaine sécurité. Offensivement, l’OL réussit à s’offrir des contres en 2-3 passes vers l’avant comme à la 57e, où Cornet seul sur le côté gauche rate son centre à destination de Toko Ekambi avait la cage devant lui. Malgré quelques opportunités, le jeu reste assez stérile des deux côtés, aucun tir n’est recensé de part et autres. Dembélé seul aux avant-postes n’est que trop peu trouvé. 67e, Terrier marque bien mais Toko Ekambi au départ de l’action était hors-jeu. Toujours 0-1 pour l’OL. 71e, Toko Ekambi, grâce à une belle passe en profondeur de Guimarães, trouve l’ouverture mais sa frappe est repoussée. 81e, Diallo laisse les Messins à 10 en donnant une gifle à Marçal. Les Lyonnais gèrent sans être trop mis en danger. Il reste quelques arrêts de jeu. Sur un corner, le gardien messin est monté… sur le contre, Aouar peut marquer dans le but vide (0-2).

L’OL assure l’essentiel en s’imposant à St Symphorien. Revenant dans la première moitié du classement provisoirement à 4 points du podium, Les Lyonnais peuvent désormais se projeter à mercredi et la Ligue des Champions…

Photos par Icon Sport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :