Ce mardi, à 21h, c’est plus qu’un match de Ligue des champions. L’OL reçoit Leipzig, au Groupama Stadium, pour une rencontre qui marquera de manière certaine la saison lyonnaise. Tout est possible : une qualification en huitièmes de finale de C1, le lot de consolation de la C3, ou une élimination radicale de toutes compétitions européennes.

C’est une “finale” que l’OL aurait pu s’éviter. En s’inclinant en Russie, face au Zenit St-Petersbourg (0-2), l’OL s’est mis dans une situation délicate, à l’aube de recevoir Leipzig, pour le dernier match de la poule. Par chance, sans doute, les Lyonnais ont encore leur destin entre leurs mains. En cas de victoire, l’OL retrouvera, comme la saison dernière, les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Mieux, un succès permettrait aux coéquipiers de Memphis Depay de terminer en tête de la poule. À l’inverse, une défaite pourrait être fatale pour le parcours européen de cette saison…

À lire ou à relire : L’OL peut terminer premier comme dernier de la poule… On vous explique tous les scénarios possibles !

La saison dernière, déjà, l’OL avait fait de la sixième journée une finale de poule. À Kiev, sous la neige, face au Shakhtar Donetsk, la patte gauche de Nabil Fekir avait permis aux siens de s’ouvrir les portes du top 16 européen. Cette année, pas de Fekir, et à moins d’une défaite russe à Benfica, un match nul ne suffira pas. Mais les Gones seront cette fois chez eux. Plus de 54.000 personnes sont attendues au Parc OL.

Le poste d’arrière gauche, seule incertitude

Pour ce dernier match de Ligue des champions (au moins en 2019), Rudi Garcia sera privé de bon nombre de ses latéraux. Les habituels titulaires, Léo Dubois et Youssouf Koné, sont tous deux récemment passés sur le billard. Ils ne reviendront pas avant “un bon moment”, de l’aveu de l’entraîneur lyonnais. Touché face à Nîmes (0-4), Rafael est incertain. Il pourrait être remplacé par Marçal, puisque le Brésilien, fait rare, n’est ni blessé, ni suspendu. Mais il n’a plus joué depuis quelques temps. À moins que Rudi Garcia ne préfère aligner Melvin Bard, 45 minutes en pro dans les jambes, à Nîmes vendredi. “Si on n’a ni Rafael, ni Marçal, il faudra être inventif”, a cependant déclaré Garcia en conférence de presse, lundi. Pas sûr que le jeune latéral soit vraiment dans les plans de son entraîneur, donc.

À lire ou à relire : Social club avec Fr Leipzig : “Lyon ne nous a pas impressionné au match aller”

Au milieu, associé à Thiago Mendes, dont la prestation face à Nîmes laisse perplexe, Maxence Caqueret devrait laisser sa place à Lucas Tousart. L’expérience de l’ancien Valenciennois devrait peser plus lourd dans la réflexion que les bonnes performances du milieu formé à l’OL. Jeff Reine-Adélaïde et Houssem Aouar pourraient être alignés sur les côtés, encadrant le duo prolifique Memphis – Dembélé.

C’est peut-être le match qui peut changer toute la saison de l’OL. En cas de victoire, tous les maux de la campagne européenne seraient effacés. L’OL s’installerait pour la deuxième année consécutive dans le top 16 européen, et s’installerait, un peu plus, comme la deuxième meilleure équipe de France aux yeux de l’Europe. Dans la situation inverse, l’OL continuerait encore un peu à pousser les limites d’une saison qui prendrait alors toutes les tournures d’une catastrophe loin d’être annoncée en juillet… Allez l’OL !

Photo par IconSport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Idèr Nabili

Idèr Nabili

Supporter lyonnais et rédacteur pour coeur-de-gone.fr

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :