Après le PSG et Nantes, l’OL a concédé une nouvelle défaite à domicile, contre le LOSC cette fois-ci, toujours sur le score de (0-1). Un match qui aura refroidi les ardeurs des supporters de l’OL, presque autant que le froid, dans leurs espoirs de voir leur équipe atteindre le podium à la fin de l’année civile.

Au-delà de la défaite, c’est la tactique en 4-2-3-1 qui semble avoir été remise en cause par Rudi Garcia au cours de la rencontre. Temporairement dans l’attente que Memphis retrouve tout son potentiel ou plus durablement devant les limites à la récupération, une nouvelle fois constatée ? En effet, malgré une belle entame de l’OL où Memphis se montrait en valeur dès le coup d’envoi, l’OL a rapidement éprouvé toutes les difficultés du monde pour récupérer le ballon au milieu et à organiser le jeu. Alors que la ligne des quatre offensifs parvient à créer des décalages pour se créer des opportunités (sans se créer de véritables occasions après l’action de Memphis), elle ne réussit pas à faire un travail de pressing efficace pour soulager le milieu. Placés en 4-2-4, les milieux sont à la peine et la ligne de récupération des Lyonnais est beaucoup trop basse. Mis en difficulté sur son couloir gauche, la défense est obligée de s’appuyer sur un Lopes qui intervient superbement sur une belle tête d’Osimhen. Échaudé par cette occasion, l’OL se projette moins vers l’avant… et le match tombe dans un ennui profond où les deux équipes semblent se contenter du match nul.

Au retour des vestiaires, Garcia a bien compris que son système était beaucoup trop déséquilibré. Le milieu est à la peine et n’arrive plus à faire correctement la jonction avec une ligne offensive située trop haut sur le terrain… Alors, l’OL rebascule en 4-3-3 tout en gardant les mêmes joueurs. Jeff-Reine Adelaïde redescend d’un cran pour venir épauler Tousart et Mendès. Un système qui rééquilibre l’équipe : l’OL récupère plus haut le ballon et réussit donc à peser davantage sur la défense lilloise. Les Lyonnais semblent prendre le jeu à leur compte et se créent un peu plus d’opportunités offensives. Paradoxalement, c’est au moment où les Lyonnais semblent le mieux que Marcelo commet une nouvelle erreur avec une relance dans l’axe, les défenseurs ne vont pas au contact et Osimhen peut tranquillement adresser le ballon à Ikoné pour l’ouverture du score (0-1). On joue la 68e min et malgré ce coup du sort, l’OL a encore le temps et les moyens de revenir au score. Mais, les Lyonnais retombent dans leurs travers. Sans intensité et de manière trop décousue, l’équipe essaie trop maladroitement d’égaliser (à l’image d’Aouar tentant des percées en solo). Comme l’affirme assez justement Garcia, l’OL ne méritait pas la défaite (surtout au vu de la seconde période…) mais on ne peut pas dire non plus qu’il méritait de l’emporter.

Photo par Romain Biard/Icon Sport

Sans être génial, le LOSC aura mis en exergue une nouvelle fois les lacunes dans le jeu lyonnais : un potentiel offensif ne résidant que sur ses individualités ; un manque de lien entre les lignes et surtout une trop grande fragilité au niveau défensif.

Donnez-nous vos réactions après cette nouvelle défaite en réagissant en commentaire ci-dessous 🙂

Photo par IconSport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :