[OL 3-1 SLB] Un pied en 1/8e

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après deux victoires en championnat contre Metz et Toulouse, l’OL se devait d’enchaîner contre Benfica en Ligue des Champions. Prenant le match de la meilleure des façons, les Lyonnais ont rapidement mené au score grâce à Andersen et Memphis. Mis en difficulté en seconde, l’OL a connu quelques moments de doute mais heureusement Traoré trouvait le chemin des filets pour clore la partie (3-1).

Remettant en place son 4-2-3-1 (presque 4-4-2 au vu du positionnement de Memphis), l’OL a entamé tambour battant la rencontre. Mettant beaucoup d’agressivité dans les duels, les Lyonnais ont réussi à complètement étouffer leurs adversaires portugais. Jouant très haut, ils ont en plus trouvé régulièrement de la verticalité sur le terrain. Avec un Memphis à la baguette, orientant tantôt le ballon sur les côtés, tantôt dans la profondeur, le jeu lyonnais s’est déployé sur toute la largeur du terrain. Avec les montées des arrières latéraux (Koné un peu, Dubois surtout), les ailiers ont pu plus facilement dédoubler ou percuter leur vis-à-vis. Repiquant moins dans l’axe que lors des matchs précédents, Aouar a réussi à se créer de nombreuses occasions tandis que Dubois, de l’autre côté, a pu multiplier les centres dangereux. Toute cette activité a engendré une pléiade d’occasions sur les cages portugaises. Défensivement, l’OL, bien aidé par l’activité de Tousart et Mendes à la récupération, n’a pas semblé réellement mis en danger. Seul Koné semblait éprouver quelques difficultés à contenir les quelques offensives déboulant sur son côté. Assez logiquement, l’OL menait 2-0 à la mi-temps et on ne voyait pas comment Benfica pouvait revenir au score. Mais, l’équipe reste encore en convalescence et la seconde période nous l’a rappelé avec force.

En effet, au retour des vestiaires, la belle mécanique lyonnaise a connu quelques ratés. Alors que l’équipe avait mis de l’agressivité dans les duels, du rythme dans sa circulation de balle et de la verticalité dans ses prises de balles (par des dribbles et des passes verticales), tout cela va hélas un peu disparaître en seconde période. Retombant dans un faux rythme, la circulation du ballon a paru plus lente et beaucoup plus latérale. Les courses sont apparues moins tranchantes et les choix balle au pied moins pertinents… On a eu l’impression de revenir quelques semaines en arrière. Alors, même si la sortie de Memphis à la mi-temps n’a pas dû aider l’équipe à reproduire sa bonne première, on ne peut se cacher derrière cette excuse. Les Lyonnais en déjouant ont remis en selle leurs adversaires, hier soir et, sans quelques très belles envolées de Lopes et les interventions de Denayer, l’OL aurait pu connaître une nouvelle grosse désillusion. La différence avec les semaines précédentes est peut-être à trouver dans le nouvel état d’esprit constaté. La rentrée de Traoré, au-delà même de son but salvateur, a été intéressante. Le Burkinabé sifflé par une partie du public a su faire les efforts pour se fondre dans le collectif et faire les efforts défensifs pour récupérer quelques ballons.

Au coup de sifflet final, l’essentiel est bien là ! Avec ces trois nouveaux points en LdC, l’OL se replace à la 2ème place du classement de la poule. Suite à la victoire de Leipzig en Russie, le match au Zénith aura tout l’air d’une finale de groupe pour la seconde place qualificative.

Photo en une par Icon Sport.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Partager

À propos de l'auteur

Avatar

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :