[Leipzig 0-2 OL] L’OL retrouve la lumière

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après un retour infructueux au 4-3-3 et les doutes qui s’étaient accumulés après la nouvelle défaite de l’OL à domicile contre Nantes (0-1), Sylvinho avait décidé de reconduire un 3-5-2 (5-3-2 en phase défensive) à Leipzig : un choix qui devait permettre de solidifier l’axe central de la défense tout en assurant une plus grande liberté aux latéraux (comme ce qui avait été constaté contre Nantes) ; le choix de Terrier à la place de Dembélé devant permettre à l’équipe de moins chercher un point de fixation devant, pour jouer plus vite… Une option tactique qui aura parfaitement fonctionné. En s’imposant 0-2 à Leipzig, chez un de ses concurrents directs pour les places qualificatives, l’OL a fait une très belle opération dans la course à la qualif’

Retour sur le match

Défensivement, à part deux grosses alertes (5e min, où Leipzig a réussi à transpercer la charnière centrale en deux passes et à la 22e où Timo Werner vendange, une nouvelle fois, une grosse occasion), l’OL sera parvenu à bien protéger la cage de Lopes. Presque jamais débordés ou pris dans leurs dos, les défenseurs lyonnais auront obligé leurs adversaires à tirer de loin ou à tenter des passes et des dribbles difficiles. Bien aidée par un bon pressing des milieux, l’équipe est parvenue à récupérer haut le ballon à l’image de cette magnifique récupération d’Aouar sur le but de Memphis. Au-delà du cas Aouar (enfin retrouvé), c’est l’ensemble de l’équipe qui a fait preuve d’abnégation et de solidarité. Pour bloquer les montées des latéraux allemands, on a vu par exemple Memphis et Terrier venir, dès la perte du ballon, presser leur vis-à-vis pour gêner leurs relances.
Offensivement, Terrier et Memphis ont multiplié les appels et les percussions balles au pied. Ayant la volonté de jouer vite vers l’avant, les attaquants ont fait beaucoup d’appels en profondeur pour tenter de trouver des espaces dans le dos des défenseurs adversaires. Un choix qui a évidemment provoqué beaucoup de déchets techniques mais qui a permis tout de même à l’OL de se procurer des occasions franches à l’image de l’action de Memphis à la 41e ou de celle à la 90e manquée par J. Lucas. Si Julian Nagelsmann parle de deux csc pour parler des deux buts concédés par son équipe, c’est que l’OL a su profiter des erreurs défensives adverses mais aussi, et peut-être surtout, qu’il est parvenu par son pressing à les pousser à la faute…

Est-ce que pour autant on peut dire que l’OL est déjà guéri ? Cela me semble encore un peu prématuré car, hormis le fait que ce système ne peut pas être reconduit en championnat contre des équipes très défensives, il est bon de noter que l’équipe a encore éprouvé des problèmes dans l’animation du jeu. À la récupération du ballon, les milieux et défenseurs ont le plus souvent tenté de jouer vite vers l’avant comme nous l’avons dit (d’où une possession de balle inférieure à 45%). Cela a engendré évidemment pas mal de déchets techniques mais au moins cela a permis à l’équipe de se créer des occasions. Car, sur les attaques placées, devant un bloc équipe en place, l’OL a encore connu pas mal de difficultés à trouver des ouvertures. Malgré l’apport des latéraux qui a permis d’étirer le jeu, l’équipe n’a pas réussi à se créer de réelles occasions. Un « problème » qui, heureusement, au vu du scénario du match n’en a pas été un…

Quoi qu’il en soit, l’OL peut préparer au mieux son déplacement chez nos « voisins adorés » (sic) ce dimanche, un match qui demandera tout autant d’investissements individuels et collectifs pour s’imposer à GG.

Partager

À propos de l'auteur

Avatar

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :