[OL-FCGB] Girondins Analyse : “Le projet lyonnais fait rêver tout supporter”

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Cette saison, Coeur de Gone relance sa rubrique Social Club. Avant chaque match de Ligue 1 à domicile, nous partons à la découverte d’un média suiveur du club adverse. Avant la réception de Bordeaux, samedi, nous nous sommes entretenus avec “Girondins Analyse”, une émission de radio sur les Girondins de Bordeaux. Entretien.

Pouvez-vous nous présenter Girondins Analyse ?

Nous sommes une émission de radio qui existe depuis 10 ans maintenant. On est diffusés sur une radio locale qui s’appelle RIG, ainsi que sur notre site partenaire http://girondins33.com. Nous sommes tous des supporters des Girondins, abonnés et passionnés.

Une émission sur les Girondins est un projet qui semble ambitieux de l’extérieur, comment est née l’idée ?

Il y a 10 ans, les Girondins devenaient champions de France, et la manière dont les médias parlaient de nous n’était pas ce que nous ressentions, nous supporters. Donc est née l’idée de parler de notre club de manière positive, passionnée, pour faire aimer le club et faire parler du club. C’était ambitieux au départ, mais la radio est vite devenue une passion. Parler devant un micro, chercher des invités, des débats pour parler de son club, c’est devenu une manière de supporter son club. Grace à cette émission, nous avons pu recevoir un préfet, un sociologue spécialiste de tribune Nicolas Hourcade, un docteur spécialisé dans le dopage, le Docteur De Mondenard, des journalistes locaux et nationaux ou encore des joueurs et entraîneurs des girondins. Bref, nous vivons pleinement notre passion.

“Un club avec le passé des Girondins se doit de viser la qualification en Europa League”

Bordeaux reste sur une saison moyenne en Ligue 1 (14e place, 41 points, 34 buts marqués), comment l’avez-vous vécue ?

C’est assez compliqué à expliquer pour quelqu’un qui ne suit pas l’actualité des Girondins. La saison dernière, après 19 ans de présidence, M6 a vendu le club des Girondins. M6 était en bout de course, et le club, depuis des saisons, commençait à sortir du standing des Girondins. L’Europe se faisait rare, alors que les Girondins se doivent d’être à la lutte pour la qualification à l’Europa League chaque saison. Donc on a eu beaucoup d’espoir avec ce repreneur, mais le fait d’un rachat tardif, des moyens limités sur le mercato, trois changements d’entraineur et des péripéties dans le vestiaire, c’était une saison particulièrement compliquée à supporter. On est beaucoup à avoir été déçus, mais on a envie de croire à cette nouvelle direction. Cette saison sera charnière pour les nouveaux propriétaires vis à vis des supporters.

Quelles sont les ambitions du club cette saison ?

Là encore, sur les ambitions du club, il y a un double discours. Devant le groupe de supporter très influent à Bordeaux (les UB87), la nouvelle direction a assuré ambitionner le top 5. Mais récemment, dans les médias, on a entendu Joe DaGrosa parler de top 10. Encore une fois, un club avec le passé des Girondins se doit de viser la qualification en Europa League en début de saison. C’est pour nous, supporters, un objectif chaque saison.

Bordeaux s’est illustré sur le mercato cet été avec notamment l’arrivée de Laurent Koscielny, mais a aussi perdu quelques talents comme Karamoh et surtout Koundé. Quel est votre sentiment sur le mercato bordelais ?

Le mercato girondins n’est pas terminé, on attend au moins une recrue supplémentaire au milieu de terrain. Et si des départs sont actés, il se pourrait qu’ils soient remplacés. En l’état, c’est un mercato insuffisant. Nous l’avons vu lors de ce début de saison, l’équipe a un manque clair au milieu de terrain. Il est impératif à la direction d’entendre la volonté du coach Sousa. Quant au départ de Jules Koundé, c’est une déception pour les supporters que nous sommes, car il aurait dû rentrer dans le projet “trading” de GACP. Mais il semblerait que nous ne soyons pas encore assez stables financièrement pour faire comme Lyon, à savoir repousser de belles offres. Pour Karamoh, c’était un joueur prêté et peu concerné par le club, donc pas sûr que les supporters ne le regrettent.

“Le match de ce week-end nous permettra réellement de savoir ce que vaudra cette équipe girondine.”

Comme l’OL, les Girondins ont un étranger à la tête de leur staff, en la personne de Paulo Sousa. Quelle est votre impression sur les premiers mois de votre nouveau coach ?

Paulo Sousa a de l’ambition dans le jeu qu’il cherche à développer, il va au bout de ses principes de jeu. Il a un bilan comptable à l’heure actuelle assez négatif, mais il dispose d’une bonne image car on ressent un véritable projet.

Bordeaux a eu du mal à démarrer sa saison avec une défaite à Angers (3-1) puis un nul contre Montpellier (1-1), avant de s’imposer à Dijon (2-0), quel est votre ressenti sur le début de saison ?

Sur ce début de saison, c’est difficile à juger tant que le mercato n’est pas terminé. On sent qu’il y a du potentiel devant, que l’on devrait être solide derrière, mais on a un gros soucis au milieu de terrain. Les transitions de jeu sont trop lentes, voire approximatives, et c’est là que nous sommes perfectibles. À Angers, cela a été une douche froide, et à Dijon, on a tendance à voir du positif. Le match de ce week-end nous permettra réellement de savoir ce que vaudra cette équipe girondine.

“Si je devais choisir un joueur de l’OL pour jouer à Bordeaux ? Thiago Mendes.”

Que pensez-vous de l’OL, de son stade et de son projet ? Comment est vu l’OL depuis Bordeaux ?

Le projet lyonnais, je pense que c’est un projet qui fait rêver tout supporter. Un président qui aime son club depuis des décennies, il donne tout pour son club. Il est arrivé à développer le club de manière parfaite, tout en arrivant à garder un ancrage local. Après, sur l’image qu’a l’Olympique Lyonnais à Bordeaux, c’est un club rival. D’une part, car même si Jean-Michel Aulas est un bon président pour Lyon, il a tendance à énerver par ses interventions. Et en plus de cela, vous devez connaitre l’amitié qu’il y a entre Stéphanois et Girondins.

Si vous deviez choisir un joueur de l’OL pour jouer à Bordeaux, qui serait-il ? Et selon vous, quel joueur Girondin aurait sa place à l’OL ?

Si je devais choisir un joueur ce serait Thiago Mendes. Après, quel joueur girondins aurait sa place dans le groupe lyonnais ? Koscielny je pense qu’il pourrait entrer en concurrence derrière, et je pense qu’un Samuel Kalu pourrait intégrer la rotation lyonnaise. Il a vrai potentiel. Ces derniers mois, il a vécu pas mal de choses extra-sportives qui l’ont tenu loin des terrains, mais depuis le début de la saison, il est une de nos valeurs sures offensivement.

Laurent Koscielny face à Montpellier (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

Bordeaux restera dans l’histoire du Groupama Stadium : les Girondins sont les premiers à avoir fait tomber l’OL dans son nouveau stade, en 2016 (3-1). De plus, Bordeaux n’a jamais perdu à Décines, puisque les deux dernières confrontations se sont soldées sur un match nul (3-3 ; 1-1). Alors est-ce que Bordeaux a vraiment peur de venir à Lyon samedi ?

On n’a rien à perdre à Lyon. Cette saison, vous devriez être la seule équipe à pouvoir assumer un objectif LDC. Les joueurs savent qu’ils ne seront pas juger sur ce type de match, du coup ça les libère.

Quel est votre pronostic pour OL-Bordeaux ?

C’est compliqué, mon côté supporter girondins espère un match nul. Genre un 2-2.

Qu’est-ce qu’on peut souhaiter à Bordeaux cette saison ? Et à Girondins Analyse ?

D’être à la fin de la saison à la lutte pour la course à l’Europe et s’y qualifier. Et pour nous, que les supporters continuent de nous écouter durant quelques saisons encore.

Un grand merci à Girondins Analyse pour leur participation. Bon match à eux samedi… mais pas trop quand même !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Partager

À propos de l'auteur

Avatar

Supporter lyonnais et rédacteur pour coeur-de-gone.fr

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :