Reconduisant son dispositif autant que son équipe alignée contre Monaco, l’OL a réussi une performance de haute volée en s’imposant 6 à 0 contre une équipe d’Angers pourtant réputée solide.

Après qu’Aouar ait ouvert le score dans le premier quart d’heure, Memphis et Dembélé ont chacun inscrit un doublé avant que Lucas à peine entré en jeu ne clôture de la plus belle des manières ce festival offensif. Retour sur le match.

Défensivement :
L’OL comme contre Monaco a mis à place un pressing dès la perte de balle, un dispositif qui a permis de récupérer très haut le ballon. N’y parvenant pas tout le temps évidemment, les joueurs ont su alors se replier très vite pour ne laisser que peu d’espaces à leurs visiteurs du soir. Particulièrement compact, le bloc équipe s’est composé d’un double rideau défensif très hermétique. Les ailiers (Memphis / Traoré) comme les milieux (Aouar / Mendès) de terrain se sont montrés très actifs et impliqués dans les duels, ne laissant à Tousart et aux défenseurs que des miettes. À part la frappe de Pereira Lage à la 13e min où Lopes a dû s’employer, la défense de l’OL n’a que peu laissé son gardien en mauvaise posture. Un match défensif presque parfait qui vient récompenser un collectif ayant fait preuve d’une grosse solidarité et d’un excellent état d’esprit.

Au niveau de la circulation du ballon :
Si l’OL a marqué six buts et s’est créé une bonne douzaine d’occasions, l’équipe a néanmoins éprouvé quelques difficultés devant un bloc angevin, positionné très bas. Hormis lors de récupérations hautes du ballon (grâce à son bon pressing), l’OL n’a que rarement réussi à déstabiliser le bloc défensif adversaire sur des actions placées. Alors bien sûr, comme Aouar a marqué très vite le premier but (sur une récupération haute de Mendès), l’OL n’avait pas à produire le jeu mais tout de même… En première, les Lyonnais ont fait tourner le ballon sans trouver beaucoup d’ouvertures balle au pied (en seconde, avec la fatigue, les espaces se sont plus ouverts). C’est le revers de la médaille du dispositif Sylvinho, peu de dédoublements sur les côtés (surtout en première) et peu de dézonages pour créer le surnombre, les attaquants et milieux doivent s’imposer balle au pied et devant des blocs bas, ce n’est pas le plus simple.

Offensivement :
Que d’efficacité pour l’OL, que de talents ! À la récupération du ballon, les attaquants (surtout Memphis et Dembélé en grande forme) ont su exploiter les espaces dans le dos des défenseurs angevins. Bien servis par des milieux juste dans leurs passes en profondeur, les attaquants ont pu se régaler et nous régaler par la même occasion (quelle action de Memphis sur son second but personnelle!). Le talent de Memphis, de Dembélé ou d’Aouar (liste non exhaustive évidemment) a pu s’exprimer à plein faisant passer une soirée cauchemardesque à Butelle et à toute sa défense…

OL-SCO

Les éloges vont pleuvoir sur notre équipe, les fameux débats sur les « possibilités de concurrencer le QSG jusqu’à la fin de la saison » fleurir sur L’Équipe-TV ou autres… ne boudons pas notre plaisir, l’OL a réalisé une grosse performance collective hier. Si les Lyonnais réussissent à conserver leur très bon état d’esprit collectif (voir Memphis ou Traoré se battre pour récupérer le ballon en est le plus beau symbole), la saison s’annonce belle, très belle même.

(Photo by Romain Biard/Icon Sport)

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

2 commentaires

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :