[ASM 0-3 OL] L’OL démarre fort !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Disposé en 4-3-3, l’OL a réussi à s’imposer au stade Louis-II par un score large et sans appel. Bien aidé par une ouverture rapide du score et l’expulsion de Fabregas, l’OL s’est néanmoins facilité la tâche par son sérieux et son application. Retour sur le match.

Défensivement :
L’OL a procédé à un pressing haut dès la perte de balle. Bien coordonnés, les joueurs ont réussi à récupérer de nombreux ballons dans la moitié de terrain adverse. Si le pressing ne fonctionnait pas, on a vu le bloc équipe redescendre tout en restant bien compact. Tous les joueurs du milieu et de la défense restant proches les uns des autres, l’équipe a réduit les espaces au maximum ce qui a empêché l’ASM de développer son jeu offensif. À part deux centres dangereux en début de match et une occasion en seconde sauvée par un Lopes prompt à sortir vite dans les pieds de l’attaquant adverse, l’OL a passé une soirée tranquille car, contrairement aux derniers matchs amicaux, on a senti un milieu très impliqué à la récupération du ballon. Avec Tousart en soutien de T. Mendes et Aouar, Sylvinho a su rectifier le tir pour trouver un système plus efficace et sécurisant. Et comme les quatre défenseurs ont été très attentifs et sérieux, on se dit que l’OL a les moyens de voyager cette année.

Au niveau de la circulation du ballon :
Par son pressing parfois très haut (exercé à la perte du ballon lors des 3-4 premières secondes), l’OL a réussi parfois à sauter cette étape de la construction. Hormis lors de ces phases de jeu où le bloc adverse n’est pas encore en place, l’OL a voulu ressortir vite le ballon vers l’avant. La consigne de Sylvinho est apparue assez limpide : à la récupération, on se projette balle au pied ou par une passe vers l’avant… Dembélé pouvant servir de pivot, l’OL a dans l’ensemble bien réussi à s’extraire du pressing adverse (forcément plus difficile à mettre en place à 10). Néanmoins, remarquons que l’OL a parfois éprouvé quelques difficultés lors des phases de récupération basse (surtout dans ses 30 derniers mètres). Les Lyonnais ont perdu quelques ballons dans leur moitié de terrain (à l’image d’Aouar) et sur des relances pas assez précises (j’ai le souvenir de 2-3 ballons perdus par Denayer en première et un autre d’Andersen en seconde). Si au final, cela fut sans effet, c’est un point sur lequel l’équipe va encore devoir travailler.

Offensivement :
3 tirs cadrés, 3 buts, l’OL aura fait preuve de beaucoup de réussites en attaque. Traoré par son travail de percussion sur le côté gauche a mis à mal son vis-à-vis. Quant à Dembélé, il a fait de nombreux appels sur tout le front de l’attaque qui ont fait mal. Mais, ce qui m’a semblé le plus intéressant c’est, hormis sur des coups d’éclat individuels, l’OL a su se procurer collectivement une bonne dizaine d’occasions (13 tirs tentés) et pas moins d’une quinzaine d’opportunités chaudes devant la cage monégasque alors même que l’apport des latéraux (Dubois et Koné) a été relativement faible. De bon augure pour la suite !

Alors bien sûr, on ne va pas s’enflammer. En phase de rodage, Monaco s’est retrouvé en plus à jouer à 10 pendant plus près d’une heure… mais, le résultat et la manière sont encourageants. Avec ce résultat acquis, l’OL va pouvoir continuer à travailler sereinement afin de parfaire son système de jeu.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Partager

À propos de l'auteur

Avatar

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :