[OL 3-2 MHSC] L’OL se relance dans la course à la 2e place

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ce dimanche au Groupama Stadium, l’Olympique Lyonnais a fait le boulot en battant Montpellier 3 buts à 2. Les Lyonnais reviennent à 4 points de Lille. Place désormais à la trêve internationale !

Avec une défense remodelée, Genesio fait confiance à la charnière Denayer – Tete dans l’axe (épaulée par Marçal et Rafael). Sinon, à part la rentrée de Terrier et le retour d’Aouar dans le onze de départ, la composition est assez classique en 4-2-3-1.

Avec son pressing haut et un jeu direct, Montpellier pose des problèmes d’entrée aux Lyonnais. Devant le 5-4-1 adverse, l’OL a du mal à trouver des intervalles et à poser son jeu. Pourtant à la 12e, venu de son côté, Terrier réussit à bien couper la trajectoire du ballon sur un centre ; Lecomte repousse le ballon mais, ayant bien suivi, l’attaquant Lyonnais trouve l’ouverture. 1-0 pour l’OL. Encouragés par ce but, les Lyonnais prennent confiance et exercent à leur tour un pressing haut sur les défenseurs montpelliérains afin de gêner la première relance et pourquoi pas récupérer le ballon dans le camp adverse. Sur une interception haute, Traoré est lancé dans la profondeur, malheureusement, il est trop court (14e). Appliqué en défense à l’image du retour de Traoré qui vient s’interposer sur une frappe adverse, l’OL est bien entré dans cette rencontre.

27e, Aouar, bien décalé aux 20 mètres, effectue une belle frappe mais, depuis quelques minutes, le jeu s’est équilibré. Montpellier joue plus haut, plus juste et pose des problèmes à l’arrière-garde lyonnaise. 31e, la reprise de Laborde est heureusement contrée par Denayer, le lob qui suit est trop imprécis. L’OL s’en sort. Moins agressifs sur le porteur adverse, les Lyonnais laissent des espaces et tendent à reculer. 36e, le coup franc de Mollet à 25 mètres passe sous la barre de Gorgelin qui ne peut que toucher le ballon du bout des doigts. Montpellier est revenu au score 1-1. Une nouvelle fois, l’OL n’a pas réussi à conserver son avance au tableau d’affichage. Moins à l’aise sur les côtés, les Lyonnais se font trop facilement déborder (11 centres en première période). 43e, une nouvelle fois pris dans le couloir, Mollet repique dans l’axe pour frapper, mais cette fois Gorgelin veille et d’une main ferme détourne en corner. Mi temps 1-1.

Les supporters revêtant un magnifique poncho rose (que Karl Lagerfeld n’aurait certainement pas renié), la seconde période redémarre sous une pluie battante. Fekir bien décalé par Traoré trouve le petit filet. Dubois ou Traoré multiplient les montées et les centres qui apportent du danger devant la cage de Lecomte. Comme Montpellier ne se présente pas en victime expiatoire, jouant les contres à fond, le match s’anime. Actifs à la récupération, les Lyonnais prennent peu à peu le dessus sur leurs adversaires. Le bloc est plus haut. Utilisant toute la largeur du terrain, les Lyonnais posent énormément de problèmes. Plus juste dans leurs transmissions et mettant plus d’intensité physique, les joueurs parviennent à faire mal à leurs adversaires. Dembélé après une action manquée, suite à une glissade, se démarque bien dans le dos des défenseurs montpelliérains et d’une frappe croisée, trompe Lecomte. 2-1 pour l’OL à la 58e min. L’OL doit-il gérer son avantage ? On espère que non, on a perdu trop de points depuis l’ouverture du championnat de cette manière. Sur une frappe de Laborde qui frôle le poteau (62e), l’OL sait qu’il ne peut se contenter de mener d’un seul but.

À la 65e, Terrier est crocheté dans la surface, penalty ? Non, le VAR est encore en panne peut-être ? Mollet égalise la minute suivante… ouf, il est signalé hors-jeu. Le match en une minute aurait pu tourner complètement. Sur une belle passe d’Aouar pour Traoré dans la surface, Traoré est fauché à son tour. Cette fois, c’est un penalty indiscutable (les assistants du VAR peuvent continuer à dormir…) mais Fekir le rate. Toujours 2-1 pour l’OL, l’équipe n’est toujours pas à l’abri mais les Lyonnais ont le mérite de continuer à jouer. Les actions se multiplient devant la cage montpelliéraine mais Lecomte repousse toutes les tentatives (plus de 10 arrêts dans le match) de Dembélé, Traoré, Denayer, Dubois et Ndombélé. Alors quand Ristic se retrouve seul face à Gorgelin, on pousse un ouf de soulagement de le voir mal jouer le coup en ne lobant pas Gorgelin (83e). Trois minutes plus tard, sur un nouveau centre de Dubois, Aouar de la tête inscrit enfin le troisième but. Le break est fait (3-1). L’OL est même tout près d’inscrire un quatrième but (occasion de Cornet à la 90e) mais l’essentiel est là. Dommage que la copie soit un peu terni par cette tête de Camara sur une erreur de marquage dans les arrêts de jeu.

3-2, score final, l’OL revient à 4 points de Lille et se relance dans la course à la deuxième place.

Toute l’actualité de la Ligue 1 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Partager

À propos de l'auteur

Avatar

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :