[Barça 5-1 OL] La marche était bien trop haute…

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’aventure européenne de l’Olympique Lyonnais s’arrête en 1/8ème de Finale de la Champions League… Ce mercredi, les Gones n’ont rien pu faire et s’inclinent au Camp Nou 5 buts à 1 face au FC Barcelone….Retour sur la recontre.

Disposé en 5-4-1, l’OL veut essayer d’exercer un pressing haut. Mais le ballon est en jeu depuis à peine 5 minutes que Lopes est déjà obligé d’intervenir sur une frappe de Messi. Le Barça s’impose dans les duels et met en place son jeu. Quant à l’OL, son milieu ne parvient pas à exister (moins 25 % de possession de balle) et sa défense subit les vagues adverses. Seulement sur quelques contres, l’OL arrive un peu à jouer. 9e, Ndombélé tente une belle frappe à 20 m, malheureusement non cadré. l’OL souffre mais l’OL tient, comme sur cette intervention dans les pieds de Messi de Lopes (13e). Archi-dominés, les défenseurs centraux sont mis sous pression et Denayer concède un penalty très, très sévère (la VAR était en panne ou quoi ?). Messi le transforme d’une Panenka. 1-0 pour le Barça à la 18e. L’OL ne s’avoue pas vaincu et, sur un nouveau contre bien mené, Dembélé réussit à frapper au but mais il est contré. Le corner ne donnant rien, les Lyonnais sont en retard d’un but. Et comme si cela ne suffisait pas, sur un contact avec Suarez, Lopes reste au sol. Après de longues minutes, notre vaillant gardien se relève et quelques minutes, il nous prouve qu’il est présent par une belle horizontale sur une frappe de Suarez. Mais, il ne peut rien à la 31e pour empêcher Coutinho d’inscrire le deuxième but de son équipe (2-0). 37e min, Lopes laisse quand même sa place à Gorgelin.

Mi-temps 2-0 pour le Barça ; un score assez logique au vu de la physionomie de la rencontre. Dominés sur les premiers et même les deuxièmes ballons, les Lyonnais sont battus par plus forts qu’eux.

Dès le retour des vestiaires, Dubois est obligé de s’employer pour sauver un ballon sur sa ligne. L’OL n’est toujours mené « que » (sic) 2-0 et reste dans le match. Même si l’équipe souffre moins, les Lyonnais ne parviennent toujours pas à se créer de véritables occasions de buts. À part une frappe de Fekir, l’OL n’est pas dangereux. 58e, Tousart d’un bel enchaînement peut inscrire un but sur le corner qui suit ! L’OL revient à 2-1 et n’est plus qu’à un but de l’exploit. Les Barcelonais ont peut-être eu tort de vouloir déjà gérer leur avance au tableau d’affichage. L’OL joue plus haut et tente sa chance. 69e Coutinho, seul face à Gorgelin, s’excentre un peu trop et ne peut cadrer sa frappe. Ouf ! L’OL peut continuer à y croire surtout que le Barça n’est pas au niveau de sa première période. Ne mettant pas autant d’impact dans les duels, les Blaugrana laissent un peu plus d’espaces aux Lyonnais. 78e, Cornet entre à la place de Mendy, Genesio tente son va-tout en repassant à 4 derrière. Mais, le changement est à peine effectué que Messi enrhume la défense lyonnaise avant de tromper Gorgelin (3-1). L’OL y aura cru 20 minutes…. Ayant pris un coup de bambou, l’OL encaisse même rapidement deux autres buts par Piqué (81e) et O. Dembélé (86e). En moins de huit minutes, le score s’est transformé en déroute.
5-1, score final. L’OL sort de cette compétition, battu par plus fort que lui.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Partager

À propos de l'auteur

Avatar

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :