[OL 2-1 EAG] L’OL assure l’essentiel…

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ce vendredi soir, dans le cadre de la 25ème journée de Ligue 1, les Lyonnais se sont imposé face à l’EA Guingamp grâce à des buts de Terrier et de Fekir. Retour sur le match

5e min., sur une belle phase collective, Dembele, trouvé en profondeur, passe en retrait pour Dubois qui marque. Malheureusement le passeur était hors-jeu de quelques centimètres. À l’image de cette occasion, l’OL est bien entrée dans cette rencontre devant une équipe de Guingamp, pas venue pour mettre le car devant le but.

Le jeu est assez ouvert et les espaces se créent. 12e min, sur une percée à gauche, Dubois trouve Terrier et Dembele devant le but. Le gardien breton s’en sort non sans mal. L’OL joue bien, variant son jeu passant à droite/à gauche, trouvant des intervalles entre les lignes avec un Fekir très disponible. Bien aidé par sa qualité technique, l’OL impose son rythme et Guingamp ne parvient plus à ressortir le ballon proprement à part sur quelques contres. Devant une telle domination, on n’est pas surpris de voir l’OL ouvrir le score. 15e min, après une frappe puissante d’Aouar que le gardien breton a toutes les peines du monde à repousser, Terrier qui a bien suivi, marque. 1-0 pour l’OL, les Lyonnais commencent de la meilleure des manières ce match. Mais l’OL reste l’OL… et sur un corner, Eboa Eboa égalise de la tête. Comme souvent cette saison, l’équipe s’est reposée sur ses lauriers après le but en faisant moins d’efforts (à la mi-temps l’OL n’aura gagné que 43% des duels !). Heureusement dans ces cas-là, on peut toujours compter sur un coup de génie individuel. 35e min, Aouar trouve Fekir sur le côté gauche, il repique et d’une frappe enroulée trouve la lucarne opposée. L’OL reprend l’avantage (2-1). Guingamp accuse le coup et l’OL peut ré-enclencher la machine. Autour d’un Nabil Fekir virevoltant, de bons jeux en triangle et des percussions permettent à l’OL de se procurer de nombreuses occasions sans hélas trouver à nouveau l’ouverture.

Au retour des vestiaires, l’OL reprend sa marche en avant. Si comme en première mi-temps, les Lyonnais monopolisent le ballon, Guingamp réussit pourtant à mettre plus souvent en difficulté l’arrière-garde lyonnaise. L’OL n’est pas à l’abri et devient plus prudent au fil des minutes. À l’heure de jeu, les latéraux restent plus bas tandis que Tousart et Aouar ne viennent que plus rarement apporter le surnombre en attaque. Le jeu offensif s’en ressent et l’OL ne réussit plus à se procurer de véritables occasions de but. Prenant confiance, les Bretons tentent quant à eux de jouer plus haut et essaient de suivre davantage leurs attaques. 65e min, sur coup franc, Terrier trouve Dembele qui de la tête oblige Caillard à faire un arrêt réflexe mais sinon… eh bien, pas grand-chose ! L’OL ronronne au point qu’à la 73e min, Marcelo se fait chiper le ballon dans les pieds, Bénézet passe à N. Roux, heureusement, Lopes veille. Cornet (à la place de Traoré) et Memphis (à celle de Dembele) ont beau rentrer, les Lyonnais continuent dans leur attitude nonchalante, laissant leurs adversaires dans la partie. 85e min, une bonne frappe de Memphis passe juste à côté du poteau gauche. Toujours 2-1. Les Lyonnais font tourner le ballon, gèrent leur avance au tableau d’affichage. L’OL se fait peur à la toute fin du match sur une perte de balle de Tousart et surtout sur cette tête de N. Roux qui s’écrase sur la barre transversale… Au coup de sifflet final, l’essentiel est là, une victoire qui permet aux Lyonnais de revenir provisoirement à 3 pts de Lille.

Mardi c’est un tout autre match qui attend les Lyonnais. Contre Barcelone, l’OL devra répondre présent s’il veut réussir un nouvel exploit (non, je ne parle pas d’Hoffenheim!).

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Partager

À propos de l'auteur

Avatar

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :