[EAG 1-2 OL] L’OL prend le quart !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Reconduisant son 4-2-3-1 avec quelques petits changements dans le onze de départ (Terrier, Cornet, Tete et Tousart venant prendre la place respectivement de Memphis, Traoré, Dubois et Aouar), l’OL se présente sur la pelouse du Roudourou pour poursuivre l’aventure en Coupe de France…

Il y a du rythme dès l’entame de la rencontre avec un pressing guingampais assez haut pour gêner la circulation de balle des Lyonnais. Cela n’empêche pas l’OL de se procurer la première occasion sur corner (4e) mais la tête de Dembele est trop croisée et pas assez puissante pour tromper Johnson. Guingamp joue toujours haut et Marcelo en profite pour lancer Dembele dans le dos des défenseurs bretons, l’attaquant lyonnais réussit à s’emmener le ballon sur son pied gauche et d’une reprise en demi-volée, trompe le gardien adverse. 7e min., l’OL mène 1-0 ; les Lyonnais ne pouvaient pas mieux commencer leur match.


Le ballon circule bien, le jeu est assez enlevé et plaisant passant d’un camp à l’autre. Si Didot placé en « 6 » gène Fekir dans l’animation, l’OL a l’intelligence de jouer vite sur les côtés dès la récupération du ballon. Défensivement par contre, l’OL subit les vagues guingampaises car comme l’OL, les Bretons pratiquent un jeu direct. Mis sous pression, Marcelo de la tête met Benezet dans de bonnes conditions devant le but de Lopes, heureusement, celui-ci rate sa demi-volée (20e). L’OL doit rester prudent surtout que Guigamp prend confiance. Les opportunités se multiplient devant les cages de Lopes sans que le gardien lyonnais ne soit mis à contribution. L’OL recule et il faut attendre une percussion de N’Dombélé puis de Cornet pour retrouver les lyonnais aux avant-postes (34e). Cette double occasion permet à l’OL de remonter d’un cran, Tete, par une montée, met à mal le bloc défensif adverse puis Fekir d’une frappe le met en difficulté… surtout que Dembele est tout près de reprendre le ballon. L’OL remet le pied sur le ballon et sur quelques accélérations est tout proche de doubler la mise. 40e, Fekir trouve le poteau avant de marquer mais il était hors-jeu (42e). Toujours 1-0 pour l’OL à la pause.

Au retour des vestiaires, sur un centre de Mendy, Cornet vient couper la trajectoire du centre et double la mise 2-0 (49e). Malgré la volonté de Guingamp de jouer haut, l’OL impose son rythme sur la rencontre tout en restant assez serein défensivement. L’OL gère et l’équipe reste bien en bloc. Offensivement, l’OL dès la récupération accélère pour aller provoquer la défense guingampaise, sans être suffisamment précis néanmoins pour creuser l’écart. 64e, Cornet n’appuie pas assez sa frappe, une minute plus tard, c’est Terrier qui sollicite Johnson sans plus de succès. Il faut attendre la 65e pour voir Marcus Thuram avoir une réelle occasion d’égaliser, sa frappe est heureusement repoussée par Tete. 69e, Lopes est même contraint d’intervenir et d’une manchette repousser un centre dangereux devant son but… Diop rentre à la place de Fekir (70e), Genesio compte préserver l’avantage au tableau d’affichage en basculant en 4-3-3. 81e Marçal peut recevoir une belle ovation de la part de son ancien public (loin d’être amnésique…) qui a dû lui faire plaisir tout en permettant à Mendy de souffler.
Appliqués et sérieux dans le replacement défensif, agressifs dans les duels, les Lyonnais maîtrisent parfaitement leur sujet en cette seconde période et ne semblent pas devoir être rejoints au score. Quand, sur un ballon anodin, Coco lancé en profondeur, trouve Mendy au centre ; ce dernier reprend le ballon et trompe Lopes. On joue la 87e et d’un match facile, l’OL se complique quelque peu la fin de rencontre et encore… Ce but ne fait que ternir un peu la bonne copie de nos Lyonnais qui auront au final bien maîtrisé leur sujet.

2-1 score final, l’OL a assuré l’essentiel. En route pour les quarts de finale de la Coupe de France où l’OL affrontera Caen à domicile.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Partager

À propos de l'auteur

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :