[ASC 0-1 OL] Jamais 2 sans 3 au Stade de la Licorne pour l’OL

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Trois jours après s’être rencontrés en Coupe, l’OL et Amiens remettaient le couvert, en championnat cette fois, ce dimanche. Et avec la victoire de Lille, les Lyonnais ne pouvaient pas se permettre de perdre des points en route… Retour sur ce match

Après une entame assez tranquille, Amiens tente d’exercer un pressing pour gêner la relance lyonnaise et éloigner le danger que constituent Fekir, Dembélé et Memphis. Après un round d’observation, la partie s’anime un peu, chacune des deux équipes se projetant mieux vers l’avant. Si Lopes a la 8e min sur coup franc est contraint en deux temps de s’employer, c’est surtout l’OL qui se révèle dangereux avec Cornet et Fekir. Amiens, par l’intermédiaire d’Otero, met à contribution Lopes, Denayer touche involontairement de la main… Pas besoin de la VAR pour comprendre qu’il n’y a pas penalty mais cette action annonce l’ emprise d’Amiens sur le match. En effet, au quart d’heure de jeu, l’OL ne parvient plus à se sortir du pressing amiénois, Lopes est obligé d’être à la parade. Il faut une percussion de Ndombele (22e) pour que l’OL parviennent à nouveau à déstabiliser le bloc défensif adverse et permettre à Aouar de se mettre en position de tir. Malheureusement, sa frappe n’est pas assez appuyée. Cette action permet néanmoins à l’OL de remonter d’un cran. 32e min, Cornet est tout près sur un centre venant de la droite de tromper le gardien amiénois ; l’OL a repris son emprise sur le match. Sans être génial, les Lyonnais continuent leur travail de sape en passant sur le côté gauche (dommage de ne pas utiliser l’autre côté!) et en jouant plus collectif qu’à l’habitude mais, hélas, sans être assez juste dans le dernier geste (3 tirs cadrés seulement à la mi-temps… soit autant qu’Amiens).

On prend les mêmes et on recommence en seconde période. L’OL se devant de marquer démarre tambour battant. Dès la 47e, Fekir percute et déclenche une frappe dans l’axe ; Gurtner se couche bien, toujours 0-0. Cornet (49e) perce sur le côté droit, crochète pour s’ouvrir le chemin des buts mais Gurtner est de nouveau à la parade. Par contre à la 51e, Denayer d’une tête piquée réussit à le tromper 1-0 pour l’OL. Suite à ce but, l’équipe continue sa marche en avant obligeant le gardien amiénois à s’employer encore pour détourner une nouvelle frappe de Fekir et éviter le break. L’OL impose son rythme sur le match en récupérant le ballon dans le camp adverse . Mais, comme souvent cette saison, l’OL ne parvient pas à maintenir très longtemps cette maîtrise sur le match. À l’heure de jeu, le match s’équilibre à nouveau. Même si Memphis s’illustre par une frappe tendue (52e) ou que Fekir continue à percuter dans l’axe, Amiens parvient à se procurer à nouveau des opportunités comme sur cette frappe de Mendoza (67e), heureusement bien détournée en corner. Au fil des minutes, on sent que l’OL commence à gérer son avantage au tableau d’affichage. Voulant maintenir prioritairement son bloc en place, les milieux et défenseurs de l’OL suivent moins les offensives, laissant Fekir, Memphis et consorts se débrouiller tous seuls devant (c’est presque un 4-2-4!). L’OL se révèle de ce fait moins dangereux en attaque, il faut attendre la 79e pour voir Dembélé être enfin trouvé dans la profondeur mais Gurtner s’interpose encore. 81e, Tousart remplace Aouar afin d’apporter encore un peu plus de poids défensif à l’OL. En tout cas, c’est ce qu’espère Genesio dont l’équipe ne mène toujours que 1-0. Sur une passe en profondeur de Fekir pour Dembélé à la 86e, on se dit qu’enfin l’OL va pouvoir se mettre à l’abri mais Gutner, impérial, jaillit bien dans les pieds de l’avant-centre lyonnais. 88e Amiens se procure bien une opportunité mais l’OL assure l’essentiel : les 3 points de la victoire.

Après cette nouvelle victoire contre Amiens, l’OL consolide sa troisième place au classement restant dans les roues de Lille pour la qualif’ pour la LdC la saison prochaine.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Partager

À propos de l'auteur

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :