[OL-FCGB] Podium à l’horizon

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ce samedi, à 17h, l’Olympique Lyonnais reçoit les Girondins de Bordeaux, au Groupama Stadium, dans le cadre de la 12e journée de Ligue 1. Après une semaine complète de travail, l’OL démarre ce week-end une série de trois matchs déterminants pour son avenir européen, et sa fin de première partie de saison en championnat. Dans un week-end à 2 confrontations directes entre membres du top 5, l’OL doit faire la bonne opération, et pourquoi pas monter sur le podium. Au moins provisoirement.

On avait quitté les Lyonnais sur une victoire poussive à Angers (1-2). Sept jours plus tard, rien n’a vraiment changé. La brouille Memphis-Genesio a pris une nouvelle tournure, et les propos de ce dernier ont été relayés dans la presse. On nous annonçait des frictions entre le Néerlandais et le reste du vestiaire, dont Nabil Fekir, ainsi qu’une nouvelle sanction sportive pour le numéro 11 lyonnais, il n’en est finalement rien. Memphis et son capitaine échangent des signes d’affection sur les réseaux sociaux, et Genesio devrait bien titulariser Memphis Depay, face à Bordeaux. Côté terrain, en revanche, les choses ont-elles changé ?

Cette fois-ci, Bruno Genesio a eu le temps de travailler la tactique. Pour la première fois depuis le mois d’août, et hors trêves internationales, les Lyonnais n’ont pas eu de match en semaine. De quoi ravir leur entraîneur, puisque la semaine a permis “de travailler tactiquement, notamment sur le plan défensif, mais aussi sur l’animation offensive“. Il est vrai que derrière, l’OL souffre. Seul Toulouse a concédé plus de tirs que les Lyonnais, cette saison en L1. Pourtant, l’OL reste la cinquième meilleure défense du championnat, avec 13 buts encaissés, dont 5 au Parc des Princes. Devant, le souci est plus marquant. 18 buts marqués, c’est presque 10 de moins que la saison dernière, à pareille époque. Surtout, l’OL peine à se créer des occasions, notamment face aux blocs bas. Le fameux U refait surface, avec une domination stérile, où l’exploit individuel semble être la seule option. La semaine complète de travail aura peut-être arrangé cela…

Et face à l’OL se présentent les Girondins de Bordeaux. Huitièmes de Ligue 1 avec 14 points, les Bordelais sont très irréguliers, et ont des résultats surprenants. Les hommes d’Eric Bédouet sont autant capables de s’imposer face à Lille, deuxième du championnat (1-0), ou Nantes (3-0), que de perdre contre Nice (1-0) ou à Montpellier (0-2), et de faire des nuls chez les promus, à Reims (0-0), ou à Nîmes (3-3). A la pointe de leur attaque, les Lyonnais devront se méfier de leur ancien héros, Jimmy Briand, auteur de 2 buts cette saison, mais surtout des trois pistons Kamano, Karamoh, et Kalu, 10 buts à eux trois, dont 7 pour le Guinéen François Kamano. La saison dernière, les Girondins étaient venus chercher le nul (3-3), au Groupama Stadium. Cette saison, ils n’ont gagné qu’un match à l’extérieur, chez la lanterne rouge Guingamp (1-3).

Cette rencontre peut permettre aux Girondins de revenir à trois points des Gones, mais surtout aux Lyonnais de monter, au moins provisoirement, sur le podium. Ce week-end, tous les membres du top 5 affrontent un autre membre du top 5…sauf l’OL ! Paris reçoit Lille, en ouverture de la 12e journée, tandis que Marseille se déplacera à Montpellier, dimanche soir. En cas de victoire, l’OL prendrait des points sur au moins deux adversaires directs, et pourrait même atteindre la troisième place, en cas de défaite du MHSC. Une belle opportunité à saisir…

Et pour la saisir, quoi de mieux que le retour de Nabil Fekir. Blessé à Paris le 7 octobre, le capitaine lyonnais est rétabli, mais ne devrait pas jouer tout le match, notamment pour le préserver avant la réception de Hoffenheim, mercredi, en Ligue des Champions. Maxwel Cornet fait également son retour. Manquent à l’appel Cheikh Diop, suspendu, et Léo Dubois, en phase de reprise. Kenny Tete, lui, ne figure pas dans le groupe, par choix.

L’OL n’a battu les Girondins, à Lyon, qu’une seule fois lors des six dernières rencontres ? Pas de quoi inquiéter Genesio, qui voit en cette semaine la possibilité “d’ouvrir des perspectives intéressantes pour la suite”. Quatre jours avant un match déterminant en Ligue des Champions, et pour débuter un mois presque essentiellement fait de rencontres à domicile, l’OL n’a d’autre choix que la victoire s’il veut bien préparer la réception d’Hoffenheim, monter sur le podium, et envoyer un message à ses concurrents directs. Allez l’OL !

Partager

À propos de l'auteur

Supporter lyonnais et rédacteur pour coeur-de-gone.fr

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :