[OL 1-0 ASSE] Le 117ème Derby est LYONNAIS !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Hier, dans un Groupama Stadium chaud bouillant, l’Olympique Lyonnais s’est imposé dans le Derby 1 but à 0 grâce à un but du belge Jason Denayer sur corner en seconde mi-temps. Grâce à ces 3 points, les Lyonnais montent provisoirement à la 2ème place de la Ligue 1 !

Pour contrer le bloc stéphanois, Genesio avait décidé d’adapter un nouveau système de jeu en disposant son équipe en 3-4-3. Confirmant sa défense à 3 (Marçal remplaçant Morel suspendu), le coach a décidé d’aligner un milieu à 4 seulement où Tousart est laissé sur le banc pour permettre la rentrée de Dembélé aux côtés de Memphis et Fekir. Un dispositif qui montre la volonté de l’OL de jouer haut mais qui comporte quelques risques au vu des difficultés actuelles de l’OL.

Dès l’entame de la rencontre, les deux équipes essaient de mettre de l’intensité dans les duels, chacune des deux équipes voulant jouer haut. Mais l’ensemble reste assez brouillon. Si Fekir d’une tête répond à la percée de Khazri, les deux équipes se neutralisent en ce début de rencontre. À partir de la 10e min., l’OL joue bien un peu plus haut. Monopolisant le ballon, il tend à poser quelques problèmes à l’arrière-garde stéphanoise. Si la tête de Marcelo en remise ou la percussion de Mendy crée un peu de troubles, l’OL ne parvient toutefois pas à se créer de réelles occasions. Les joueurs jouent à plat, il n’y a pas de joueur dans les intervalles ou entre les lignes ; l’apport des milieux est bien trop faible et que ce soit Mendy ou Rafael, ils ne prennent pas leur couloir. Au final, c’est l’ASSE qui se montre le plus dangereux en cette première mi-temps. À la 21e sur un centre, Diony reprend de la tête, heureusement Lopes est à la parade. La minute suivante, Diony est cette fois contré par Rafael… et que dire de la 26e min. où sur un nouveau centre, Lopes sauve son équipe devant Debuchy. Les individualités lyonnaises ne font pas la différence, Ruffier peut être serein sur sa ligne, surtout que l’ASSE continue à prendre l’ascendant. 34e min, sur un nouveau centre, Khazri passe devant Mendy et est tout près de reprendre le ballon. L’OL, déjà en difficulté sur les coups de pied arrêtés, recule et a de plus en plus de mal à conserver le ballon. Au retour des vestiaires, l’OL peut s’estimer heureux de revenir à la pause sur un score nul et vierge.

Ressentant une petite douleur Fekir est remplacé par Cornet ce qui n’empêche pas l’OL de reprendre le match à son compte. À la 47e, Dembélé est enfin trouvé. Légèrement décalé sur la gauche, sa frappe n’inquiète pas Ruffier mais au moins c’est une action. Nos gones sont revenus avec d’autres intentions en seconde période et cela se ressent dans le jeu. Memphis se place bien entre les lignes ; Rafael et surtout Mendy prennent enfin leur couloir. Grâce à leurs montées, ils étirent la défense adverse et obligent le bloc stéphanois à défendre bas. Mendy multiplie les centres et les corners s’accumulent pour l’OL. Le danger s’installe sur la cage de Ruffier même si un pied ou une jambe empêche l’OL de réellement solliciter le gardien des Verts. Et sur un nouveau corner tiré par Memphis à la 62e min, Denayer vient au premier poteau couper parfaitement la trajectoire du ballon, Ruffier ne peut que constater les dégâts. 1-0 pour l’OL. À la 68e, Aouar de la tête ne trouve hélas pas le cadre. L’OL semble maîtriser son sujet et semble sur le point de doubler la marque lorsque Rafael se décide à tenter un tacle les deux pieds décollés du sol. Le geste est plus maladroit que méchant mais l’arbitre s’en moque et sort le rouge. Alors que l’OL semblait serein, il est réduit à 10 et relance son adversaire. Sur le coup franc qui suit, Kolodziejczak ne peut reprendre correctement un ballon qui navigue dans la surface. Ouf !

Genesio est contraint de changer son fusil d’épaule, il sort Dembélé et fait rentrer Tousart. L’OL bascule en 4-4-1 avec le seul Memphis en pointe et Marçal se décalant à gauche pour retrouver son poste de latéral. Il reste 20 minutes à jouer et l’OL va devoir tenir. Surtout que Gasset, a contrario, se décide à faire rentrer un nouvel attaquant en la personne de Béric. Pourtant, pendant dix minutes, l’OL apparaît encore assez bien maîtriser son sujet. Le bloc est bien en place et malgré l’infériorité numérique ne laisse que peu d’espaces à l’adversaire. L’ASSE a toutes les peines du monde à s’approcher des buts de Lopes et à la 81e sur un bon ballon récupéré par Tousart, Aouar croise un peu trop sa frappe, Cornet se jette au second poteau mais ne peut reprendre correctement le ballon, celui-ci file dans le petit filet… extérieur. Toujours 1-0 pour l’OL, il reste un peu plus de dix minutes à jouer, et paradoxalement, cette action sonne le réveil des Verts. En quelques minutes, une avalanche d’occasions se déverse sur les cages de Lopes. Sur deux centres en retrait, Tousart et Marçal interviennent au dernier moment pour empêcher leur vis-à-vis de reprendre le ballon dans de bonnes conditions. Cabella sollicite encore Lopes sur des frappes (84e et 87e), mais le gardien de l’OL se révèle une nouvelle fois impérial. Le navire tangue devant les assauts stéphanois, mais il tient bon !

pub

Quel soulagement au coup de sifflet final. L’OL peut fêter sa victoire avec ses supporters. L’OL confirme sa suprématie régionale et fait, qui plus est, une belle opération au classement en attendant les rencontres du week-end…

SONDAGE

Sur une échelle de 0 à 10, notez la prestation des Gones dans ce 117ème Derby de l'histoire. Utilisez la jauge ci-dessous pour donner votre note !

  • Note : (2 Votes) 5.4
Partager

À propos de l'auteur

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :