[EAG 2-4 OL] Victoire malgré tout…

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après le nul contre Hoffenheim qui faisait suite à celui concédé face à Bordeaux, l’OL se devait de retrouver le chemin de la victoire. C’est chose faite avec un score sans appel de 4-2 au Roudourou. Par contre pour la manière il faudra encore repasser…

Genesio a reconduit son 3-5-2 de mercredi dernier, une composition qui doit permettre d’assurer une bonne assise dans l’axe avec 3 milieux devant 3 défenseurs centraux. Dans ce système, les latéraux Têté et Mendy sont essentiels puisqu’ils doivent coulisser rapidement dès la récupération du ballon afin d’offrir des solutions au porteur du ballon… Surtout qu’en l’absence de Fekir, l’OL ne peut se reposer sur lui.

À l’entame, Guingamp tente de jouer haut pour gêner la relance lyonnaise et ça marche. Le bloc lyonnais coulisse mal et l’OL recule. L’équipe joue à plat, ne parvenant pas à trouver des espaces dans les intervalles, encore moins à créer du danger. Le jeu est trop stéréotypé, trop statique sans réelle imagination. Il faut attendre la 11e min. pour voir Tousart réussir à se mettre en position de frappe… mais son tir à 25 m. passe assez loin des cages adverses. À force de déjouer, on s’expose et sur un centre Thuram s’impose dans la surface de réparation lyonnaise pour tromper de la tête Lopes. Guingamp mène 1-0. L’OL se doit de réagir. Mais aucun changement n’est constaté, aucune réaction d’orgueil remarquée. Le jeu reste tout aussi inefficace et stérile. Les attaquants ne sont pas trouvés, il y a trop d’espaces entre les lignes. Et quand Dembélé ou Memphis touche le ballon, c’est presque toujours dos au but, très loin des buts adverses. Aucun jeu sur les côtés n’est proposé pour essayer d’étirer la défense de Guingamp, les attaques s’encastrent dans l’axe. Têté et Mendy jouent trop bas, ils sont positionnés au niveau des milieux défensifs et n’apportent de ce fait aucune profondeur au jeu. Il faudra attendre la 30e min pour voir un enchaînement digne de ce nom, conclut par une frappe de Dembélé… la seule frappe cadrée de la première mi-temps pour l’OL. Affligeant ! Symbole de l’impuissance offensive, Memphis, n’ayant aucune solution dans la profondeur ou sur les côtés, force une frappe à 30 m qui s’envole au-dessus des cages. L’OL ne semble pas sur le point de revenir à la marque.

Pour la seconde période, on attend tout autre chose de la part de nos Lyonnais. Et s’il y a plus d’envie et de mouvements, le jeu de l’OL reste encore très décousu au retour des vestiaires. Le déchet technique est toujours là mais au moins, les joueurs essaient, c’est déjà ça ! Pour faire la décision, Genesio sort N’Dombélé, assez transparent depuis une heure, pour faire rentrer Terrier. Adoptant un système plus offensif avec un Têté presque au niveau des attaquants, l’OL réussit à étirer la défense guingampaise et les Lyonnais trouvent enfin des espaces dans l’axe. Le talent individuel fait le reste. À la 62e, Aouar, sur un appel en profondeur, est trouvé par Memphis, le milieu lyonnais ne rate pas l’occasion. L’OL égalise. Ouf ! Guingamp est rapidement débordé par des Lyonnais utilisant enfin la latéralité du terrain. À la 64e, Têté centre pour Dembélé bien seul dans la surface, malheureusement sa tête est facilement stoppée. Ce n’est que partie remise. Aouar décale un Memphis qui ne tremble pas pour inscrire le deuxième but lyonnais (67e). En moins de 5 minutes, l’OL a renversé la vapeur et creuse même la marque sur un coup franc magnifiquement tiré par Memphis à la 73e. Assommés, les Guingampais accusent le coup. Mais avec cet OL, il faut s’attendre à tout… même à une main dans la surface de Morel pour permettre à Thuram d’inscrire sur penalty son second but du match (79e). Le match est de nouveau relancé et les supporters peuvent se poser quelques questions. Tout le monde a encore en tête le scénario de mercredi. Heureusement, à peine rentré en jeu, Cornet se trouve à la réception d’un bon centre de l’inévitable Memphis pour clore définitivement la rencontre à la 83e. 4-2 pour l’OL.

Sans être une nouvelle fois brillant dans le jeu, l’OL a pu encore s’appuyer sur le talent individuel de ses joueurs pour faire la décision. Memphis, aidé par un percutant Aouar, aura réussi à renverser un match bien mal engagé pour nos Lyonnais. L’OL conforte sa 4e place avant de jouer dans moins de deux semaines un match que tous les supporters attendent avec impatience et pour lequel, ils ne seront pas aussi indulgents en cas de contre-performance.

Photo en Une : Capture d’écran Canal+.

SONDAGE

Sur une échelle de 0 à 10, notez ci-dessous la prestation des Gones face à Guingamp !

  • Note : (4 Votes) 3.5
Partager

À propos de l'auteur

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :