[Interview] Florent Malouda « Je suis toujours très ému quand je reviens à Lyon »

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Au Nissan Football Lab de Lyon, on a eu l’occasion d’échanger avec Florent Malouda, légende du club et quadruple Champion de France avec l’OL entre 2004 et 2007. Vainqueur de la Champions League avec Chelsea en 2012, il revient pour nous en toute simplicité sur son actualité et ses souvenirs de ses années OL. Interview

Qu’est-ce que tu deviens ?
Depuis mon retour en Europe, j’ai joué la saison dernière au Luxembourg et je suis désormais en train de préparer mon après-carrière. J’entretiens surtout la flamme et la motivation pour mon futur où je vais devoir faire un choix. J’ai plusieurs pistes, j’ai intégré un processus de formation qui va me servir pour après. Je vais m’orienter soit vers du management, du coaching ou alors intégrer un projet club avec une Institution. C’est pour cela d’ailleurs que j’ai accepté la proposition de l’UEFA de devenir ambassadeur. J’ai accumulé beaucoup d’expériences sur plusieurs continents et dans plusieurs clubs, mon ambition est vraiment aujourd’hui de me structurer, de me former pour revenir au très haut-niveau car c’est avant tout ce qui me plaît. Ça me fait très plaisir de revenir à Lyon, je suis toujours très ému quand je reviens ici, je m’y sens bien. Lyon a été aussi un tremplin pour ma carrière internationale. Ça me fait quelque chose de revenir avec ce fameux trophée qu’on a essayé de gagner avec l’OL et que j’ai gagné à Chelsea.

Florent Malouda Lyon

Florent Malouda et la Champions League au Nissan Football Lab de Lyon (Crédits photo : Nissan Football Lab).

Quels sont tes plus beaux souvenirs avec l’OL ?
Tous les titres de Champion qu’on a gagné ! C’est une aventure humaine extraordinaire, beaucoup de travail et d’efforts récompensés par ces trophées avec l’impression d’avoir écrit l’histoire du club et d’avoir contribué à prolonger ce qui avait déjà été mis en place. Je retiens la consécration, le fait d’être titré, de célébrer ensemble, les semaines à Saint-Trop’, les amitiés entre joueurs et avec le staff, les relations avec les supporters, etc. Je me souviens quand on passait dans le local des Bad Gones avec tous ces moments d’échanges, c’est des très beaux souvenirs pour moi.

À l’inverse, quel est ton plus mauvais souvenir ici à Lyon ?
C’était forcément les éliminations en Champions League… L’élimination contre le PSV Eindhoven, contre le Milan AC, c’était vraiment des moments douloureux et de grosses déceptions. Ces moments ont servi par la suite en terme de motivation mais sur le coup, c’était très dur à digérer. Mais il fallait continuer à se remettre au travail.

As-tu gardé des contacts avec le club ?
Oui bien-sûr. On a une relation particulière avec le club, je suis toujours le bienvenu et je passe de temps en temps, malheureusement trop rarement, mais les portes sont ouvertes et le président Jean-Michel Aulas est toujours disponible. On s’apprécie mutuellement et on se croise souvent. Je l’ai aperçu à la Coupe du Monde et aux “The Best FIFA Football Awards™”. Il sait que je suis très reconnaissant. J’ai aussi beaucoup d’anciens partenaires qui sont reconvertis dans le club et je passe de temps en temps les voir. C’est des amitiés fortes et un amour pour le club. On est un famille, on a des liens extra-sportifs qu’on a forgés pendant cette époque-là et qui vont demeurer.

Quand je joue sur Playstation, je prends tout le temps l’Olympique Lyonnais

Est-ce que tu suis l’actualité du club ?
Oui beaucoup ! D’ailleurs, ça surprend beaucoup les gens mais quand je joue sur Playstation, je prends tout le temps l’Olympique Lyonnais. J’ai suivi l’évolution du projet du club avec la construction du nouveau stade et des structures, c’est magnifique. Après j’ai des amis dans la nouvelle génération, notamment Maxwel Cornet ou Bertrand Traoré que j’ai connu à Chelsea, ça m’a fait plaisir quand il a signé à l’OL. J’aime bien les regarder jouer. C’est vrai que parfois c’est un peu dur au niveau des résultats. Mais dans la victoire comme dans la défaite, je suis fier de ce qu’ils font. Je suis solidaire de ce qui est fait et quoi qu’il arrive, je ne retourne pas ma veste et j’ai toujours mon petit maillot OL chez moi.

Un grand merci à Florent Malouda pour son temps 🙂

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Partager

À propos de l'auteur

Coeur de Gone est un blog dédié aux supporters lyonnais. Retrouvez-nous également sur nos réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :