Ce mercredi, à 19h00, l’Olympique Lyonnais se déplace sur la pelouse du stade Gaston Gérard, pour y affronter le Dijon FCO, dans le cadre de la septième journée de Ligue 1. Trois jours après avoir battu Marseille (4-2), une routine depuis plusieurs années, les Gones doivent continuer sur leur belle dynamique, pour prendre des points et remonter au classement. En face, Dijon est à égalité de points avec l’OL, mais reste sur trois matchs sans victoire, dont deux défaites à domicile.

En une semaine, tout a changé. Mercredi dernier, l’OL se déplaçait à Manchester City des doutes pleins la tête. 7 points sur 15 en championnat, des points perdus face aux “petits” de Ligue 1, des contenus de matchs approximatifs, un environnement difficile… Rien n’allait du côté de l’Olympique Lyonnais. Et l’OL est soudainement redevenu l’OL, capable du meilleur comme du pire. Le pire, on pense l’avoir déjà vu, en août notamment. Et le meilleur, Manchester City et l’Olympique de Marseille en ont fait les frais. En cinq jours, les Lyonnais se sont imposés chez le champion d’Angleterre (2-1), en Ligue des Champions, et ont tranquillement bousculé les Marseillais, pour le choc de la Ligue 1 (4-2). Bien parti en Champions League, replacé en championnat, l’OL semble avoir véritablement lancé sa saison ces derniers jours. Mais l’équilibre semble fragile, attention à ne pas rechuter…

Car le plus dur arrive sans doute. Les reproches faits à l’OL cet été sont les mêmes que ceux de la saison dernière : forts comme les forts, faibles contre les faibles. La saison dernière déjà, les Gones s’étaient imposés comme Paris, Marseille ou encore Monaco. Cette saison rebelote avec l’OM, même si la victoire à City relève, elle, d’un niveau encore supérieur. Alors, l’OL a-t-il vraiment changé ? Le déclic a-t-il vraiment eu lieu ? Bruno Genesio a-t-il vraiment réussi à transformer son équipe ? C’est lors de confrontations face aux équipes moins ambitieuses du championnat que l’on aura la réponse. Et l’entraîneur lyonnais en est bien conscient, “c’est sur ce genre de matchs qu’on a du mal”, prévient-il.

En effet, depuis plus de deux ans, l’OL a énormément de mal face aux équipes au bloc bas, regroupées derrière, et qui obligent les Lyonnais à faire le jeu. Ce genre de rencontres donne souvent lieu à des possessions lyonnaises stériles, un jeu passant de l’aile droite à l’aile gauche en revenant par la défense, le fameux jeu en “U”, sans jamais prendre de vitesse la défense adverse. Ces matchs, l’OL en a connu beaucoup, trop sans doute. Par moment, les Gones s’en sortent, souvent grâce à un exploit individuel. Mais régulièrement, l’OL perd des points, ce qui a valu au club, la saison dernière, une fin très stressante. Cette année, le match perdu à Reims (1-0) est la parfaite illustration des maux de l’OL. Et si le problème est identifié de longue date, Bruno Genesio peine à trouver la solution.

Mais le DFCO n’est pas réputé pour être une équipe défensive, mais plutôt une équipe joueuse. Et cela a souvent donné lieu à des matchs spectaculaires. Depuis la remontée de Dijon dans l’élite, les rencontres entre Lyonnais et Dijonnais, où que se déroule le match, voient en moyenne 6.25 buts par rencontre ! Il y a minimum 6 buts inscrits lors de chaque rencontre entre les deux clubs sur les deux dernières saisons. Dernier exemple en date, en avril dernier, l’OL s’est imposé 4 buts à 2 en Bourgogne, quand le DFCO était venu faire 3-3 au Groupama Stadium.

Mais pour marquer des buts, du côté de l’OL, il ne faudra pas compter sur Nabil Fekir. Touché à une cheville ce week-end, le capitaine lyonnais est forfait pour ce match, tout comme Maxwel Cornet, très bon à Manchester, et Ferland Mendy, indéboulonnable depuis le début de saison. Font leur retour dans le groupe Kenny Tete et Jordan Ferri, au placard ces dernières semaines, tout comme Fernando Marçal, remis de sa blessure au mollet. On note également la présence de Lenny Pintor, dans un groupe de 19 joueurs.

Ne pas tout gâcher ! Après une très belle semaine ponctuée par deux victoires, l’OL ne doit pas rechuter afin de poursuivre cette belle dynamique et continuer sa remontée au classement. Des changements auront lieu dans le 11 de départ de Genesio, mais la logique doit rester la même : avec sérieux et application, les Gones reviendront de Dijon avec les 3 points. L’état d’esprit de City et de l’Olympico doit régner sur Gaston Gérard. Allez l’OL !

En partenariat avec RFM Rhône-Alpes 📻, on t'offre tes 2 places pour le match OL 🆚 FC Nantes 🎟🎟 Pour participer au…

Publiée par Coeur de Gone sur Lundi 24 septembre 2018

Idèr Nabili

Idèr Nabili

Supporter lyonnais et rédacteur pour coeur-de-gone.fr

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :