Le Groupama Stadium, l’atout de l’OL

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Cette saison encore, l’OL a pu bénéficier d’un soutien total de son public, même dans les moments les plus difficiles. Pour sa deuxième année complète d’exploitation, le Groupama Stadium a de nouveau pu vivre des moments forts, des affiches, toutes remportées par les Lyonnais contre les autres membres du Top 4, mais aussi des désillusions, comme la défaite éliminatoire face à Moscou, en Ligue Europa. Avant de retrouver la Ligue des Champions en septembre prochain, retour sur une saison de souvenirs du côté de Décines.

Lyon-Monaco, 13 octobre 2017. 43 295 spectateurs. 9e journée de Ligue 1.
C’est le premier événement marquant de la saison pour l’OL. Huitièmes du classement à trois points du podium et six de leurs adversaires du soir, les Lyonnais n’ont d’autre choix que de s’imposer face à Monaco pour rester dans les pattes du champion de France 2017. Mariano Diaz lance parfaitement la rencontre en reprenant, au second poteau, un centre de Nabil Fekir. Malgré l’égalisation monégasque quelques minutes plus tard, le capitaine Lyonnais redonnera l’avantage à son équipe, bien servi par Ferland Mendy au point de penalty. La joie sera tout aussi courte, puisqu’Adama Traoré égalisera pour Monaco une dizaine de minutes plus tard. Et alors qu’on se dirige vers un score de parité qui ne permettrait pas à l’OL de remonter au classement, Nabil Fekir, à la 95e minute, délivre tout un stade en inscrivant un sublime coup-franc. L’Olympique Lyonnais s’impose 3 buts à 2 face à Monaco, et remonte, au soir de la 9e journée, à la 6e place.

Lyon-Marseille, 17 décembre 2017. 57 206 spectateurs. 18e journée de Ligue 1.
Un soir d’anniversaire au Groupama Stadium. Pas celui du stade, qui fêtera sa 2e bougie quelques semaines plus tard, mais celui des Bad Gones, plus grand groupe de supporters de l’OL. Le Virage Nord fête ses 30 ans, et sur le plan sportif, la réception de Marseille sonne comme un tournant de la saison. Avant cette 18e journée, l’OL, l’ASM et l’OM sont à égalité parfaite au classement : 35 points chacun. Monaco, qui jouait deux jours plus tôt, s’est imposé. Malheur donc au vaincu de cet Olympico. Porté par tout un stade, l’OL démarre fort sa rencontre, et ouvre le score grâce à son capitaine, Nabil Fekir, sur coup-franc, après une erreur de main de Mandanda. En seconde période, dès le retour des vestiaires, c’est Mariano Diaz qui fait le break. Sans briller, l’Olympique Lyonnais s’impose 2 buts à 0 face à celui de Marseille, et reste sur le podium à l’issue de la 18e journée.

Lyon-Paris, 21 janvier 2018. 57 582 spectateurs. 22e journée de Ligue 1.
Deuxième de Ligue 1 avec un point d’avance sur Marseille et deux sur Monaco, l’OL reçoit le leader et futur champion, le Paris Saint-Germain. L’OM s’est imposé à Caen et l’ASM contre Metz ; au coup d’envoi d’OL-PSG, les Lyonnais sont quatrièmes de Ligue 1. L’OL démarre fort la rencontre et Nabil Fekir, comme à son habitude, inscrit un coup-franc magistral en pleine lucarne, dès la deuxième minute, en profitant d’un mauvais placement d’Alphonse Aréola. L’OL est sérieux mais ne fait pas le break, et le PSG en profite pour égaliser juste avant la mi-temps, par l’intermédiaire de Kurzawa. A l’heure de jeu, Paris est réduit à 10, mais l’OL ne se livre pas assez pour tenter de marquer le but vainqueur…jusqu’à l’entrée de Memphis et sa frappe en pleine lucarne à la 95e minute. Le Groupama Stadium explose, l’Olympique Lyonnais s’impose 2 buts à 1 face au Paris Saint-Germain et reprend la 2e place du classement.

Lyon-Saint Etienne, 25 février 2018. 58 069 spectateurs. 27e journée de Ligue 1.
Quatrièmes du championnat à six points du podium, les Gones n’avancent plus depuis la réception de Paris. La venue de leurs meilleurs ennemis, l’AS Saint-Etienne, est le moment idéal pour se relancer. Dans un stade qui bat son record d’affluence, l’OL démarre parfaitement le match grâce à Mariano Diaz, qui trompe Ruffier après un superbe enchaînement contrôle orienté puis frappe du gauche. L’OL mène 1-0 puis, comme à son habitude, se relâche. Mais Gorgelin, remplaçant de Lopes, blessé, n’a pas beaucoup de travail. La fin de match est difficile pour l’OL, qui perd son capitaine Nabil Fekir, blessé au genou. Dans le temps additionnel, Mathieu Debuchy égalise pour les Verts. Score final 1 but partout entre l’OL et l’ASSE. Un derby qui, contrairement au match aller, ne restera pas dans les mémoires. Grâce à la lourde défaite marseillaise au Parc des Princes quelques heures plus tard, l’OL pointera à 5 points du podium, au soir de la 27e journée.

Lyon-Nice, 19 mai 2018. 56 953 spectateurs. 38e journée de Ligue 1.
Pour cette dernière rencontre de la saison, l’OL joue son avenir européen, et a son destin entre les mains. En cas de victoire, l’OL finira sur le podium, et jouera la Ligue des Champions. Tout autre résultat condamnait l’OL à finir quatrième et à disputer la Ligue Europa. Les Lyonnais démarrent bien la rencontre mais c’est Nice, en contre, qui ouvre le score par Pléa, bien lancé par Balotelli. A 45 minutes du terme de la saison, l’OL est hors du podium, et doit marquer deux buts sans en prendre. La seconde période démarre fort, avec l’égalisation de Memphis dès la 48e minute de jeu. Ce même Memphis Depay, qui marquera le deuxième but lyonnais sur coup-franc, puis signera le coup du chapeau, à quelques minutes du terme de la rencontre. L’OL s’offre une dernière frayeur avec la réduction du score de Pléa, mais s’imposera finalement 3 buts à 2. La troisième place est assurée, et la Ligue des Champions retrouvée.

La Coupe d’Europe.
C’est le plus gros point noir de la saison lyonnaise, et on ne l’oubliera pas. Engagé dès le mois de septembre en Ligue Europa, l’OL finit deuxième de sa poule, derrière l’Atalanta, que les Gones n’ont pas su battre à domicile (1-1), au contraire d’Everton (3-0) et de Limassol (4-0). En seizièmes de finale, l’OL accueille Villarreal, au match aller, et fait déjà la différence (3-1). Mais c’est bien en huitième de finale que l’impensable se produit avec l’élimination face au CSKA Moscou après une défaite au Groupama Stadium (2-3), malgré une victoire au match aller. On ne peut évidemment pas associer Ligue Europa et Groupama Stadium sans parler de la finale. Un cauchemar pour les Lyonnais, qui ont vu l’OM s’y qualifier. Heureusement, c’est l’Atletico Madrid qui l’a largement emporté (3-0).

Les statistiques de la saison au Groupama Stadium.

  • L’OL est la quatrième meilleure équipe de Ligue 1 à domicile, avec 41 points pris (12 victoires, 5 nuls, 2 défaites).
  • L’OL est la quatrième meilleure attaque de Ligue 1 à domicile, avec 38 buts inscrits.
  • L’OL est la troisième meilleure défense de Ligue 1 à domicile, avec 18 buts encaissés.
  • L’OL est la troisième meilleure affluence de Ligue 1 cette saison, avec 46 005 spectateurs de moyenne. C’est près de 7 000 de plus que la saison dernière.
  • L’OL a perdu 3 matchs à domicile cette saison, toutes compétitions confondues (Lille, Rennes, CSKA Moscou).

Au-delà de l’aspect économique, le Groupama Stadium fait grandir l’OL sur un plan sportif. L’OL a battu toutes les grosses écuries du championnat dans son enceinte. Les Lyonnais peuvent aussi se féliciter d’avoir toujours eu le public derrière eux, malgré plusieurs moments difficiles cette saison. Pour sa deuxième année complète d’exploitation, le Groupama Stadium permet à l’OL de réaliser la meilleure affluence moyenne de son histoire, en plus de la meilleure affluence pour un match de l’OL à domicile, réalisée lors du derby. Le formidable outil vivra en septembre son quatrième match de Ligue des Champions. En attendant de voir, le plus vite possible, des trophées portés par les Lyonnais…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Partager

À propos de l'auteur

Supporter lyonnais et rédacteur pour coeur-de-gone.fr

Un commentaire

  1. Une saison a marqué d’une pierre blanche.Bravo à Genesio et à son staffe aux joueurs sans oublier Mr AULAS qui a fait de ce club un des meilleurs clubs en Europe.

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :