[OL 1-0 SMC] Enfin une victoire en championnat !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après 6 matchs en championnat sans victoire, l’OL a enfin renoué avec le succès ce dimanche. À la 58e minute, sur un centre, Crivelli prend le dessus sur Morel, Lopes et le poteau sauve l’OL. Une minute plus tard, Lopes s’interpose sur une nouvelle opportunité Caennaise. C’est le tournant du match, diront certains car cette double occasion réveillera nos Lyonnais. 5 minutes plus tard, sur un centre dévié, Traoré ne rate pas l’opportunité d’inscrire le seul but du match. On joue la 63ème minute et l’OL vient enfin de forcer le coffre-fort caennais.

Mais la victoire fut longue à se dessiner. L’OL est loin d’être sorti de ses difficultés. Au début de rencontre, des Caennais repliés en défense attendent le contre. Ils peuvent d’ailleurs l’attendre sereinement vue la stérilité des attaques adverses. En cause, une circulation du ballon trop lente, un manque de percussion et une non-utilisation des côtés pendant toute la première période. Il faut attendre la 30ème minute pour voir le premier relais entre Rafael et Traoré, aboutissant à un centre dangereux devant la cage de Vercoutre… et même la 40ème, pour voir la paire Maolida – Mendy faire de même. L’OL n’y arrive toujours pas sur les attaques placées surtout en l’absence de Fekir ou à un degré moindre d’Aouar. Sans la qualité de passe de l’un ou de l’autre, l’OL ne peut se reposer que sur un exploit individuel. Mais, que ce soit Traoré, Maolida ou Mariano, les attaquants Lyonnais ne semblent pas dans un grand jour. Peu mobiles, peu percutants balle au pied, ils ne parviennent pas à déstabiliser l’arrière-garde caennaise. Emblématique, l’OL ne réussit qu’à tirer deux fois aux cages lors de la première demi-heure. La première et seule véritable occasion sera l’oeuvre de Maolida à la 34ème minute, un bilan bien trop maigre pour une équipe qui vise le podium. D’autant plus que défensivement, avec les relances approximatives de Morel, l’équipe n’est pas à l’abri.

Au retour des vestiaires, coup sur coup, l’OL se procure deux grosses occasions. Mendy, à la 47ème, repique dans l’axe et frappe sur le poteau caennais. Deux minutes plus tard, c’est Mariano qui est tout prêt d’ouvrir le score. Les Lyonnais mettent enfin du rythme et de l’envie… mais cela ne dure pas ! L’OL retombe dans ses travers, ça ronronne ! Il faudra attendre l’heure de jeu pour que le match s’emballe réellement. Mendy dans son couloir prend le dessus. En prenant appui sur Maolida, il réussit à créer des décalages et, par ses centres, à se procurer des occasions (6 tirs en moins de 10 min !). Obligé de jouer un peu plus haut pour revenir, Caen laisse de plus en plus d’espaces dans son dos. N’étant plus confronté à une défense repliée, l’OL retrouve des couleurs et sur des contres, Mariano, Memphis et autres sont tout prêt de “tuer” le match. Manque de réussite, manque de concentration, manque de fraîcheur physique, quelle qu’en soit la raison, les Lyonnais ne creusent pas l’écart. Lors des dernières minutes du match, il n’est toujours pas à l’abri. Heureusement, Caen n’est pas St-Etienne, l’OL s’en sort avec les 3 points. C’est bien là l’essentiel : renouer avec la victoire en championnat.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Partager

À propos de l'auteur

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :