Ce jeudi, à 21h00, l’Olympique Lyonnais se déplace au Stade Michel d’Ornano, pour y affronter le Stade Malherbe de Caen, dans le cadre des quarts de finale de la Coupe de France. À la peine en Ligue 1, encore loin du but en Ligue Europa, les Lyonnais ne doivent pas laisser passer une occasion en or, celle d’être en demi-finale d’une compétition nationale. Pour un club qui n’a plus gagné de trophée depuis 2012, une élimination à Caen, à deux marches de la finale, ferait tâche…

Pour l’OL, le mois de février est fini, et il s’est ponctué par…0 victoire en Ligue 1 ce mois-ci ! Les Gones n’ont en effet plus gagné le moindre match de championnat depuis le 21 janvier dernier, face au Paris Saint-Germain. Conséquences, l’OL est loin du podium (5 points), et lâché pour la deuxième place (7 points), alors qu’il reste 11 matchs à jouer. Si la course à la Ligue des Champions n’est pas définitivement perdue pour l’OL, la probabilité de remonter sur le podium s’amincit au fil des semaines, et les dernières émotions possibles cette saison se situent sans doute dans les deux autres compétitions restantes. En Ligue Europa, l’OL affrontera le CSKA Moscou, en huitième de finale. Mais ça, on a une semaine avant d’y penser. Place à la Coupe de France, qui fuit l’OL depuis 2012…

Malgré un tirage difficile depuis le début de la compétition, avec 100% de matchs à l’extérieur, et 100% de clubs professionnels affrontés, l’OL s’est toujours qualifié. Désormais en quart de finale, les hommes de Génésio ne doivent plus se cacher pour afficher leurs ambitions dans cette compétition. Evidemment, une perspective de finale serait liée à un tirage abordable en demi-finale. Jouer le PSG au Parc des Princes serait sans doute gage d’élimination, quoi qu’en 2012, l’OL avait sorti le PSG en quart de finale… Sauf qu’avant de penser à la demi-finale, il y a un quart à jouer. Et pour le coup, le destin est totalement entre les pieds des Lyonnais. À Caen, que l’OL a battu en championnat, en Normandie, les Gones ont une opportunité inédite depuis 6 ans : faire partie des 4 dernières équipes d’une compétition nationale. Il ne faudra pas se saborder…

Quatre jours après un derby lamentable (1-1), l’OL a l’occasion de se racheter (un tout petit peu). L’opportunité est belle, l’enjeu est grand, l’espoir de trophée toujours réel. Au moment du coup d’envoi de la rencontre, Caennais et Lyonnais sauront qui ils rencontreront en cas de qualification, le tirage au sort des demies-finale ayant lieu ce jeudi, un peu après 20h. Nul doute qu’un tirage face aux Herbiers ou contre le vainqueur de Chambly-Strasbourg laisserait peu de place à l’échec ; dans ce cas, ne pas être au Stade de France le 8 mai prochain serait une véritable désillusion. Un tirage face au vainqueur du pseudo classico Paris-Marseille, surtout si le match est à l’extérieur, réduirait, par contre, les espoirs lyonnais. Mais après avoir battu Monaco à Louis II, après avoir éliminé Nancy et Montpellier, l’OL n’a pas le droit de ne pas viser plus loin. L’armoire à trophée de l’Olympique Lyonnais a besoin de fraîcheur, la Coupe de France est sans doute le meilleur moyen de fêter une coupe à Lyon en mai prochain… À 180 minutes du Stade de France, et dans une année 2018 bien difficile pour Génésio et l’OL, l’erreur n’est plus permise…

Idèr Nabili

Idèr Nabili

Supporter lyonnais et rédacteur pour coeur-de-gone.fr

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :