[OL-SCO] Social Club avec La Dalle Angevine

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ce week-end, la Ligue 1 reprend ses droits avec la phase retour de la saison 2017-2018. À cette occasion, les Lyonnais accueillent le SCO d’Angers dimanche à 17h. Après avoir interviewé Cisco du site SCO1919.com au match aller, on a interrogé l’équipe de l’association La Dalle Angevine. Interview…

Pouvez-vous nous présenter LaDalleAngevine.com, et plus globalement votre association ?
Bonjour, merci déjà à Cœur de Gone pour l’invitation ! Tout est parti de cette expression lancée en 2012 par Olivier Auriac, ancien capitaine du SCO. Beaucoup de sportifs, clubs, médias, supporters se sont naturellement appropriés #LaDalleAngevine. Aujourd’hui, c’est une devise, une force pour tout le sport angevin. Elle fédère toutes les disciplines. De nombreux clubs l’affichent sur leurs maillots, une manière de prévenir : “On est d’Angers et on ne lâchera rien”. #LaDalleAngevine, c’est aussi une association qui parle du sport local via un site et les réseaux sociaux, et qui finance également par du mécénat des projets sportifs angevins.

Quelles ont été vos réussites en 2017 et quels sont vos projets pour 2018 ?
En 2017, l’association a organisé la première édition de son appel à projets sportifs. Nous avons reçu 28 candidatures de clubs, assos, sportifs individuels… Et le jury a désigné 5 lauréats qui bénéficient cette saison d’un accompagnement financier et médiatique. C’est une étape importante car dès la création de l’asso il y a bientôt 2 ans, Olivier Auriac et Charles Diers (2 anciens joueurs du SCO aujourd’hui président et vice-président) souhaitaient vraiment aider des beaux projets locaux qui portent souvent d’autres choses que la simple pratique du sport. Cet appel à projets est destiné à être annuel donc nous allons remettre ça en 2018.

Votre association a aujourd’hui une légitimité importante, le monde sportif doit aussi porter des valeurs pour la jeunesse qui suit le sport, mais on imagine qu’il a fallu un peu de temps pour trouver votre place. Comment la création de l’association et les premiers mois se sont passés ? Comment continuer de faire grandir l’association ?
L’association est encore jeune et la légitimité s’acquiert sur la durée. On essaie avec tous les bénévoles de rester portés par l’enthousiasme de départ et de toujours répondre à la vocation de l’asso qui est d’aider et de promouvoir le sport local. Quant aux premiers mois, tout a été facilité par les supers retours des différents acteurs du sport angevin. Tous ont été réceptifs au projet, et se sont engagés à nos côtés chacun à sa manière.

Parlons sportif, parlons SCO, avec tout d’abord une actualité toute chaude, puisque votre club vient de sortir de la Coupe de la Ligue en 1/4 contre Montpellier (0-1), on imagine votre déception à 2 matchs d’une finale historique ?…
C’est sûr que tout le monde est déçu. 2 matchs de Coupe en 4 jours pour démarrer l’année, 2 fois à domicile, c’est dur de perdre les 2… Cette saison, c’est compliqué à domicile.

…Une finale historique que vous aviez vécu la saison dernière, au Stade de France, en Coupe de France, avec une défaite face à Paris concédée à cause d’un csc à la dernière minute (0-1), racontez-nous ce parcours incroyable ?
Des parcours comme ça, ça n’arrive pas tous les ans. D’autant qu’il y a eu 3 matchs contre des Ligue 1 sur les 5 tours avant d’arriver en finale. On retient la demi-finale à domicile face à Guingamp avec une fin de match folle. Ça nous a permis de vivre des supers émotions à l’occasion de la finale et de toute sa préparation. Le départ du bus des joueurs du centre d’entraînement par exemple, un moment incroyable. Le coach avait demandé aux supporters de venir en nombre pour donner de la force à l’équipe. On a perdu cette finale mais de très peu, et l’équipe a montré qui elle était.

Moins glorieuse, cette fois, la situation en championnat. Le SCO est 19e de Ligue 1, avec 18 points. Même si c’est très serré en bas de tableau, c’est sans doute une situation crispante. Comment s’est passée la première partie de saison ? Comment le SCO peut-il se sauver ?
Nous n’avons gagné qu’un seul match à domicile sur la première partie de saison, il faut certainement aller chercher là les quelques points qui nous manquent pour être un peu plus tranquilles. Après, on est programmés pour batailler jusqu’au bout pour le maintien, il n’y a pas de surprise. Comment se sauver ? En gardant les valeurs originelles du club, en ayant la Dalle à chaque minute. Sur ce qui se passe sur le terrain, on aime le foot surtout pour le jeu et on observe, on est attentif à tout. Mais là dessus, confiance au coach et au staff pour trouver les solutions.

Paradoxalement, le SCO réussit plutôt bien lorsqu’il se déplace puisque c’est la 8ème meilleure équipe à l’extérieur jusqu’à présent. Vous avez fait match nul à Marseille (1-1), à Nice (2-2), à St Etienne (1-1), à Strasbourg (2-2), subit une très courte défaite à Monaco (1-0), dans quel état d’esprit vous déplacez-vous à Lyon ?
On a besoin de voir un gros match de Dalleux de nos gars.

Lors du match aller, le SCO et l’OL ont fait match nul (3-3) alors que l’OL menait de deux buts, avant de finir le match à 10 suite au rouge injustifié de Marcelo, comment avez-vous vécu ce match aller ?
Revenir après avoir été menés de 2 buts, c’est ça #LaDalleAngevine ! Et le 4-3 n’était pas très loin…

Vous êtes dans l’histoire de l’OL, il faut le savoir ! Le SCO est en effet, pour toujours, la dernière équipe à s’être imposée au Stade de Gerland face à l’OL, pour la dernière en Ligue 1. Anecdotique ou fierté ?
Super moment de foot surtout. J’étais au stade et je me souviens déjà d’une grosse ambiance à Gerland. Vraiment un avant match émouvant et réussi, l’impression de vivre un moment marquant de l’histoire du club, comme quand Toulouse est venu se sauver chez nous en 2016. Et puis sur le terrain on avait fait notre spéciale de l’époque sur coup de pied arrêté avec 2 coups de tête du regretté capitaine, Cheikh Ndoye.

Avant le match aller, @SCO_1919 nous disait que le club avait “un bloc équipe compact, qui coulisse bien et qu’il est difficile de déborder”. 21 buts pris plus tard (15e défense de L1 sur la période), est-ce toujours le cas ?
Ça c’était la force du SCO depuis son retour en Ligue 1. On avait ce savoir-faire, cette compétence fabuleuse de défendre en bloc, d’être proche du porteur, d’intervenir sur les temps de passes, d’enfermer l’adversaire à l’intérieur du jeu. C’est sans ballon mais il y avait une vraie beauté à ça, ne faire qu’un et récupérer le ballon ensemble pour exploiter la transition ensuite sur les côtés. Cette saison, c’est moins vrai forcément.

Quel est le point fort du SCO ? Et le point faible ?
Point fort : ne pas paniquer dans ces moments de bas de tableau, rester joyeux, positifs et sereins. Point faible : Des leaders un petit peu moins bien cette saison comme Ismaël Traoré, qui connait  des problèmes de blessure, et Thomas Mangani, que le coach a sorti du onze avant la trêve.

Quel est votre avis sur l’OL, son projet, son stade et son entraîneur ?
J’aimais bien l’OL de ces dernières années avec 80 ou 90% du onze issu de la formation et une manière de jouer et de se comprendre qui en découlait. Il y avait une intelligence avec le ballon et quelques beaux joueurs de foot. J’ai l’impression que le club a pris d’autres options cette saison avec un jeu plus direct et primaire, fait d’attaques rapides, de joueurs qui portent plus le ballon. Ça semble assez efficace vus les résultats, et il y a vraiment des supers joueurs. Mais je n’ai pas vu non plus énormément de match et je peux me tromper.

Quel joueur lyonnais craignez-vous le plus ?
Nabil Fekir.

Quel est votre pronostic pour cette rencontre ? Qui aura le plus “la dalle” ?
1-0 pour le SCO avec un but de Vincent Manceau à la 90ème+3.

Qu’est-ce qu’on peut souhaiter à l’association pour 2018 ? Et au SCO d’Angers ?
Pour le SCO, le maintien en Ligue 1. C’est notre seule espérance, et le 19 mai (ou plus tard si barrage) ce sera notre trophée, notre fête. Pour l’asso, de continuer à grandir et à imaginer des projets qui vont permettre de relier les différentes disciplines sportives qui ont beaucoup à gagner à se parler et à s’écouter.

Un grand merci à La Dalle Angevine pour sa participation. Très bon match aux angevins et rendez-vous ce dimanche au Groupama Stadium 😉

Suivez cette rencontre en live-tweet ce dimanche sur notre compte @Coeur_de_Gone.
Et rendez-vous en début de semaine prochaine sur Cœur de Gone.fr pour un Social Club spécial EAG-OL.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Partager

À propos de l'auteur

Coeur de Gone est un blog dédié aux supporters lyonnais. Retrouvez-nous également sur nos réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :