[EAG-OL] Social Club avec @EAG_Actus

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ce mercredi, les Lyonnais se déplacent en Bretagne pour affronter l’En Avant de Guingamp de Jimmy Briand. En préambule de cette rencontre et pour en savoir plus sur le club adverse, on a donné la parole à Joris de @EAG_Actus pour notre Social Club. Interview…

Pouvez-vous nous présenter la page @EAG_Actus ?
C’est Alan Le Duc qui a créé la page Facebook EAG Actus en mai 2013 avant qu’il ne me laisse la gestion de cette dernière il y a maintenant deux ans et demi. Plus récemment, un compte Twitter est venu compléter tout cela. Notre équipe est composée de 6 membres bénévoles qui donnent de leurs temps au quotidien pour faire vivre EAG Actus : Antoine, Benjamin, Goulven, Raphaël, Antoine et moi-même, Joris.
Nous nous considérons comme une page « revue de presse » où nous relatons et partageons toute les informations qui touchent de près ou de loin le club de l’En Avant de Guingamp, tout en y ajoutant notre petite touche personnelle (archives, mercato, infos d’avant match, commentaires de matchs, etc…).

De l’extérieur, l’EAG c’est un petit peu “le petit club qu’on aime supporter”. On se souvient notamment d’une épopée récente en Ligue Europa où le monde du foot français était derrière vous, comment vous situez le club dans le panorama du foot français ? A-t-il une place particulière, selon vous, par rapport aux autres clubs du même standing ?
Le club a une véritable histoire et s’est fait connaître dans les années 70 grâce à une folle épopée en Coupe de France. L’En Avant avait éliminé plusieurs clubs professionnels alors que ses joueurs n’étaient que de simples amateurs. À partir de là, Guingamp a gravit petit à petit les échelons, notamment grâce à notre emblématique président, Noël Le Graët.

Au final, cette épopée représente bien le club, encore aujourd’hui. Bertrand Desplat a tendance à le répéter : « Guingamp, c’est un exploit permanent ». Une ville de 7000 habitants, un stade de plus de 18000 places, un club en Ligue 1, c’est fou non ?

Malgré nos petits moyens, le club est aujourd’hui parfaitement géré, aussi bien sur un plan sportif que financier. Notre objectif est le même chaque saison : jouer le maintien tout en essayant de faire un meilleur classement que la saison précédente. Alors ça peut paraître un peu prétentieux, mais oui, ce club à pour moi une place particulière puisqu’il est unique en son genre et donc difficilement comparable.

Guingamp est 7e de Ligue 1, avec 29 points. Le maintien n’est pas encore en poche, mais il ne fait pas de doutes. L’Europe est sans doute trop loin à aller chercher, même si c’est loin d’être perdu, avec quel état d’esprit abordez-vous la deuxième partie de saison ? Quels sont les objectifs de ces prochains mois ?
Comme j’ai pu le dire à la question précédente, l’objectif est d’assurer le maintien le plus rapidement possible et par la suite d’obtenir un meilleur classement que la saison précédente (10ème). Aujourd’hui, je pense que 99% des supporters guingampais ne pensent pas une seule seconde à l’Europe via notre classement en Ligue 1. Nous sommes actuellement 7ème mais le championnat est extrêmement serré. Etre dans le top 10 au soir de la 38ème journée serait déjà une belle satisfaction.

Toutes compétitions confondues, vous n’avez plus perdu depuis le 26 novembre et une défaite à Marseille (1-0), votre seule défaite à domicile cette saison en L1, c’est contre Paris (0-3), est-ce que c’est pas l’EAG, finalement, le favori de la rencontre ?
Depuis que nous sommes de retour en Ligue 1, c’est vrai que c’est très dur de gagner à Roudourou. Ces dernières semaines, nous sommes dans une très bonne dynamique qui nous a permis de bien remonter au classement. Cependant, il est impossible pour moi de dire que Guingamp est favori dans ce match. Il y a un écart monstre entre nos deux clubs, que ce soit au niveau de nos finances, de nos infrastructures ou encore de nos effectifs. Pour autant, l’En Avant à du cœur et se battra jusqu’au bout. Une victoire est donc tout à fait envisageable !

En Coupe de France, vous vous êtes qualifiés en battant Niort (1-0). On avait envie de vous demander quelles sont vos ambitions dans cette compétition qui réussit bien à Guingamp, mais vous jouez Paris en 1/16e de finale. Pas trop dur ?
Bien sûr que c’est dur, on ne pouvait pas avoir un pire tirage. Ça aurait été sympa de les recevoir mais c’est comme ça. Pour gagner la Coupe de France, il faut être capable de battre n’importe qui. Si on perd c’est normal, si on gagne, on en entendra parler pendant un petit moment, croyez-moi !

La saison dernière, les rencontres entre Guingamp et Lyon vous ont sourit puisque vous l’avez emporté à 3 reprises, recevez-vous l’OL avec la même crainte que par le passé ?
Historiquement, Lyon est une équipe qui nous réussit plutôt bien. Il est évident que Lyon fait moins peur qu’à l’époque où ils ont gagné leurs 7 championnats de France, mais ça reste un top club français et plus largement européen. Après, pour ma part, je n’arrive pas à craindre une équipe comme Lyon puisqu’il ne s’agit pas d’un club de « notre » championnat. Je suis un peu plus tendu lors d’un avant match face à un club plus « abordable » comme Troyes ou Caen par exemple.

Avant le match aller, on se souvient que notre président, Jean-Michel Aulas, était très remonté contre son homologue guingampais, Bertrand Desplat, avec la fameuse phrase “Pan sur le bec à Bertrand”, est-ce que vous n’avez pas, vous aussi, envie de dire “Pan sur le bec à Jean-Mi”, par moment ? Que pensez-vous du président lyonnais ?
Si, clairement. J’admire l’homme d’affaires qu’est JMA ainsi que ce qu’il a fait pour l’Olympique Lyonnais. Sans lui, et à l’image de ce qu’à fait Noël Le Graët à Guingamp, nos clubs respectifs n’en serait pas là aujourd’hui.

Aulas est un passionné de football et un amoureux de son club, ça se ressent. Après, il manque parfois (voir souvent) de discernement. Le dernier exemple que j’ai en tête est sa réaction sur Twitter suite à la simulation de Mariano. Je trouvais incroyable qu’il puisse défendre son joueur alors que la vidéo prouvait que l’attaquant plongeait. Mais bon, c’est indéniablement un personnage du foot français et on ne le changera plus !

Le match aller, justement, l’OL l’avait emporté 2 buts à 1 au Groupama Stadium, dans une rencontre où l’EAG avait posé d’immenses difficultés aux Lyonnais, que retenez-vous de ce premier acte de la saison ?
Une grosse déception parce que si une équipe devait gagner ce jour-là, c’était Guingamp. Après, c’est aussi sur des matchs comme ça que tu remarques la grinta des grandes équipes. On a manqué de réalisme contrairement à Lyon. On fait le plus dur en égalisant et Fekir marque le but de la victoire une minute après. C’était d’autant plus dur à accepter.

Il y a quelques mois on avait interrogé @RoudBoys, qui nous disait que des joueurs comme Blas ou Coco pouvaient faire très mal. Partagez-vous cette opinion ? Selon vous, est-ce leur dernière saison à Guingamp ?
Oui, je la partage mais probablement de manière plus mesurée. Blas et Coco sont des joueurs précoces dont on attend beaucoup (voir trop) car ils ont fait quelques bonnes prestations avec l’En Avant ou en sélection nationale. Pour moi, ils sont encore très loin d’être à leur meilleur niveau et ils manquent de constance dans leurs prestations.

En fait, le mélange de Blas et Coco ferait selon moi un joueur parfait. Blas est très technique mais manque de physique et de puissance alors que Coco est extrêmement puissant mais s’emmêle parfois les pinceaux avec le ballon.

Concernant leur avenir, c’est dur à dire. On avait entendu des rumeurs pour Blas (Lyon, …) et pour Coco (Angleterre, …) mais je pense qu’il n’y avait rien de concret.

Quel est le point fort de l’EAG ? Et le point faible ?
Le point fort de l’EAG, c’est son collectif et sa solidarité. Il n’y a pas de star dans cette équipe, chaque joueur se bat pour son copain. Tant que le match n’est pas terminé, on sait qu’il peut se passer quelque chose avec Guingamp.

En ce qui concerne le point faible, je dirais que c’est le réalisme. Guingamp à tendance à se créer beaucoup d’occasions et j’ai envie de dire heureusement, car nous avons du mal à les concrétiser.

Quel est votre avis sur l’OL, son projet, son stade et son entraîneur ?
J’ai un avis plutôt positif sur le club. Lyon est connu pour son centre de formation et arrive à sortir fréquemment de très bons joueurs, on le voit encore avec Aouar cette année. Je pense que ça faisait quelques années que l’OL n’avait pas eu un effectif aussi complet sur toutes ses lignes, notamment en défense (bisous à Marçal 🙂 ).

Le stade de l’OL est un petit bijou et on ne peut que se féliciter d’avoir de telles infrastructures en France.

Enfin, en ce qui concerne Bruno Génésio, je dois avouer que je n’avais pas une très bonne image de cet entraineur. Je le trouve un peu mou dans sa manière de communiquer  mais force est de constater qu’aujourd’hui, son travail semble payer malgré  les demandes de démission auxquels il a fait face la saison dernière notamment.

Quel joueur lyonnais craignez-vous le plus ?
Je vais faire dans l’original : Nabil Fekir.

Quel est votre pronostic pour cette rencontre ?
2-1 pour Guingamp.

Merci à Joris de @EAG_Actus. On souhaite un excellent match aux amis guingampais et rendez-vous ce mercredi soir pour EAG-OL 😉

Suivez cette rencontre en live-tweet sur notre compte @Coeur_de_Gone.
Et rendez-vous en fin de semaine prochaine sur Cœur de Gone.fr pour un Social Club spécial OL-PSG.

Partager

À propos de l'auteur

Coeur de Gone est un blog dédié aux supporters lyonnais. Retrouvez-nous également sur nos réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :