[ASNL-OL] “La Coupe de France est un objectif”

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ce samedi, à 21h00, l’Olympique Lyonnais se déplace au Stade Marcel Picot pour y affronter l’AS Nancy Lorraine, dans le cadre des 32e de finale de la Coupe de France. Après une année 2017 bien chargée, les Lyonnais retrouvent le chemin des terrains avec, comme le veut la coutume, une rencontre de Coupe de France, la plus prestigieuse des coupes nationales. Face à l’OL, une équipe de Nancy au plus mal en championnat de Ligue 2, et qui veut se relancer.

“On va jouer avec la meilleure équipe possible. Cette coupe est un vrai objectif pour Lyon”. C’est par ces mots que Bruno Génésio a décrit le match à Nancy, dans l’Est Républicain. Pas de turn-over comme en Coupe de la Ligue donc, mais une vraie détermination à passer ce tour, pour l’entrée dans la compétition de l’OL. D’autant que les occasions de remporter un titre sont rares. Paris rafle tous les trophées. La Ligue 1 semble déjà jouer, et la Coupe de la Ligue a été gâchée par l’OL, comme depuis plusieurs années. Pour la Ligue Europa, c’est évidemment très compliqué, même si la finale est au Groupama Stadium. La Coupe de France semble donc le trophée le plus atteignable… à condition d’être sérieux.

Vainqueur du trophée en 2012, les Lyonnais n’ont plus fait de grand parcours depuis. La saison dernière, l’aventure de la Coupe de France s’était arrêtée dès les seizièmes de finale, au Stade Vélodrome, en prolongations. Un an plus tôt, l’OL s’inclinait au Parc des Princes, en huitièmes de finale (3-0). En 2015, l’OL était éliminé par Nantes, à la Beaujoire (3-2), en seizièmes de finale, tandis qu’en 2014, l’aventure s’était arrêtée à Gerland, en huitièmes de finale, contre Lens (1-2). En 2013, en tant que tenant du titre, l’OL s’était fait sortir dès son entrée en lice par Epinal, aux tirs au but. Si les tirages n’ont pas souvent été cléments avec l’OL, on ne peut pas dire que, depuis 2012, l’OL ait vraiment pris cette compétition au sérieux. Sûrement à tort…

Face à l’OL, une équipe de Nancy au plus mal. Seizièmes de Ligue 2 à trois points du barragiste, les Nancéiens n’ont plus remporté un match à domicile depuis le 29 septembre dernier, contre Châteauroux (4-1). Avant d’affronter l’OL, ils se sont imposé à Forbach au 7e tour (1-0), puis à Rungis au 8e tour (6-1). Les hommes de Vincent Hognon restent sur une défaite face au Paris FC, avant les fêtes (0-1). La saison dernière, alors pensionnaire de Ligue 1, l’ASNL s’était inclinée 3-0 à Picot contre l’OL, grâce à un triplé de Lacazette, en ouverture du championnat. Au match retour, l’OL l’avait emporté 4 buts à 0, au Parc OL.

Si la Coupe de France est un objectif pour l’OL, alors il faudra le prouver. Une élimination dès ce samedi serait vécue comme un véritable échec, un de plus après l’élimination prématurée en Coupe de la Ligue. Pour ne pas enchaîner une sixième saison blanche consécutive, l’OL se doit de bien démarrer son parcours européen, et commencer une année 2018 aussi riche que compliquée. Ce match à Nancy se déroulera sans Bertrand Traoré ni Mariano Diaz, forfaits, mais aussi sans grand monde dans les tribunes. À 24 heures de la rencontre, moins de 7 000 billets avaient été vendus à Marcel Picot…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Partager

À propos de l'auteur

Supporter lyonnais et rédacteur pour coeur-de-gone.fr

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :