[TFC 1-2 OL] N’OL au chaud !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour le dernier match de cette phase aller de Ligue 1, l’OL s’est imposé 2 à 1 face au TFC de Gradel. Les lyonnais terminent cette phase sur le podium, à la 3ème place de Ligue 1 ex-aequo avec l’AS Monaco. Retour sur la rencontre…

Devant la masse physique des Toulousains, Génésio a décidé de renforcer l’axe de son milieu et de décaler Fékir sur le côté droit de l’attaque pour adopter à nouveau un 4-3-3. Ce choix tactique se révèle rapidement judicieux lorsque l’on voit le travail défensif de l’équipe. Bien en bloc, les Lyonnais ne laissent que très peu d’espaces à leurs adversaires du soir. Aouar et Ndombélé, rassurés par la présence de deux autres milieux axiaux, peuvent exercer un pressing efficace sur le porteur du ballon. Ce pressing permet de récupérer des ballons assez hauts sur le terrain et de se projeter vers l’avant. L’action sur le pénalty est assez symptomatique de ce jeu direct qui déstabilise une arrière-garde toulousaine souvent prise de vitesse.

Le revers de la médaille avec ce système, c’est lorsque les Lyonnais doivent organiser le jeu. Quand ils ont récupéré le ballon dans leur 30 m, ils ont souvent eu de mal à le remonter. Si avec le travail de Têté, l’OL a réussi à utiliser le couloir droit, l’équipe a perdu beaucoup trop de ballons au milieu. Souvent, devant le peu de solutions à sa disposition, on a vu Marcelo allonger les ballons car, en décalant Fekir à droite, celui-ci a été beaucoup moins influent dans l’organisation du jeu.

Lors de la seconde période, devant des Toulousains de plus en plus entreprenants, les Lyonnais n’ont cessé de reculer. Pourtant, et grâce à leurs qualités morales, ils ont su garder longtemps leur cage inviolée, bien aidés en cela par un Lopes une nouvelle fois des grands soirs (Joël Bats peut être fier du travail accompli !). Une superbe horizontale à la 85e a permis de conserver l’avantage au score. Et lorsque à la toute fin du temps additionnel, Rafael inscrit le second but, on se dit que l’OL va remporter une nouvelle victoire à l’extérieur sans concéder de but… c’était sans compter sur ce diable de Gradel qui vient transformer un pénalty à la dernière seconde du match. Score final 1-2.

Si l’OL n’a pas toujours su maîtriser son match (surtout en seconde période), il a su néanmoins s’imposer et c’est bien là l’essentiel pour rester dans la roue de Monaco. Fatigués après une très longue série de match, les joueurs ont bien mérité de se reposer un peu en famille et de profiter des fêtes… comme les supporters qui, encore nombreux, ont fait le déplacement. Alors très bonnes fêtes de fin d’année à tous.

Partager

À propos de l'auteur

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Laisser un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :