Ce mercredi, les Lyonnais ont déchanté dès leur entrée en lice en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Après une ouverture du score de Myziane, l’OL a sombré pour, au final, se faire sortir de la Coupe sur le score lourd de 4 buts à 1.

Si la ligue de Football voulait tuer cette compétition, elle ne s’y prendrait pas autrement. Après avoir organisé un match en semaine il y a 15 jours et prévu une journée dans 8 jours, c’est un 1/8e de finale de Coupe de la Ligue qu’on nous proposait ce mercredi. Pour les équipes engagées en coupe d’Europe, cela fait pas moins de 8 matchs à disputer en moins de 4 semaines… Que peut faire l’OL ? Jouer à fond cette compétition et se flinguer le championnat ou bazarder cette Coupe en envoyant une équipe B (surtout que les 1/4 sont prévus en février… en même temps que l’Europa League). Génésio a choisi la seconde solution en procédant à une large revue d’effectif. À part Memphis (pour permettre de voir Myziane dans l’axe ?) et Tete (à cause de la suspension de Rafael), ce ne sont presque que des remplaçants qui sont alignés. Dans ce cas de figure, on s’attend de voir si “les coiffeurs” sont capables de remettre en cause la hiérarchie.

Mais, là, à part une bonne entame où Myziane montre son talent sur une belle frappe en première intention (10e), pas grand-chose à se mettre sous la dent. La défense lyonnaise est rapidement aux abois et prend rapidement l’eau grâce à un doublé de Camara. Le milieu de l’OL n’est pas assez agressif sur le porteur du ballon et laisse trop d’espaces dans son dos. La défense, quant à elle, recule et fait beaucoup d’erreurs. À la fin de la première, Sambia fait le break sur un coup franc tiré au second poteau… qui, sans avoir été touché par qui que soit, termine sa course au fond des filets de Gorgelin ! 3-1 à la mi-temps pour Montpellier, l’élimination de l’OL est déjà toute proche…

En seconde période, tout le monde gère. Génésio sort Memphis et Ndombélé pour les ménager et Montpellier s’applique pour garder ses deux buts d’avance. Si l’OL se procure bien quelques opportunités, on ne les a jamais senti réellement capable de retourner la situation ; le pénalty à la 86ème minute venant parachever une élimination en défaite cuisante. Plus inquiétants encore pour la suite de la saison, les remplaçants de l’OL n’auront jamais prouvé qu’ils méritaient mieux que leur place sur le banc ou dans les tribunes : en particulier Mapou… catastrophique.

Un match à oublier au plus vite car dimanche c’est Marseille qui arrive.

https://twitter.com/OL_Plus/status/941039642236899328

https://twitter.com/OL_Plus/status/941041234268819456

https://twitter.com/OL_Plus/status/941042305091489794

https://twitter.com/OL_Plus/status/941048699999916032

https://twitter.com/OL_Plus/status/941062905033838597

Oreste

Oreste

Tombé dans la marmite Lyonnaise quand j'étais petit, je n'avais qu'une idéfix venir cirer les bancs de J. Bouin. Abraracourcix, je prends une longue série d'abonnement à Gerland. Mais, comme ma profession n'est pas une assurancetourix de rester sur Lugdu, je suis amené à faire le "tour de la Gaule" et même "la grande traversée". Heureusement "mes 12 travaux" touchent à leurs thermes (romaines ?) et avant d'avoir un agecanonix, je devrais retrouver sous peu "le domaine des dieux".

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :